Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

INDEX DES SANCTIONS MONDIAL

Pour que les choses soient cohérentes à l'échelle mondiale et pour que les sanctions soient bien claires pour tout le monde, les officiels des ligues régionales publient conjointement un index des sanctions mondial qui permet de rendre les sanctions des infractions majeures plus prévisibles, transparentes et cohérentes pour toutes les ligues du monde

tl;dr

  • Pour que les sanctions soient bien claires pour tout le monde, nous avons créé un index des sanctions des LCS qui concerne les infractions mineures.
  • Pour que les choses soient cohérentes à l'échelle mondiale et pour que les sanctions soient bien claires pour tout le monde, les officiels des ligues régionales publient conjointement un index des sanctions mondial qui permet de rendre les sanctions des infractions majeures plus prévisibles, transparentes et cohérentes pour toutes les ligues du monde.
  • Cet index des sanctions mondial a été conçu de façon collaborative et toutes les ligues régionales se sont mises d'accord sur ces sanctions ; il est applicable dans toutes les ligues professionnelles ou semi-professionnelles approuvées par Riot.
  • Vous trouverez ci-dessous des liens vers les différents index et la façon dont ils fonctionnent.

Dans un autre message, nous avons parlé des changements apportés à notre approche de la discipline aux LCS et dans le monde, ce qui inclut les index des sanctions des LCS et mondial. Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur le fonctionnement des index. 

LCS Penalty Index FR

INDEX DES SANCTIONS DES LCS

Cet index couvre les infractions classiques et moins graves que celles traitées par l'index des sanctions mondial (ISM). Il s'agit d'un index des sanctions à portée régionale, qui ne s'applique qu'aux LCS EU et LCS NA. Chaque région aura son propre index des sanctions.

INDEX DES SANCTIONS MONDIAL

L'[index des sanctions mondial](link) présente une liste d'infractions majeures passibles d'une suspension d'au moins 3 mois de compétition, ainsi que les sanctions associées. Cet index s'applique à toutes les ligues professionnelles et semi-professionnelles dans le monde. Dans le cadre de l'ISM, une ligue semi-professionnelle désigne toute ligue pouvant entraîner une qualification dans une ligue professionnelle (comme les Challenger Series NA et EU), ou les qualifications elles-mêmes (comme les qualifications pour les CS NA). Les sanctions prévues par l'ISM ont été acceptées par toutes les ligues régionales, afin que les infractions similaires soient traitées de façon cohérente dans toutes les régions, même si des différences mineures peuvent subsister en fonction du contexte régional. Les suspensions seront également mondiales : une suspension décidée dans une région sera appliquée dans toutes les régions.

Remarques sur la terminologie

Avant de nous plonger plus avant dans le raisonnement qui détermine les sanctions, voici un guide de la terminologie que nous utilisons dans cet index. L'exemple ci-dessous concerne un type d'infraction, l'Elo boosting, qui servira de référence quand vous passerez ce texte en revue :

  • Infraction : Elo boosting
  • Description : prise de contrôle du compte d'un autre joueur dans le but d'améliorer son classement en échange de gains personnels (ex. : des faveurs, de l'argent, des services à valeur matérielle).
  • Durée de suspension typique & minimum : 3 mois de compétition
  • Durée de suspension maximum : 20 mois de compétition
  • Prescription : 12 mois calendaires

Durée de suspension typique & minimum

Les cas « typiques » d'une infraction particulière recevront une sanction de cette colonne. Nous avons défini la durée minimum en fonction de ce que nous pensons être la situation la plus courante pour une infraction donnée. C'est pour cette raison que la sanction typique et la sanction minimum sont identiques : dans la plupart des cas, une infraction se verra infliger la sanction minimum, sauf circonstances particulières. Par exemple, la plupart des cas d'Elo boosting impliquant des pros concernent de 1 à quelques comptes, et ce sera sans doute toujours le cas à l'avenir. Une situation classique d'Elo boosting d'un compte sera donc sanctionnée par une suspension pendant 3 mois de compétition.

Mois de compétition

Les mois de compétition vont de janvier à octobre, et excluent donc novembre et décembre. Nous voulons que les suspensions aient un sens et soient relativement similaires, quel que soit le moment où elles sont appliquées. Pour la très grande majorité des joueurs, il n'y a pas d'activité compétitive officielle en novembre et en décembre, c'est pourquoi ces mois sont exclus des périodes de suspension ; ainsi, une suspension décidée vers la fin de la saison compétitive aura autant d'impact qu'une suspension décidée en début de saison.

Durée de suspension maximum

Il s'agit de la sanction maximum applicable pour une première infraction extrême. Nous estimons que ce genre de situation ne se produira pas très souvent. Par exemple, il peut s'agir d'un joueur qui gérerait un site vendant des comptes et qui serait passible d'une suspension d'une durée de 10 mois de compétition, à opposer à quelqu'un qui vendrait seulement une poignée de comptes et qui encourrait la suspension typique et minimum de 5 mois de compétition.

