Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

L'histoire du clip musical de Zedd pour le Mondial

Découvrez les moments du jeu qui ont inspiré à Zedd son « Ignite ».

Le Championnat du monde de League of Legends représente le point d'orgue d'une année de combat pour asseoir sa suprématie. Une seule équipe gagne le droit de s'élever au-dessus de toutes les autres. Et cette apogée incarne également les centaines d'heures que les fans consacrent à League of Legends. Et l'e-sport offre tout simplement une scène pour tous ces moments fantastiques que vivent individuellement les joueurs. Tous les sauts éclairs ou les kills. Toutes les victoires. Toutes les défaites. Nous invoquons des champions pour vivre une expérience qui dépasse nos capacités physiques. Et le Championnat du monde convoque des joueurs qui ont repoussé ces limites à leur maximum.

ashe

Championnat du monde 2011 : le gambit dame

Match 1 de la finale | against All authority vs Fnatic

Lors de la finale du tout premier Championnat du monde de League of Legends, aAa est revenu du bracket des perdants pour une revanche contre Fnatic. aAa avait une avance significative, il ne leur restait plus qu'à porter l'estocade finale. Une victoire aurait effacé leur retard et annoncé le match décisif pour la série. Mais lorsqu'Ashe de YellOwStaR s'est trop avancé et a subi un étourdissement de la part de Brand, il n'a rien pu faire d'autre que regarder sa jauge de PV se vider. Son erreur était irréparable. Deux de ses coéquipiers l'ont suivi dans cette fin tragique et un autre a été poursuivi sur toute la carte. Pendant près d'une minute, YellOwStaR, derrière son écran gris, a attendu de réapparaître.

Il s'est concentré et a pris le temps de retendre son arc. Il a sorti une flèche de son carquois. Il a visé. Et lorsqu'il est réapparu, le tir rédempteur de YellOwStaR a traversé toute la carte. Peut-être a-t-il prononcé une petite prière en lâchant sa flèche. Peut-être que la chance a guidé sa trajectoire. Mais ce genre de tir a pour but de toucher sa cible, de transcender un match et d'en changer la tournure. Et lorsqu'une telle flèche fait mouche, tous les petits poils sur votre corps se hérissent et célèbrent cet instant comme s'ils avaient su tout du long qu'elle irait bel et bien dans le mille.

2

Championnat du monde 2012 : les petits géants

Match 3 de la finale | Azubu Frost vs Taipei Assassins

Pour chaque histoire où le valeureux David combat Goliath, il y a un millier de contre-exemples où Goliath écrase le petit David sous ses pieds. Les Taipei Assassins avaient joué le rôle de David pendant tout le Championnat du monde 2012, des outsiders qui ne cessaient de riposter face à leurs ennemis intimidants. Mais durant la finale, ils ont affronté l'équipe Azubu Frost venue tout droit de Corée, la Mecque de l'e-sport. Cette même Corée qui allait se montrer à la hauteur de sa réputation et dominerait la scène compétitive de League of Legends pendant les trois années suivantes. Mais ils devaient d'abord s'occuper des Taipei Assassins qui se mettaient en travers de leur chemin.

Toyz a été l'un des principaux rouages à perturber le système cette année et il symbolise encore aujourd'hui la puissance sous-estimée de Taïwan. C'est grâce à lui qu'Orianna est devenue un choix incontournable et fiable sur la voie du milieu. La fameuse balle était littéralement dans son camp alors qu'il fonçait tête baissée pour aider son coéquipier dans la rivière. Le simple bruit de ses pas a fait fuir l'équipe Azubu dans sa jungle, on aurait dit une souris effrayant un éléphant. Mais la poursuite de Toyz n'était pas qu'un coup d'esbroufe. Il a rattrapé son ennemi Shen, juste à temps, et l'a envoyé à la mort avec la sphère d'Orianna, cette même balle que le petit David avait lancé pendant tout le tournoi. 

