Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
all-star

3 champions redoutables en 1c1 aux All-Stars Wildcard

Entre deux modes de jeu collectifs, les All-Stars offrent également l’occasion unique d’assister à des duels enragés entre les stars du monde entier. Sans filet de sécurité, les joueurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes et ne doivent rien laisser au hasard, car la moindre erreur peut-être fatale. Le premier choix à faire est celui du champion à invoquer.

jer

Loin de la Faille de l’invocateur et de sa faune luxuriante, loin de leurs habitudes de jeu d’équipe, désormais seuls face à eux-mêmes sur un pont suspendu au-dessus du vide, les joueurs qui participent aux All-Stars à Barcelone devront user de tous leurs réflexes, faire preuve d’une précision chirurgicale et faire parler les mécaniques s’ils veulent espérer s’imposer au terme du tournoi de 1 contre 1. Comme Sang-hyeok « Faker » Lee face à Sang-ook « Ryu » Yoo ou comme Enrique « xPeke » Cedeño Martínez face à Eo-jin « dade » Bae, ils pourront ainsi espérer marquer les esprits et offrir un spectacle pour lequel l’appétit des fans est insatiable.

Mais avant d’espérer succéder à Søren « Bjergsen » Bjerg qui avait remporté le tournoi l’an dernier, il faudra commencer par bien choisir ses champions. Heureusement pour nos concurrents, les équipes des régions mineures leur ont déjà donné des pistes de réflexion lors des All-Stars Wildcard. Découvrons ensemble les meilleurs champions !

Pour bien choisir son champion, il faut d’abord étudier les conditions de victoire et les ressources proposées par la carte. Cette compétition se jouant sur l’Abîme hurlant, des spots de soin apparaissent régulièrement et régénèrent également quelques points de mana. Pour remporter le match, il faut avoir éliminé son adversaire, avoir ôté la vie à 100 petits sbires inoffensifs ou faire tomber la 1ere tourelle adverse.

Caitlyn, la dominatrice

Quand il s’agit de tuer des sbires sans prendre de risque, Caitlyn et sa portée d’attaque de base de 650 sont présents. Quand on parle de harceler son adversaire constamment, le punissant dès qu’il s’approche trop près des sbires, Caitlyn et ses pièges-yordle répond présent. Quand gratouiller les PVs d’une tourelle sans prendre de risque est un atout, une fois encore, Caitlyn n’a aucun concurrent à la hauteur. Pour toutes ces raisons et plus encore, Caitlyn semble être le choix le plus puissant dans ce format de 1 contre 1.

Le Français Dioud participait aux All-Stars Wildcard avec l'équipe brésilienne

Le Français Dioud participait aux All-Stars Wildcard avec l'équipe brésilienne

Les joueurs l’ont bien compris, car le Shérif de Piltover a été banni 21 fois en 23 rencontres lors des All-Stars Wildcard, preuve qu’elle inquiète. Il faut dire que la présence de buissons à peu près partout rajoute encore plus de force à ce champion déjà si puissant puisqu’ils lui permettent de recharger son passif deux fois plus vite lors qu’elle tire en s’y trouvant. Et dans un format où le danger ne peut venir que d’un côté, son Filet de calibre 90 lui est amplement suffisant pour s’échapper.

Pourtant, Caitlyn a perdu les deux rencontres qu’elle a disputées. Et en a remporté une ! 1 victoire et 2 défaites, comment est-ce possible ? C’est très simple : la première fois que Caitlyn a été jouée, les deux joueurs l’ont sélectionnée. Étant donné que les choix se font en mode aveugle, les face-à-face miroirs sont tout à fait possibles ! En revanche, une Caitlyn a bel et bien perdu face à une Kalista dans un duel très chaud entre l’Australien Simon « Swiffer » Papamarkos et le Vietnamien Đỗ « Levi » Duy Khánh.