Prescription

La prescription décrit la période pendant laquelle l'infraction est toujours susceptible d'être punie. La période de prescription commence au moment où l'infraction a été commise, et prend fin après la période de temps déterminée. Par exemple, si une infraction est commise le 15 juin 2015 et si sa prescription est d'un an calendaire, elle reste passible d'une sanction tant qu'elle est signalée, découverte ou sujette à enquête avant le 16 juin 2016. Si une infraction entre dans le cadre d'une série d'infractions comparables (ex. : être toxique en jeu plusieurs fois dans la même semaine), la période de prescription commence à la date de la dernière infraction et toutes les infractions de cette série sont passibles d'une sanction. 

La durée d'une infraction peut inclure tous les actes liés à cette infraction. Par exemple, si quelqu'un effectue l'Elo boosting d'un compte le 15 juin 2015 et ne se fait payer que le 20 juin 2015, une période de prescription d'un an commencera à compter du 20 juin 2015.

Comment nous avons créé l'index des sanctions mondial

Comment avons-nous décidé de chaque sanction ?

Les sanctions listées dans l'ISM ont été déterminées en fonction de différents facteurs :

  • Impact : à quel point l'infraction est nuisible pour la ligue, les équipes ou les joueurs. 
  • Effet dissuasif : certaines infractions n'ont pas un impact particulièrement nuisible sur l'écosystème de la compétition, mais elles nuisent suffisamment à League of Legends pour qu'une sanction dissuasive soit nécessaire, comme c'est par exemple le cas avec l'Elo boosting. En clarifiant les sanctions, l'ISM permet d'avoir un effet dissuasif même quand les infractions paraissent mineures aux yeux des joueurs et des équipes, alors qu'elles sont nuisibles.

L'ISM sera réévalué au début de chaque saison et adapté pour refléter de façon plus adéquate les écosystèmes régionaux et mondiaux. En le mettant en place, nous espérons que les procédures disciplinaires seront plus claires et plus transparentes.

FAQ

Que sont des circonstances « aggravantes » ou « atténuantes » et pourquoi peuvent-elles modifier la durée de suspension minimum ou maximum d'une infraction particulière ?

Parmi les circonstances atténuantes, on trouve par exemple le cas d'un joueur qui avoue une mauvaise action sans y avoir été exhorté par des officiels de la ligue ou par un autre joueur.

Les circonstances aggravantes incluent les cas répétés d'infraction majeure (comme continuer l'Elo boosting après avoir été sanctionné pour Elo boosting). Les circonstances aggravantes ou atténuantes étant vraiment très rares, elles sont « exceptionnelles » par définition et réclament des sanctions spécifiques. Reconnaître que de telles circonstances peuvent exister est un moyen de permettre aux officiels des ligues de faire preuve de bon sens et de souplesse dans certains cas un peu plus complexes.

Pourquoi certaines suspensions maximales sont-elles indéfinies ?

Certains types d'infraction ont un large éventail de gravité et d'impact. Tricher est toujours grave, c'est pourquoi faire volontairement des erreurs pour perdre une partie est sanctionné par une suspension pendant 10 mois de compétition. Toutefois, plusieurs cas de matchs truqués entre deux équipes auraient un impact bien plus important et la suspension se doit donc d'être indéfinie.

Pourquoi essayer de truquer un match est-il traité de la même façon qu'un match effectivement truqué ?

En raison de la nature complexe d'un jeu tel que League of Legends, il peut y avoir de nombreuses circonstances dans lesquelles il est difficile de déterminer si un match a été truqué ou si un joueur n'était tout simplement pas en forme ce jour-là. Ainsi, plutôt que de faire une distinction souvent inapplicable, nous nous appuierons sur un nombre suffisant d'éléments à charge prouvant que des plans ont été faits pour truquer un match, plutôt que de chercher des preuves formelles qu'un match a été truqué. 

Qui sont les « affiliés d'une équipe » quand il est question de débauchage et de tractations ? À qui d'autre cela s'applique-t-il ?

Il s'agit des sponsors, des propriétaires, des managers ou de quiconque agit au nom de l'équipe, même de façon non-officielle. Les joueurs sont également concernés, mais les sanctions qu'ils encourent en cas de tractations avec d'autres joueurs sont plus légères. En effet, les propriétaires, les managers ou d'autres parties équivalentes ont le pouvoir de changer les compositions des équipes et sont impliqués dans la gestion d'une équipe, mais les joueurs n'ont généralement pas le même rôle ni le même degré de responsabilité. Pour plus de renseignements à ce sujet, consultez la section Règlement global de lolesports.com.

Conclusion

Les index des sanctions des LCS et mondial seront réévalués au début de chaque saison et adaptés pour refléter de façon plus adéquate les écosystèmes régionaux et mondiaux. En les mettant en place, nous espérons que les procédures disciplinaires seront plus claires et plus transparentes.