3

Championnat du monde 2013 : le plongeon de l'araignée

Jour 1 de la phase de groupe | Oh My God vs Team SoloMid

Les combats à côté du Baron Nashor font partie des moments les plus exaltants de League of Legends. On peut entendre les voix des commentateurs monter crescendo. On peut voir les petits pas d'hésitation des joueurs qui dansent autour de la fosse. L'air ambiant semble se raréfier comme si tout le monde, joueurs, commentateurs et public compris, avait inspiré en même temps. Tuer le baron peut fournir le push final dont une équipe a besoin pour foncer sur le Nexus. Mais cela peut donner aussi un nouveau souffle à une équipe qui se sent abattue et vaincue.

Lors du Championnat du monde 2013, l'équipe OMG de Chine, l'une des favorites du tournoi, avait commencé son assaut sur le baron et était en train de le transformer rapidement en nourriture pour vers. Entre en scène TheOddOne, le « général » indéfectible de l'équipe SoloMid. TheOddOne était caché à proximité en tant qu'Elise, une araignée bien loin de la sécurité de sa toile. Sa tâche consistait plus à agir et mourir qu'à agir ou mourir. Entre ses coéquipiers dispersés et l'énorme différence d'or, la seule option qu'avait TheOddOne était de voler le baron en un éclair. Alors il s'est lancé dans les airs avant de fondre sur sa cible. Un Châtiment final face à ses ennemis. Une dernière charge du général.

4

Championnat du monde 2014 : la mante religieuse

Jour 3 de la phase de groupe | Fnatic vs. Oh My God

Après des va-et-vient exténuants durant le Championnat du monde 2014, Fnatic a comme d'habitude fait preuve de témérité en essayant de contourner la base d'OMG pour une victoire en backdoor. Tout a commencé par une téléportation du Rumble de sOAZ. Puis les huit pattes d'Elise de Cyanide se sont glissées dans la base d'OMG. Suivies de la Syndra de xPeke. Ensemble, les coéquipiers de Fnatic se sont catapultés vers le Nexus d'OMG dans un assaut apparemment implacable.

Retour en arrière quelques instants avant : une fois la canalisation de la téléportation de Rumble finie, Loveling d'OMG a immédiatement senti le danger et s'est téléporté vers sa base, de la substance visqueuse de Kog'Maw coulant le long de son dos. Rumble mettait le feu au Nexus de Loveling. À chaque pas, une petite poussée robotique grignotait un peu plus les PV du cristal. Et pile au moment où il a éteint ce feu, Elise et Syndra ont pénétré dans la base. Des sbires s'affrontaient à ses pieds. La petite guerre faisait rage, mais lorsque la poussière se dissipa, le Nexus d'OMG tenait aux côtés de Loveling. Il était passé à un cheveu d'être détruit. 

5

Championnat du monde 2015 : le roi démon

Match 4 de la finale | KOO Tigers vs SKTelecom

SKTelecom et Faker sont arrivés au Championnat du monde 2015 avec tous les regards pointés sur eux. À chacun de leurs pas, ils étaient assaillis par les déchus qui tentaient de les entraîner avec eux. Mais cela ne les a pas arrêtés. Faker, le meilleur joueur du monde incontesté durant ces dernières années, s'est propulsé au sommet avec Ryze. L'un des champions les plus emblématiques de League of Legends occupa le devant de la scène. Incarnant la puissance de Ryze, Faker a prouvé que parfois, la puissance brute ne peut être déjouée.

Faker est revenu au sommet. Un roi régnant sur tous. Il a été le meilleur joueur du monde incontesté durant ces dernières années. Et alors que les autres champions invoqués faisaient de la diversité une force, Faker se pavanait avec l'aura d'un souverain. Par son jeu, il a montré que les matchs pouvaient transcender l'espace numérique. Les acclamations de la foule allaient crescendo alors que la finale arrivait à son terme. Ces derniers kills ont sonné le glas d'une autre saison. Aujourd'hui, Faker occupe ce trône convoité par tous, professionnels ou non, qui ont voulu gagner. Et il souhaite la bienvenue à quiconque voudra le défier.  

6

Le Championnat du monde commence le 29 septembre. Quels champions seront invoqués cette année ?