Nasus, chien de garde très fiable

nasus

Vous avez récemment pu croiser Nasus sur la Faille de l’invocateur. Pas celui qui se concentre sur les sbires pour charger sa buveuse d’âme, mais une version différente qui utilise Esprit enflammé (E) pour mettre beaucoup de pression et faire perdre des PVs à son vis-à-vis. Cette variante est directement héritée de la façon dont il est souvent joué en ARAM et qui fonctionne à merveille en 1 contre 1. En effet, cette compétence permet d’infliger d’énormes dégâts magiques qui sont très difficiles à esquiver, car la zone est très grande. Une zone est si étendue que sur une petite carte comme l’Abîme hurlant, elle correspond presque à la largeur de la voie. Difficile de tenir face à ça, surtout quand on est acculé sous sa tourelle.

Niveau défense, Nasus est plutôt bien armé. Son Flétrissement (Z) lui offre un ralentissement qui lui permet de garder ses adversaires à distance. Le second effet de cette compétence est également très intéressant, car il réduit la vitesse d’attaque. Or nombre de champions appréciés en 1 contre 1 sont des tireurs ou des champions qui se reposent beaucoup sur leurs attaques de base et qui souffrent donc énormément de ce malus. La compétence étant ciblée, même le meilleur joueur du monde ne peut pas l’esquiver.

Sa compétence ultime est également un excellent outil pour le Gardien des sables. Depuis le patch 6.21, Fureur des sables (R) offre des résistances à Nasus, ce qui en fait un outil de défense extrêmement puissant et qui le rend difficilement tuable en duel. Toutes ces compétences sont bien adaptées au format et sont surtout très fiables, car elles ne sont pas exigeantes en mécaniques. C’est pourquoi Nasus a subi les foudres des bannissements à 14 reprises. Les deux joueurs qui ont décidé de lui faire confiance ne l’ont pas regretté puisqu’ils ont remporté leurs matchs, face à LeBlanc (pourtant elle aussi souvent bannie) et Ashe.

Tahm Kench l’invité surprise

La petite surprise de ce trio de tête est Tahm Kench. Il n’a pas du tout été sollicité par les deux premières équipes, jusqu’à ce que les joueurs turcs remportent deux matchs d’affilés contre des tireurs (Miss Fortune et Corki). À partir de ce moment, il a gagné sa place dans les champions les plus bannis.

Edward, ancien joueur des légendaires M5, a été une victime de Tahm Kench

Edward, ancien joueur des légendaires M5, a été une victime de Tahm Kench

Le Roi des rivières est redoutable en duel. Au corps-à-corps, il inflige de bons dégâts, que ce soit avec son Coup de langue (A) qui monte à 280 points de dégâts magiques de base au rang 5 ou avec Dévoration (Z) qui inflige des dégâts en fonction des PV max. Sa compétence passive Goût acquis rajoute également des dégâts à ses sorts et attaques de base, en fonction des PV max. Mais ces atouts offensifs ne seraient rien sans sa capacité à encaisser en retour, octroyée par Peau épaisse (E) et qui lui permet au choix de régénérer des PV après un échange de coup ou d’obtenir un bouclier conséquent qui force l’adversaire à devoir fournir encore plus de dégâts pour espérer en venir à bout. Et comme le monde est bien fait, les longs échanges plaisent beaucoup au batracien, car ils lui permettent d’étourdir et de dévorer l’adversaire, ce qui peut permettre de le placer au milieu des sbires ou, mieux, sous la tourelle.

Mais s’il était juste un bon champion de mêlée, il ne serait pas si menaçant et mages comme tireurs n’en feraient qu’une bouchée. Heureusement pour lui, il peut compter sur deux armes à distance : son Coup de langue (A) et la capacité de dévorer un sbire et de s’en servir comme projectile. Mais ce qui a fait la différence était surtout qu’il était armé des sorts d’invocateur Marquage (la boule de neige) et Fatigue, grâce auxquels il est capable d’atteindre le corps-à-corps même face à des champions de distance. Une fois arrivé, il était impossible aux tireurs de s’enfuir et ils perdaient les échanges.

Ces All-Stars Wildcard nous ont appris que de nombreuses options sont envisageables. Des champions font leur bonhomme de chemin, d’autres sont souvent bannis, mais il y a toujours de la place pour des surprises. En 1 contre 1, tout est possible et il faudra compter sur des petites surprises. Lulu a par exemple fait une furtive apparition lors des deux derniers matchs… qu’elle a remportés.

Et vous, quels sont les champions que vous voudriez voir en 1c1 ?