Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

Les grands moments du mondial : 2e partie

Il y a certains moments dont on sait qu'on se souviendra toujours.

Tout au long du mondial, nous allons nous remémorer certains des grands moments des mondiaux passés et des raisons qui en font de beaux souvenirs.

1

Moment N°4 - Gambit bat Samsung Ozone et accède aux quarts de finale

Samsung Galaxy Ozone était l'un des favoris du championnat du monde 2013. Profitant d'un nouveau sponsor après avoir quitté MVP, Samsung Ozone comptait bien démontrer son talent dès sa première apparition sur la scène internationale. Gambit, de son côté, avait plutôt déçu lors du mondial de la saison 2 et l'équipe voulait prouver qu'elle méritait toujours sa place parmi les meilleurs, même après le départ de son support, GoSuPepper, parti rejoindre l'équipe nord-américaine Curse. Dans le cas d'Ozone, il allait falloir faire sans le capitaine de l'équipe, Homme, remplacé par l'inexpérimenté Looper.

Dès la première rencontre, Gambit se montra bien présente ; l'équipe profita d'un effet boule de neige pour remporter une victoire assez rapide à la suite d'une série de ratés du midlaner adverse, Dade. Le retour à la réalité fut brutal pour Ozone, qui avait déjà plusieurs fois raté ses débuts de partie contre d'autres équipes, dont Vulcun et Fnatic.

Ozone rebondit cependant lors du deuxième match contre les Russes grâce à une excellente composition de poke et de siège, qui lui permit de vaincre Gambit lentement mais sûrement. Cela frustra évidemment Gambit qui tenta plusieurs attaques contre la ligne arrière d'Ozone à de mauvais moments. Les deux équipes ayant tenu leurs places dans le groupe et étant parvenues à remporter leurs dernières parties, un tie-break devait ensuite les départager pour savoir qui rejoindrait Fnatic en quarts de finale.

Après avoir subi le siège d'Ozone pendant leur deuxième rencontre, Gambit riposta lors du tie-break en choisissant une composition d'équipe qui permettait de prendre Ozone sur les flancs pour remporter les combats d'équipes. Le match se déroula essentiellement à l'avantage de Gambit pendant la première moitié de la partie, jusqu'à ce qu'un échec autour de Nashor donne presque à Ozone la possibilité de revenir dans la course.

Mais à la fin, après un quintuplé non-officiel de Genja suivi d'un long combat d'équipes et d'une charge sur la voie du milieu, Gambit décrocha la victoire. La défaite d'Ozone lors de ce tie-break marque la dernière élimination d'une équipe coréenne dans la phase de groupe d'un tournoi international majeur.

2

2013 fut l'occasion d'une petite rivalité entre OMG et Royal Club. En regardant l'historique particulier des deux équipes qui allaient s'affronter en quart de finale du championnat du monde de la saison 3, OMG avait un léger avantage dans le duel (4 victoires pour 3 défaites), mais Royal avait pour sa part battu OMG lors des dernières qualifications régionales chinoises.

Au cours de la première manche, OMG commença par prendre l'avantage grâce à Ahri, contrôlée par son célèbre midlaner Cool, et à Lee Sin, joué à merveille par Lovelin, après quoi une série de combats d'équipes acharnés permit à Royal de l'emporter.

Durant la deuxième manche, OMG prit une fois encore l'avantage au départ, mais Royal finit par l'emporter à la longue. Lors d'un dernier combat désespéré, OMG donna tout et parvint à prendre Royal de flanc. De superbes réactions d'équipe permirent toutefois à Uzi de contourner OMG, qui se retourna alors d'un bloc vers lui.

Et là... ce fut le choc.

Tout un tas de choses se sont bien déroulées pour Royal pendant ce combat, mais ce fut une véritable illumination pour le monde occidental. Les mécaniques d'Uzi et son positionnement pendant les combats d'équipes étaient parfaits. Nous n'avions jamais rien vu de tel. C'est essentiellement grâce aux mécaniques d'Uzi, à sa motivation et à son excellence que Royal a pu arriver deux fois de suite en finale d'un championnat du monde.

4

Moment N°6 - ahq bat EDG à Taïwan

La partie en elle-même n'a été vraiment exaltante que vers la fin, et ce sont surtout les circonstances de la partie qui furent spéciales. Devant son public très démonstratif, l'équipe taïwanaise d'ahq e-Sports Club a réussi à battre le seed N°1 de Chine, Edward Gaming.

ahq a été l'un des principaux outsiders à participer au championnat du monde 2014. Non seulement l'équipe était issue d'une ligue considérée inférieure, la Garena Premier League, mais elle n'était même pas le seed N°1 de sa région. L'équipe avait déjà plutôt bien joué avant d'affronter pour la deuxième fois Edward Gaming, mais personne n'aurait pourtant pensé qu'on allait assister à l'un des plus grands retournements de situation dans l'histoire du mondial de League of Legends.

EDG domina son adversaire pendant pratiquement toute la partie, en contrôlant simplement la carte et en utilisant une composition de poke dévastatrice face à laquelle ahq ne pouvait pas faire grand-chose. Même les tentatives des Taïwanais d'attaquer en force étaient déjouées avec talent.

En faisant preuve d'une incroyable capacité d'adaptation, ahq est cependant parvenue à rester dans la partie et à éviter que l'écart ne se creuse grâce à quelques éliminations essentielles et à un jeu très agressif.

EDG jouait sa composition de poke à la perfection depuis près de 45 minutes, mais le positionnement pourtant célèbre de NaMei en fin de partie fut mis en échec. Deux fois.

Même si ahq allait finir par perdre le tie-break après cela, c'était déjà un résultat inespéré pour la région.

La semaine prochaine, nous reverrons la suite de nos grands moments favoris des précédents mondiaux. Et vous, quels ont été vos moments préférés ? Dites-le-nous sur Twitter et dans les commentaires ci-dessous !