Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS EU 2017 spring split week 3
LCS

Les matchs incontournables de la quatrième semaine

Jeudi c'est parti pour la quatrième semaine du segment de printemps des LCS EU. Pendant trois jours, les dix équipes en compétitions s'affrontent au meilleur des trois manches. Trois cartes par série, ça veut dire encore plus de matchs serrés, de stomps infâmes, de victoires volées et de crises cardiaques pour les fans. Oui mais voilà, tout le monde n'a pas forcément le temps de tout regarder. Pas de panique, nous avons préparé une petite liste des matchs à ne surtout pas manquer cette semaine. Suivez le guide!

JEUDI

G2 Esports contre H2K à 20h

Depuis le petit-déjeuner, vous sentez l'impatience monter, au point qu'il a été difficile de se concentrer durant la journée. Il faut dire qu'à partir de cette semaine, les équipes des groupes A et B – au sein desquels sont réparties les équipes de LCS EU – se rencontrent entre elles. Après un dîner rapide, vous avez donc le plaisir de vous installer devant la série qui oppose G2 Esports à H2K à 20h. Les champions en titre et seule équipe encore invaincue du groupe A retrouvent les demi-finalistes des derniers championnats du monde, deuxièmes du groupe B ! Un affrontement qui devrait offrir un début de réponse à pas mal de questions. G2 Esports sont-ils toujours la meilleure équipe européenne ? Le groupe A est-il, comme l'ont déclaré nombre de joueurs et d'observateurs, globalement plus faible que le B ?

Febiven during LCS EU 2017 spring split week 3

Febiven et Jankos, duo gagnant?

Au niveau des joueurs eux-mêmes, comment Fabian « Febiven » Diepstraten, se situe-il aujourd'hui face à Luka « PerkZ » Perković ? Le retour de Febiven sur la voie du milieu d'H2K a été visiblement bénéfique au hollandais, mais sa synergie encore en construction avec Marcin « Jankos » Jankowski est-elle suffisante pour dominer deux ou trois matchs de suite le jeune prodige croate et son jungler Kim « Trick » Gang-yun, qui jouent ensemble depuis plus d'un an maintenant ? De la réponse à cette question va sans doute dépendre le sort de cette série. En effet, s'il est très probable que Andrei « Odoamne » Pascu prenne le dessus sur Ki « Expect » Dae-han sur la voie du haut, la domination attendue de Jesper « Zven » Svenningsen et Alfonso « mithy » Aguirre Rodríguez sur la voie du bas devrait donner une opposition assez équilibrée entre les deux organisations. La capacité des junglers et des joueurs de la voie du milieu à avoir un impact sur l'ensemble de la carte sera donc normalement l’élément qui donnera la victoire à l'une ou l'autre de ces équipes.

Quoiqu'il en soit et au vu de la méta actuelle en Europe, on peut s'attendre à du beau spectacle tout au long d'une série qu'il serait dommage de rater.

VENDREDI

Splyce contre Misfits à 17h

À peine remis de la série de la veille, c'est une très belle affiche qui s'offre à vous pour fêter l'arrivée du week-end. L'explosive nouvelle équipe de l'année retrouve ceux qui ont été à leur place il y a un an à peine. Misfits contre Splyce, c'est un peu la rencontre entre le prodige souriant au talent insolent et le travailleur silencieux qui ne cesse jamais de s'améliorer. D'un côté, on retrouve une équipe qui n'hésite pas à déclarer sa volonté d'effacer les anciens des tablettes et se considère déjà en très bonne voie pour dominer toute l'Europe. De l'autre, une organisation qui met en avant depuis son arrivée en LCS sa cohésion d'équipe, sa capacité à progresser et a su parvenir en moins d'un an aux championnats du monde sans se faire remarquer ou presque.

Splyce during LCS EU 2017 spring split week 3

Splyce, la force du collectif.

Malgré les coups d'éclats dont sont capables Martin « Wunder » Hansen ou Chres « Sencux » Laursen quand l'occasion se présente, Splyce n'a pas à proprement parler de star en son sein. Chacun de ses joueurs fonctionne au mieux en accord avec ses coéquipiers. Ce qui impressionne le plus chez les hommes de Jakob « YamatoCannon » Mebdi c'est leur cohésion, leur capacité à adopter un plan de jeu et à s'y tenir pour remporter la victoire.

Tout le contraire des petits nouveaux de chez Misfits qui – même s'ils jouent plutôt très bien ensemble – sont avant tout une collection d'individualités fortes. Que ce soit sur la voie du haut avec le très confiant Barney « Alphari » Morris, dans la jungle avec l'agressif Lee « KaKAO » Byung-kwon, ou en support avec le très souvent décisif Lee « IgNar » Dong-geun, les actuels deuxièmes du groupe A arborent fièrement leur singularité.

Dans ce choc entre deux représentants de la nouvelle génération des LCS – tant au niveau des organisations que des joueurs – c'est donc deux conceptions de la compétition, deux façons d'aborder le jeu qui vont se rendre coup pour coup. Prime au collectif ou à l'individu ? Discrétion ou flamboyance ? Faites votre choix !

VENDREDI (TOUJOURS)

Fnatic contre Team Vitality à 20h

Après la fin de la série entre nouvelles étoiles de l'e-sport, vous ne bougez pas de votre canapé, puisque Fnatic et Vitality s'avancent à leur tour dans l'arène. Deux équipes aux destins similaires dans leur groupe... et qui s'en passeraient bien ! Aucune des deux ne parvient pour le moment à véritablement impressionner, ce qui se traduit par une troisième et une quatrième place de leur groupe, respectivement. Ces équipes sont pourtant loin, très loin, d'êtres mauvaises, mais simplement moyennes. Et quand on a l'histoire de Fnatic ou l'ambition de Team Vitality, la médiocrité n'est certainement pas source de satisfaction !

Fnatic comme Team Vitality doivent se ressaisir pour relancer, déjà, leur saison et ne pas prendre le risque de s'enfoncer trop confortablement dans le ventre mou du classement. L'organisation la plus titrée des LCS l'a d'ailleurs bien compris, puisqu'elle a pris la décision de mettre sur le banc son jungler vétéran Maurice « Amazing » Stückenschneider au profit du jeune Mads « Broxah » Brock-Pedersen, jusque-là jungler de Fnatic Academy. Ce dernier, excellent en Challenger Series contre le PSG, va rejoindre le plus haut niveau européen pour deux semaines, et plus si affinités.

Fnatic during LCS EU 2017 spring split week 3

Nouveau jungler, nouveau départ pour Fnatic et sOAZ?

Forcément bienvenu au vu du niveau de jeu très décevant d'Amazing cette saison, ce changement va-t-il suffire à remettre la machine Fnatic en état de marche ? Cela va dépendre notamment de la progression de Rasmus « Caps » Winther – pour l'instant aussi brillant qu'inconstant.

Dans tous les cas, cette série va être décisive pour les deux adversaires, malheur au vaincu !

Samedi et dimanche, n'hésitez pas regarder les autres matchs en direct et en replay sur LoL Esports ! Et d'ici là vous pouvez aussi nous laisser un commentaire où vous nous dites ce que VOUS attendez de cette quatrième semaine de compétition !