Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Klaj, le nouvel espoir de Fnatic

Depuis le 9 février, Johan « Klaj » Olsson est le nouveau support de Fnatic en remplacement de Lewis « NoXiAK » Felix. Une décision censée relancer la machine orange après un début de saison bien en deçà des attentes pour la structure la plus titrée de l'histoire des League of Legends Championship Series, coincée dans le milieu du classement. Près d'un mois après l'arrivée du suédois, qu'a-t-il apporté à sa nouvelle équipe ?

Quelles que soient les circonstances, quand on s'appelle Fnatic, l'excellence est forcément attendue. On imagine donc qu'une place en milieu de tableau à mi-parcours du segment de printemps n'est pas du goût de la structure. C'est pourquoi le départ de Lewis « NoXiAK » Felix – qui a depuis retrouvé une place en LCS au sein de Roccat – après la quatrième semaine du segment de printemps des LCS EU n'a été qu'une demi-surprise pour beaucoup d'observateurs. Plus étonnant fut le nom de son remplaçant, le presque inconnu Johan « Klaj » Olsson. D'ailleurs même ce dernier semble encore avoir du mal à y croire, comme il l'a dit au site sportif allemand Sport1. Pour quelqu'un comme lui, « qui arrive de nulle part comme débutant, se retrouver avec des vétérans comme Rekkles ou Febiven, c'est forcément un peu étrange, surtout les premiers matchs. »

 

Une meilleure communication

LCS EU - Fnatic - Klaj - Week 5 - Spring split

Avec l'arrivée de Johan « Klaj » Olsson, la botlane de Fnatic est à présent 100% suédoise.

Le suédois – le septième à venir jouer en LCS EU cette saison, rien que ça – n'a pas été recruté pour son expérience mais pour son potentiel. Dans l'annonce qui a accompagné le changement de support, Fnatic a déclaré d'emblée faire un pari sur le long terme en vue des championnats du monde. La structure pense qu'une « meilleure communication sur la voie du bas » est le moyen de retrouver les sommets et que Klaj est celui qu'il leur faut pour cela. Un point de vue corroboré par les dires de NoXiaK sur les réseaux sociaux après son éviction. Dès le 12 février ce dernier a expliqué que Rekkles et lui ont une façon « très différente d'aborder la voie du bas et [League of Legends] en général », ce qui a donné « une synergie très faible entre eux ». Son remplaçant est assez confiant dans sa capacité à faire mieux de ce point de vue, comme il l'explique toujours au micro de Sport1 : « J'ai l'habitude de parler beaucoup dans un groupe, je me sens bien avec les autres joueurs. Je ne sais pas comment était l'ambiance avant mon arrivée, mais en tout cas elle est très bonne aujourd'hui, et nous progressons chaque jour. » Il faut dire qu'avoir une voie du bas entièrement suédoise est un avantage, comme le souligne le midlaner Fabian « Febiven » Diepstraten, « ils peuvent parler suédois quand ils le désirent, ce qui assure forcément une bonne synergie. Ça me rassure puisque avec eux je sais que ma botlane veut vraiment s'améliorer et gagner, ce qui me donne d'autant plus envie de gagner moi même. »

 

L'ambiance est très bonne aujourd'hui, et nous progressons chaque jour.

Johan "Klaj" Olsson

Contrôler la vision

Des paroles pleines d'espoir qui ont été accompagnées en cinquième et sixième semaine des LCS EU par des progrès visibles au niveau de la vision en cours de jeu, à en croire Rekkles interrogé sur le sujet par le site d'informations The Score. Le carry AD voit notamment beaucoup de positif dans la victoire de son équipe contre G2 Esports la semaine dernière, malgré l'énorme déficit d'or qu'ils ont accusé pendant une grande partie du match. Pour lui Fnatic a su conserver « une bonne présence défensive de la vision » tout au long de l'affrontement, ce qui leur a permis de « savoir où étaient les adversaires à chaque instant et donc de défendre les tourelles intérieures » en dépit de leur retard. Une amélioration du « contrôle de la vision » que le carry AD attribue au nouveau membre de l'équipe. Un apport d'autant plus apprécié qu'il lui permet de se consacrer plus sereinement à la direction générale du cours de la partie. Il lui est aujourd'hui plus facile de shotcall puisqu'il n'a pas à se préoccuper du placement des balises sur la carte. Mieux, les bonnes balises de Klaj offrent autant d'informations supplémentaires à son compatriote pour prendre des décisions en toute connaissance de cause.

 

LCS EU - Fnatic - Rekkles - Klaj - Spirit - spring split

Klaj et Rekkles peuvent-ils porter Fnatic vers les sommets ?

Des débuts de matchs toujours problématiques

Malgré tout, Klaj n'a pas corrigé tous les problèmes de sa nouvelle équipe, loin s'en faut. Toujours auprès de The Score, Rekkles admet que si leur contrôle du rythme du match « a progressé » depuis que le nouveau support est dans l'équipe, « il n'est pas encore au niveau espéré » par la structure. Mais le joueur a « l'impression que les choses progressent lentement dans la bonne direction ». En attendant, le niveau de jeu de Fnatic est toujours inconstant, notamment dans les premières minutes de leurs matchs. Face à G2 Esports lors de la sixième semaine de compétition, ils ont certes fini par remporter la victoire sur le dos d'un Kog'Maw inarrêtable mais ils se sont fait d'énormes frayeurs. Au bout de dix minutes, Fnatic avait 5000 pièces d'or de moins que leurs adversaires et 7000 au bout de vingt minutes. Un retard énorme, qu'aucune équipe ne peut espérer rattraper à chaque fois. D'ailleurs ils en ont eu la preuve dès le lendemain face à Splyce. Une fois de plus leur adversaire a accumulé une avance de 7000 pièces d'or seulement vingt minutes après le début du match. Sauf que cette fois il n'y a pas eu de miracle... 

 

Un pari sur l'avenir 

LCS EU - Fnatic - Klaj - Zoom

Klaj a encore du potentiel à exploiter

Pas de quoi faire paniquer les joueurs de Fnatic pour autant. Conscients de leurs lacunes, ceux-ci voient plus loin que les prochains matchs ou même que les play-offs. Klaj lui même explique à Sport1 que, bien sûr, ils veulent « être champions » du segment de printemps des LCS. Mais ils ne sont pas pour autant focalisés sur ce qu'ils appellent des « objectifs à court terme ». La structure et ses joueurs sont bien plus ambitieux. Ils entendent bien « être l'une des meilleures équipes lors des prochains championnats du monde ». Et pour ça, Febiven l'affirme, ils vont « faire [de Klaj] un bon joueur et au final [ils seront] de nouveau une bonne équipe ». Et vous, que pensez-vous de la performance de Fnatic cette saison ?