Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
COMMUNAUTÉ

Inavoués, nouvelle parodie de Hexakil à l'aube des play-offs

Pour faire monter la hype à l’approche des play-offs, découvrez la nouvelle parodie de Hexakil : “Inavoués”, ft. JB Bullet.

Paroles

J'quitterai pas les phases, finales après-demain
J'vise déjà plus loin, j'construis mon destin
J'tiendrai tête enfin même aux coréens
J'passerai pas les prochains worlds à regarder des gradins
En hommage aux espoirs fous que j'ai peur de gâcher
A ces interviews, où j'ose jamais les clamer
Aux heures à s'entraîner, aux fans que j'ai gagné
Aux joueurs qui m'ont aidé, à tout c'que j'ai plaqué
A mes rêves laissés... 
"Inavoués, inavoués, inavoués, inavoués, inavoués, inavoués..."

Adolescent mon seul but c'était d'être premier
Bien sûr que j'aimais jouer mais juste à condition d'gagner
Evidemment j'mettais de côté mes leçons
J'dis pas que j'avais raison
T'façon j'ai plus l'temps d'regretter
A toutes les heures passées à la lueur du PC
A chaque game j'ai la trouille cette putain d'trouille de pas assurer
Mais j'sais qu'l'équipe, m'a transcendé en entrant dans l'élite.  
En entendant l'public, en temps de victoire, j'attends, j'profite
Improbables étaient mes choix, mais face au scepticisme, pessimismes, autour d'moi, j'ai eu foi
"Inavoués"
Etre pro gamer était ma seule voie
Et au final malgré la pression : j'suis là
Prêt à encore prouver que je l'mérite
Prêt à encore repousser mes limites
Toujours à fond mais j'quitterai pas la piste
Et pour n'pas ruiner tout c'que j'ai fait jusqu'à maintenant
A Rotterdam j'vais m'imposer...

Pourquoi tant d'incompréhension quand j'passe mes nuits à jouer ?
Pourquoi dans l'domaine où j'suis bon on voulait me brider ?
J'connais ces réponses, mais je fais comme Jon Snow
Quand on m'dit "tu n'sais rien", j'ignore mais je fais qu'm'élever
Je garde mes ambitions "inavouées"
Smurf ou sur scène pour un trophée
Je fais pas de diff' j'ai toujours tout donné
Pas l'temps d'remettre mes choix en cause
De mettre ma vie en pause, j'ai sacrifié trop d'choses 
Amis et études, j'ai tout mis d'côté
J'essaie d'ignorer c'vide "inavoué inavoué"
Ma passion c'est ma vie, c'est elle qui me permet d'manger
Mais jamais satisfait, j'suis là où plein d'gens voudraient s'voir
Et au lieu d'profiter, je pense qu'à entrer dans l'histoire
"Faudrait qu'on fasse gaffe à la chute"
A la chute ? Ouais au pire on verra bien, 
J'prends les risques et tant pis si jamais j'foire
J'reste dans ma bulle à viser l'Europe puis le monde 
Mais l'admettre en public j'refuse je sais que c'est trop tôt 
J'suis un funambule, que le poids de ses rêves plombe 
J'm'équilibre en faisant diminuer celui d'mon ego

J'ai p't'être trop d'attentes, donc l'avenir me fait peur
Si j'ai l'opportunité j'laisserai pas passer mon heure
C'est pire qu'au foot, je vois déjà qu'ma carrière avance
C'est soit j'donne tout maintenant, soit j'attends et j'laisse passer ma chance
Aujourd'hui l'esport se lance, quitte le monde amateur
Déchaîne les passions de milliers, de millions d'spectateurs
C'est tels des pionniers que l'on s'élance dans la faille
J'espère qu'on sera d'taille, qu'on s'fera pas rattraper par nos carences
T'as peur de quoi ? J'ai peur de moi, j'ai peur de craquer là
Si tout s'arrête demain je ferai quoi, j'ai prévu qu'un plan A
Mais de voir, et de voir qu'on admire, nos carrière et nos choix
Quand on fait face aux caméras, on oublie les doutes que l'on a
Avant qu'j'ai fait mon temps, j'réveille mes ambitions
En restant lucide, un à un j'grimperai les échelons
Donc j'm'entraîne sans traîner, j'apprécie la pression
J'ferai tout pour pouvoir remporter cette putain d'saison

Et c'est l'défi le plus dur qu'j'ai jamais relevé
Car ça fait trois ans, qu'on n'peut pas détrôner la Corée
Mais j'compte atteindre le top de ma forme, et même le dépasser
J'veux pas de regrets, donc j'vise aussi l'trophée, du split d'été
Je pourchasserai mes idéaux tant qu'mon Nexus sera pas tombé
J'veux voir mes années de galère enfin récompensées
Si jamais j'me retrouve aux worlds, je viendrai pas pour figurer
Même si j'resterai un outsider j'me laisserai pas impressionner
Les commentateurs qui s'emportent, la foule qui se met à hurler
J'saurai les éluder, j'saurai m'calmer, j'saurai me concentrer
Mais faudra surtout pas qu'j'm'en veuille, ni qu'je passe à côté
J'ferai tout pour réaliser mes rêves inavoués

N'hesitez pas à nous dire dans les commentaires ce que vous avez pensé de cette vidéo et pour découvrir toutes les autres parodies de Hexakil, suivez-le sur sa chaîne Youtube ou sur les réseaux sociaux : Facebook ou Twitter.