Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
msi

La Corée, terre de domination

Les LCK (le circuit professionnel coréen) sont perçus depuis longtemps comme la ligue la plus remarquable du monde. Une affirmation qu'il est difficile de réfuter quand on sait que ce sont des équipes coréennes qui ont remporté les trois derniers championnats du monde. La région a connu une défaite contre les Taipei Assassins lors de la saison 2, mais depuis lors, la Corée n'a jamais été égalée sur la scène principale de League of Legends.

La Corée compte beaucoup de joueurs et d'équipes parmi les plus talentueux de l'histoire de League of Legends. Que ce soit avec Faker ou l'équipe Samsung Galaxy White dont la domination fut écrasante, cette région a pour réputation de produire les joueurs les plus doués du monde. C'était encore le cas lors de ce segment printanier, qui est devenu l'un des plus compétitifs jamais vus en Corée.

Le segment printanier des LCK 2016, plus que tout autre segment récent, a mis en scène pléthore d'équipes de niveau international bien décidées à laisser leur trace dans l'histoire. Les champions forgés dans ce segment parmi les plus serrés de l'histoire de la Corée ont dû se battre plus durement que jamais pour espérer triompher des LCK 2016. Mais les équipes coréennes ne sont pas du genre à se contenter d'un titre régional, et le MSI sera pour eux l'occasion de prouver que la Corée est toujours LA grande région de League of Legends.

Au MSI de l'an dernier, la Corée a subi une rare défaite en finale face aux Chinois d'Edward Gaming. Elle espère donc y remédier cette année, à Shanghai, en tant que région prête à se mesurer aux meilleures équipes de la planète. Les SKT sont déjà favoris pour remporter la coupe, bien déterminés à vaincre et à prouver la domination internationale de la Corée.

Un champion du monde renouvelé

Gloire aux champions du monde ! Moins d'un an après son titre, l'équipe SKTelecom T1 revient sur la scène internationale, bien décidée à faire taire les sceptiques.

Car avant le début du segment printanier, elle a connu de gros changements, en perdant notamment son top-laner MaRin (le MVP du dernier mondial) et ses remplaçants Easyhoon et T0M. Cela a conduit l'équipe à faire appel à Duke et Blank. Comme on pouvait s'y attendre, le début du segment a été difficile car l'équipe n'a pas réussi à trouver son identité, ayant perdu son preneur de décisions MaRin, parti jouer en Chine. Le jungler titulaire de SKTelecom, Bengi, a également connu des difficultés en début de segment, forçant l'équipe à choisir son remplaçant, Blank, à Katowice pour les IEM X World Championship. Ils sont rentrés de ce tournoi dans une forme olympique, comparable à celle du dernier mondial.

SKT

L'impact produit par Blank dans ce qui était considéré comme une simple période d'adaptation a été immédiat. SKTelecom a écrasé la concurrence aux IEM, en ne perdant absolument aucune partie et en triomphant de Fnatic lors de la finale. Après cela, elle est rentrée en Corée et a terminé son segment régulier la tête haute, remportant 7 de leurs 9 derniers matchs.

Elle a renoué avec sa configuration de combat d'équipes, lui permettant de punir toute agression malvenue et de mieux calculer ses passages à l'attaque. Faker a été remarquable de bout en bout, mais c'est la synergie retrouvée entre Wolf et Bang sur la voie du bas qui a accéléré le retour de l'équipe vers sa forme passée.

SKTelecom a traversé les LCK sans aucun mal, en battant des équipes aussi prestigieuses que KT Rolster et les favoris ROX Tigers, ce qui lui a valu son billet pour le Mid-Season Invitational. De retour en tant que l'une des meilleures équipes de Corée, SKTelecom entend bien démontrer qu'elle fait partie des formations majeures de League of Legends à l'échelon mondial.

Nouveau look, nouvelle domination

SKTelecom arrivera à Shanghai en tant que favorite du Mid-Season Invitational, en grande partie grâce à son célèbre mid-laner Faker. Y compris après le départ de quelques joueurs clés, SKTelecom a su se montrer à la hauteur et écraser la concurrence dans l'un des segments les plus disputés de l'histoire coréenne. Cette capacité à reprendre du poil de la bête fait de SKTelecom un ennemi difficile à prendre en défaut.

Même si l'équipe est différente de celle qui a remporté le mondial 2015, elle compte suffisamment de talents pour appliquer le style de jeu chirurgical qu'on lui connaît. Sur la Faille, son approche très équilibrée se bâtit autant sur l'agression que sur la défense. Son contrôle de la vision lors des actions offensives et défensives lui permet de prendre les bonnes décisions aux bons moments. Blank et Wolf sont excellents non seulement pour donner de la vision à Faker et lui permettre de mener les combats d'équipes, mais aussi pour détruire les balises adverses afin de laisser les ennemis dans le brouillard de guerre. Si vous voyez les joueurs de SKTelecom écraser l'adversaire avec aisance, c'est probablement parce qu'ils ont de la vision là où les ennemis sont aveugles.

SKT

Pour que SKTelecom soit à la hauteur des attentes et remporte le MSI, elle devra éviter les problèmes de constance qui lui ont posé des difficultés au début du printemps, même si l'arrivée de Blank en jungler titulaire semble avoir réglé ce problème. Depuis les IEM, SKTelecom a l'air d'une équipe totalement nouvelle, tant elle a écrasé chacun de ses adversaires sur la route la menant à Shanghai. Elle a amélioré ses prises de décision, ce qui lui a permis de revenir au top lors des combats d'équipes. Si SKTelecom poursuit sur sa lancée, rien ne pourra l'empêcher de remporter le MSI, ni plus ni moins.

Que ce soit avec Faker dominant les combats d'équipes avec Lissandra, Bang tirant ses rayons de lumière avec Lucian ou Blank sauvant des vies avec l'ultime de Kindred, vous pouvez avoir la certitude que SKTelecom se battra jusqu'au bout pour revenir de Corée avec la coupe du MSI entre les mains !

 

SKT

Entrer dans l'histoire

La Corée a façonné un héritage que l'on n'oubliera pas de sitôt. La liste des titres que cette région décroche ne cesse de grandir. En ayant remporté le mondial trois années d'affilée et en ayant produit quelques-uns des meilleurs joueurs du monde, la Corée laissera une trace indélébile dans l'histoire de l'e-sport de League of Legends. Après une défaite cinglante au MSI de l'an dernier, la région la plus performante du monde a riposté en anéantissant la concurrence lors du mondial. L'heure est venue pour la Corée d'ajouter un nouveau trophée à son tableau de chasse déjà bien rempli, et rien ne semble pouvoir l'arrêter.