Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
TRUCS & ASTUCES

La voie du haut pour les débutants !

Maintenant que vous êtes un as de la jungle, il vous faut un deuxième rôle pour montrer à tout le monde qui est le patron. Vous avez bien envie de ne pas avoir à compter sur un allié en permanence, mais vous n’avez pas non plus envie d’être au centre de toutes les attentions en plein milieu de la carte. Pas de panique, adoptez la voie du haut ! À vous l’incroyable diversité de champions jouables, du gros tank dans la mêlée au solitaire qui casse des tours en passant par le mage aux dégâts massifs. Mais comment faire ?

Pour bien commencer, il vous faut quelques champions à l’aise sur la voie du haut. Sauf que ce poste est sans doute le plus versatile d’entre tous. D’ailleurs le toplaner français de Vitality, Lucas « Cabochard » Simon-Meslet ne se « souvient pas d’un champion joué actuellement au top qui y ait été joué dans une méta précédente », c’est dire ! Un tel constat peut faire peur, mais pas de panique, comme vous n’êtes pas encore aux LCS – ça ne saurait tarder évidemment – nous vous avons concocté une petite sélection non exhaustive de ce que la voie du haut peut offrir, rien que pour vous.

Des champions pour bien démarrer

Nautilus

Nautilus, le titan des profondeurs.

Nautilus : les premiers champions typiques de la voie du haut, ce sont les tanks. Deux d’entre eux sont particulièrement à la mode en ce moment, Poppy et Nautilus. Et en plus ils sont accessibles aux novices, ce qui vous arrange. « L’idée générale du jeu avec ces champions-là est plutôt simple », nous explique Cabochard, puisqu’ils vont être naturellement très résistants et sont capables de récupérer de la vie grâce à une maitrise fondamentale « poigne de l’immortel » judicieusement choisie. Avec eux, d’après Cabochard vous pouvez - si vous restez prudents - vous débrouiller « contre des joueurs meilleurs » que vous. Pour cela, pas de secret, « prenez de l’armure ou de la résistance magique en fonction de la composition adverse, très rarement des dégâts » et devenez quasi-immortel. Ensuite, votre but sera d’utiliser intelligemment votre sort d’invocateur téléportation pour aider vos alliés. Par exemple, une arrivée soudaine au bon moment sur la voie du bas peut surprendre l’autre équipe et offrir deux tués sur un plateau à votre carry ad. Nautilus est d’autant plus utile dans ce rôle qu’il dispose d’un ultime à la portée relativement longue, pour lequel il n’y a pas besoin de viser et qui bloque l’adversaire le temps d’en venir à bout. D’ailleurs, le titan des profondeurs est une véritable machine à contrôler les adversaires. Il possède un ralentissement sur son E, peut agripper un ennemi et s’en rapprocher tout en l’étourdissant avec son A et peut même étourdir sur ses attaques de base, excusez du peu !

Lissandra

« Fermez les yeux et laissez le froid vous emporter. »

Lissandra : vous, votre truc c’est plutôt de tuer tout le monde en balançant un tas de sorts violents ? La voie du haut vous le permet aussi ! Avec un champion comme Lissandra, entre autres, vous allez pouvoir vous déplacer rapidement sur la carte, prendre un maximum de réduction des délais et balancer en boucle tous vos sorts. Votre passif et votre A sont la clef de la maîtrise de ce champion, par ailleurs facile à prendre en main. Avec le premier, « toutes les 18 secondes, la prochaine compétence de Lissandra ne lui coûte pas de mana. Ce délai de récupération est réduit de 1 seconde à chaque fois que Lissandra affecte les déplacements d'un ennemi avec une compétence ». Ce qui tombe plutôt bien puisque son A fait des dégâts et... ralentit l'adversaire touché, avec un délai récupération relativement faible dès que vous y mettez quelques points. Armé d'un bâton séculaire ou d'un sceptre abyssal et d'un Zhonya, vous pouvez aussi vous déplacer rapidement sur la carte pour venir en aide à vos alliés après avoir rapidement éliminé les minions sur votre voie grâce à vos sorts.

