Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

La naissance des légendes : Chawy

Chéri dans sa terre natale de Singapour, le mid-laner vétéran lutte pour garder sa place dans la formation d'AHQ, alors que cette équipe se bat bec et ongles pour se placer dans le Mondial 2016. Saura-t-il garder la tête haute face à l'adversité ? La naissance des légendes revient le 7 septembre.

Quelques malédictions se sont répandues dans la culture League of Legends. Team Liquid, qui a décroché la 4e place à maintes reprises, en est un excellent exemple. Nous connaissons également tous la malédiction du Mondial : toute équipe qui remporte le Championnat du monde n'arrive pas à y participer l'année suivante (même si SK Telecom T1 semble prêt à déjouer le mauvais sort cette saison). Mais il y a une malédiction qui reste peu connue en-dehors de l'Asie du Sud-Est et des LMS.

La « malédiction de Chawy » – soit être à deux doigts de réaliser ses rêves mais ne jamais y arriver – poursuit l'un des meilleurs joueurs à avoir jamais participé au Mondial. Xing-Lei « Chawy » Wong, la fierté de Singapour, s'est pris plus de coups dans sa carrière qu'un boxeur professionnel. Mais il arrive toujours à se relever de ses échecs.

Tout a commencé avec l'équipe League of Legends professionnelle d'Asie du Sud-Est, les Singapore Sentinels. Bien que faisant partie des meilleurs joueurs de sa région, il n'a pas été invité à rejoindre l'équipe à cause de son service militaire. Les Sentinels pensaient que Chawy ne pourrait pas gérer les exigences de l'armée et celles du jeu professionnel en même temps. Chawy a donc décidé de les détromper en créant sa propre équipe, les Sleeping Giants.

Grâce à ses performances solo héroïques, Chawy a réussi à vaincre les Sentinels plusieurs fois dans la compétition locale. Il était clair que, malgré son service militaire, Chawy avait la motivation et le talent pour se démarquer dans le circuit professionnel. Le recrutement de Chawy a alors marqué le début d'une ère de domination pour les Sentinels. Ils étaient presque invaincus et étaient la seule équipe à constituer une menace pour les Taipei Assassins, alors la force dominante de la scène League of Legends en Asie du Sud-Est.

chawy

Mais à chaque fois que les Sentinels tentaient de participer au mondial, la malédiction de Chawy se manifestait à nouveau. Lors des saisons 2 et 3, ils étaient à une seule partie de se qualifier quand ils ont été éliminés. Échec après échec, Chawy était toujours plus déterminé à réussir.

Quoi que je fasse, je veux le faire bien. Donc même si je suis super fatigué, je continuerai à m'entraîner. Je veux être le meilleur.

Et c'est cette détermination qui lui a permis de rejoindre TPA – même s'il a été relégué au rôle de remplaçant en faveur de Kuan-Ting « Morning » Chen. S'il devait en passer par-là pour réaliser son rêve de participer au Mondial, il en serait ainsi. Hélas, bien que sélectionné dans un groupe bien placé pour le mondial 2014, TPA a fini tout dernier et n'a jamais donné à Chawy une chance de monter sur scène.

Cependant, la mauvaise performance de TPA au mondial les a finalement convaincus de se tourner vers Chawy comme mid-laner titulaire. L'équipe a ensuite été en difficulté pendant toute la saison 2015, mais le talent individuel de Chawy lui a permis de remporter assez de points de circuit pour avoir une chance de participer au mondial 2015. Dans n'importe quelle autre histoire, ça aurait enfin été l'occasion pour Chawy de montrer au monde de quoi il était capable, mais ce n'est pas ce qui s'est passé.

Le 1er août 2015, Chawy a été suspendu pour Elo boosting. TPA n'a pas réussi à se qualifier pour le mondial et a décidé de se séparer de Chawy.

« Avec le recul, je peux dire que je suis déçu. J'ai l'impression d'avoir été trahi. Mais en même temps, j'en ai tiré une bonne leçon. Peu importe les erreurs que l'on a faites dans le passé, on peut toujours se rattraper. »

chawy2

Quand les choses se sont calmées et que le bannissement a été levé, Chawy a rejoint l'équipe AHQ e-Sports Club. Leur mid-laner, Shu-Wei « Westdoor » Liu, est l'un des meilleurs mid-laners de tous les temps. Sa maîtrise des Assassins est sans pareille – mais sa tendance à n'utiliser qu'un seul style de jeu le rendait vulnérable aux bannissements. De son côté, Chawy était un joueur robuste et presque impossible à bannir. Au printemps 2016, les deux coéquipiers ont opté pour une rotation côté bleu-côté rouge et ont terminé la saison régulière au sommet du classement sans aucun match de perdu.

Cependant, à la finale des play-offs du segment de printemps, Chawy et Westdoor ont été éliminés par Yi-Tuang « Maple » Huang des Flash Wolves. Une fois encore, Chawy avait raté sa chance de participer à la compétition internationale et devrait assister au MSI en tant que spectateur.

Leur échec a poussé l'entraîneur d'AHQ à abandonner la stratégie à deux mid-laners. Leur nouvelle méthode était de choisir le mid-laner de l'équipe selon son classement sur le serveur coréen extrêmement compétitif. Westdoor s'est rapidement placé en haut du classement et Chawy a encore été relégué au rôle de remplaçant – cette fois-ci pour AHQ.

Pourtant, face à toute cette adversité personnelle et professionnelle, Chawy n'abandonne pas son rêve de disputer un jour le Championnat du monde sur la scène internationale. Le meilleur joueur à n'avoir jamais participé au mondial réussira-t-il enfin à se qualifier cette année ? Ou la malédiction de Chawy perdurera-t-elle ?