Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
CHALLENGER SERIES

Challenger Series : bilan après la troisième semaine

Tout comme les LCS, les Challenger Series viennent eux aussi de franchir la moitié des matchs à jouer. En Europe comme en Amérique du Nord, on voit certaines équipes sortir du lot, et certaines livrer une lutte acharnée pour tenter de grappiller quelques places sur le podium.

Le classement se dessine en Amérique du Nord

Alors qu'Apex Gaming avait dominé les deux premières semaines des Challenger Series d'Amérique du Nord, ils n'ont pas réussi à concrétiser de victoire face à Dream Team cette semaine, leur arrachant finalement un nul. Un symbole pour les autres équipes du classement qui savent désormais que le premier du podium n'est pas indétrônable. De leur côté, les Dream Team peuvent se féliciter de leur exploit, et notamment Shern “Shernfire” Tai qui a fait un excellent travail avec sa Nidalee, totalisant 100% de participation aux kills.

L'équipe Ember de son côté réussi à garder sa seconde place derrière Apex, en venant chercher la victoire contre Enemy, les derniers du classement. Malheureusement pour l'équipe vétérane de la compétition, les Ember montrent un jeu trop solide et peuvent se vanter de n'avoir perdu de match que contre Apex, l'équipe dominante. Mais les scores sont très serrés et les Enemy auront encore l'occasion de remonter lors des prochaines semaines puisqu'ils jouent les deux équipes « au-dessus » d'eux au cours des semaines à venir. Notamment Team Liquid Academy, actuellement quatrième après une défaite cette semaine contre Team Dragon Knights. Malgré une prise de Premier Sang qui tourne finalement en leur faveur, les Team Liquid Academy n'ont pas réussi à l'emporter. L'occasion pour Team Dragon Knights de sécuriser leur première victoire lors de ces Challenger Series après deux matches nuls consécutifs. Une victoire méritée tant ils ont été combatifs, qui espérons-le, les galvanisera pour la suite de la compétition.

Les nouveaux talents explosent en Europe.

Alors que l'Amérique du Nord se dessine peu à peu et laisse entrevoir de beaux matches pour la fin de ce Spring Split, l'Europe, elle, ne fait pas dans la dentelle. Les Millenium déroulent depuis trois semaines un jeu solide et agressif, porté par le duo toplane/jungle en les personnes de Quentin « Kaze » Gourbeix et Charly « Djoko » Guillard. Les deux compères, et surtout Kaze sur sa Poppy, on mis une pression énorme à Wickd au début de la partie, empêchant ce dernier de farmer correctement. Kaze est alors monté violemment en puissance, se permettant des initiations de combat rapides. À la 26e minute, les Copenhagen Wolves tentent d'initier un combat qui va les plonger dans la tourmente pendant plus d'une minute. Alors que Kristofer « P1noy » Pedersen essaie de prendre l'ascendant sur la Orianna de Prodromos « Pretty » Kevezitidis, les Millenium réussissent à séparer les membres de la structure danoise, qui doit battre en retraite dans la jungle adverse. Kaze décide alors de rejoindre son binôme infernal avec sa téléportation, et ils prennent à eux deux les Copenhagen Wolves en tenaille. Ces derniers iront jusqu'à fuir, à pied, dans leur base, poursuivis par une Poppy déchaînée qui n'hésitera pas à venir chercher plusieurs adversaires en solo.

La seconde partie de ce Best Of 2 verra les Copenhagen Wolves plus cohérents en équipe et surtout plus agressifs qu'à la partie précédente. Cela ne suffira malheureusement pas à calmer les ardeurs d'un Djoko, qui sur son Graves, vient taxer toute la jungle de son homologue, sans aucune pitié. Cette présence sur le camp adverse de la carte donne à Millenium la vision et donc la capacité de répondre plus rapidement aux escarmouches des Wolves. Aux alentours de la vingtième minute, deux escarmouches sont d'ailleurs engagées, au top et au bot de la carte. Si les Millenium essuient des pertes, ils sortent victorieux de deux combats simultanés au cours desquels ils ont du avoir quelques sueurs froides. Quelques minutes plus tard, les Millenium totalisent plus de 10 000 pièces d'or d'avance et remportent logiquement ce second match, confirmant leur première place.

Du côté de l'affrontement entre SK Gaming et Inspire Esports, l'issue est une fois de plus malheureuse pour les SK. Lors de la sélection des champions, les SK Gaming font un choix malheureux avec Zac, puisque les Inspire Esports ont d'ores et déjà choisi Shen et Rek'Sai, capables d'arrêter son saut. De plus, Max « Satorius » Günther est très agressif avec son Shen, forçant les SK a être constamment en réaction, qui plus est avec un petit décalage à chaque fois. La Janna de Daniel « Wendelbo » Wendelbo est exemplaire et vient à chaque combat les séparer de l'équipe adverse grâce à son ultime. Le second match s'inscrit malheureusement dans la continuité du premier, avec une équipe SK Gaming qui semble déboussolée déjà à la sélection des champions. Les Inspire Esports confirment donc leur seconde place sans difficulté.

Le dernier Best Of 2 de la soirée opposait les Huma aux Mousesports, et promettait un affrontement serré entre les deux du milieu de classement. Sur le premier match, les Mousesports optent pour une composition favorisant le pickup des ennemis esseulés. Plusieurs fois, ils arrivent à voler le dragon grâce aux ultimes de Lux et Ezreal. Les contrôles de Braum, Maokai et Lux leur permettent d'attraper les ennemis et leur burst phénoménal emmènent ces derniers quasiment systématiquement à la tombe. Après une grosse domination en début de partie grâce à ces atouts, les Mousesports posent le jeu et prennent leur temps afin de sécuriser chaque objectif un à un. Leur composition de poke leur permet d'assiéger facilement leurs adversaires, et ainsi de grappiller tous les objectifs. Lucas « Santorin » Larsen parvient tout de même à voler un dragon aux Mousesports avant que ces derniers ne viennent emporter la victoire.

Lors du second match de ce Best Of 2, les Huma choisissent d'orienter leur composition sur beaucoup de mobilité. Très vite, Rek'Sai, Corki et Quinn décalent pour apporter une supériorité numérique conséquente lors des escarmouches. Ils se montrent ainsi très agressifs et effectuent de bonnes rotations entre chaque voie. Le reste de la partie sera plus que serrée : des erreurs de téléportation de Jorge Casanovas « Werlyb » Moreno Torres permettent aux Mousesports de souffler et de reprendre le dessus plusieurs fois dans la partie. Mais à la 28e minute, ils décident d'initier un Baron Nashor qui leur coûtera la partie ; les Huma ne l'entendent pas de cette oreille et viennent contester cette prise de Baron. Le Corki de Anil « Holyphoenix » Isik prend trois kills chez Mousesports lors de ce combat, donnant à Huma l'occasion de reprendre une dernière fois le dessus.

Deux prochaines semaines riches en matches clés

Les prochaines semaines de ces Challenger Series seront l'occasion pour beaucoup d'équipes, en Amérique du Nord comme en Europe, de remonter dans le classement. Si des équipes comme Apex et Millenium semblent très bien parties pour la suite de la compétition, d'autres, dans la tourmente, devront tout donner lors des prochaines semaines afin d'éviter de sortir de la scène des Challenger Series, qui nous réserve encore beaucoup de surprises...