Tryndamere : en fait, après réflexion, les autres joueurs sont désagréables, notamment parce qu'ils tentent de vous tuer sans cesse ? La voie du haut a encore la solution, c'est le split-pusher. Ce dernier, comme son nom l'indique, ne va pas réellement chercher à affronter ses opposants et préfère s'attaquer aux tourelles. C'est le cas de Tryndamere. Une fois qu'il a quelques objets dans son inventaire, le roi barbare peut rapidement détruire les bâtiments. C'est aussi un très bon duelliste, ce qui va dans l'idéal obliger l'autre équipe à envoyer plusieurs champions l'arrêter. Même si la situation devient alors dangereuse pour Tryndamere, il dispose toujours de quelques secondes d'invulnérabilité grâce à son ultime pour s'enfuir avec l'aide de son E. Surtout, plus nombreux sont ceux qui s'occupent de son cas, moins nombreux sont ceux qui peuvent se défendre contre le reste de ses compagnons de jeu !

Tryndamere

Saviez-vous que son bras droit était bien plus fort que son bras gauche ?

Comment bien casser des tours ?

Encore faut-il savoir quand et comment split-push. Cabochard a là encore quelques conseils judicieux pour vous assurer que la situation sera à votre avantage. La vision de jeu, tout d’abord, est essentielle. « Il faut faire attention à l’équipe ennemie, ça va être très important » de savoir où elle est. « La meilleure situation c'est si vous en voyez quatre » sur votre carte « et que vous savez que vous pouvez gagner votre un contre un ». Vous devez également vous assurer que vos alliés sont capables de se défendre quelque temps en quatre contre cinq si les ennemis décident de les attaquer plutôt que d'aller à votre rencontre.

La téléportation c'est quand même bien pratique

Que ce soit avec un tank ou une brute épaisse, un élement distingue le toplaner : l'utilisation quasi-systématique du sort d'invocateur téléportation. Pour Cabochard, « La téléportation est indispensable puisqu’elle vous permet non seulement d’aider vos alliés mais aussi de perdre moins facilement le contrôle de votre voie. » Si vous êtes mis en difficulté, vous pouvez retourner à la base et revenir très rapidement, alors que si vous aviez choisi de partir avec un embrasement et que vous vous êtes fait attaquer près de votre tour, « vous allez perdre trois vagues complètes de minions », ce qui va rendre la suite de la partie très compliquée ! « Plus tard dans la partie, la téléportation vous permet » de rester sur votre voie et de garder en même temps les moyens de « mettre de la pression en faveur de votre équipe ».

Vos premiers objets

Corrupting pot

Une potion de corruption.

Une fois votre champion et votre sort d'invocateur choisis, la partie peut commencer. Sur la voie du haut, deux objets de départs sont particulièrement privilégiés à l'heure actuelle. La lame de Doran accompagnée de potions de soins est un grand classique toujours très utilisé. C'est elle que vous allez acheter avec Tryndamere par exemple. Mais sur de nombreux champions c'est une petite nouvelle qui fait le bonheur des adeptes de la voie du haut. La potion de corruption, qui donne trois charges pour 500 pièces d'or. Chaque charge « rend 150 points de vie et 50 points de mana en 12 secondes, et confère Toucher corrupteur pendant cette durée ». C'est-à-dire que « les sorts infligeant des dégâts et les attaques brûlent les champions ennemis et infligent 15 - 30 points de dégâts magiques en 3 secondes ». Pour Cabochard, la potion de corruption présente l'inconvénient « qu’on ne peut pas acheter de potions en plus » mais elle a de nombreux avantages. « Elle se recharge à chaque retour à la base », c’est un objet qui une fois en votre possession est « un achat pour la vie ». De plus, les joueurs ont tendance à « sous-estimer les dégâts supplémentaires qu’elle offre à chaque activation » pendant 15 secondes « qui permettent de faire des bons trades », c’est-à-dire des échanges de dégâts entre vous et votre opposant à votre avantage. En plus de sa régénération de points de vie et de mana, elle permet donc de surprendre un ennemi qui fait preuve d’inattention. Bien entendu cela signifie pour vous que si vous vous retrouvez face à un adversaire qui emploie une potion de corruption sur la voie du haut, il est essentiel de bien surveiller le nombre de charges qu’il lui reste et d’éviter de l’affronter à un moment défavorable.

Les minions sont nos amis, il faut les tuer aussi

Vos achats en poche, il est temps de vous diriger sur la voie du haut. Mais qu'y faire ? Si vous regardez les LCS, vous entendez souvent parler de manipulation de vagues de minions et autres techniques complexes. Pas d'inquiétude, ce n'est pas grave si vous ne connaissez pas tous ces aspects de League of Legends. « Pour un joueur lambda il va être presque inutile de l’apprendre, c’est quelque chose qui ne va pas se retranscrire forcément en file individuelle. Par exemple, les lane-swap, les échanges de voies entre le toplaner et le duo de la voie du bas, ne vont jamais être expérimentés par 95% des joueurs », nous rassure Cabochard. Rien ne sert donc de s’en inquiéter.

En revanche, il peut être intéressant de savoir comment utiliser les vagues de minions, même de manière très basique, pour prendre l’avantage sur sa voie. Par exemple, si vous avez réussi à tuer votre adversaire – bravo – et que vous savez que le jungler ennemi n’est pas à proximité, vous pouvez rapidement tuer tous les minions présents, et faire s'écraser les vôtres sur la tourelle ennemie. Ensuite la vague suivante va se diriger vers vous « ce qui permet de gagner une vague complète de plus ». Mieux encore, « après les minions seront tellement proches de la tour qu’ils vont être de plus en plus » vers vous à votre retour de la base.

À la 8e semaine des EU LCS, Cabochard a en moyenne 10 sbires tués d'avance sur son opposant après 10 minutes de jeu.

À la 8e semaine des EU LCS, Cabochard a en moyenne 10 sbires tués d'avance sur son opposant après 10 minutes de jeu.

La vision sauve des vies

Aux alentours des trois minutes de jeu, pensez surtout à utiliser votre totem baliseur, puisqu’il s’agit d’un moment particulièrement prisé par les junglers pour leur premier gank. Mais vous pouvez aussi profiter de ce savoir pour mener l’équipe d’en face à sa perte. Cabochard l’explique bien, dans une situation où vous savez que vous et votre propre jungler êtes plus forts en 2v2 que vos homologues de l’autre équipe, « vous prévenez votre jungler » que vous allez rechercher l’affrontement et écrasez impitoyablement les pauvres minions sous vos coups. Ainsi, si votre allié vient, vous aurez non seulement l’avantage conféré par vos champions mais aussi celui que vous donne la chair à canon si chère à nos cœurs de joueurs. Bien entendu, pour parvenir à ce résultat, il faut connaitre suffisamment les différents champions du jeu, ce qui ne sera pas le cas à votre toute première partie. Mais pas d’inquiétude, ça viendra vite !

En attendant et si vous n’avez pas de certitude, l’attitude prudente consiste à laisser les minions venir à votre tour « depuis le début » et à les tuer tranquillement à l’abri. Attention tout de même à bien garder la vision autour de vous pour ne pas vous faire attaquer directement sous la tourelle dans ces cas-là.

À vous de jouer

La voie du haut est donc le domaine privilégié des amateurs de duels, mais aussi de ceux qui favorisent la communication, la vision de jeu et la destruction de grosses pierres. Alors n'hésitez plus, il y a forcément de la place pour vous. Évidemment, ne vous retenez pas de nous dire en commentaire comment se passent vos premières parties en tant que toplaner !