Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
TRUCS & ASTUCES

Les junglers de la S6 : tendances et explications

Avec le grand nettoyage de printemps en début de saison, la jungle s'est vue radicalement changer et beaucoup d'éléments y ont été implémentés. Du Carapateur au Héraut de la Faille en passant par les enchantements, le jungler 2016 est plus flexible et voit devant lui diverses stratégies vers lesquelles s'orienter. Si durant la saison précédente le nombre de junglers vu en compétition était relativement restreint, cette année, le panel que nous avons pu observer est énorme, ne comptant pas moins de huit champions récurrents. Dans une méta ou l'on favorise les junglers à haut potentiel de « carry » voici une explication sur les champions que nous avons le plus vu en compétition LCS Europe, ainsi que des précisions sur leur utilisation.

Kindred

Avant tout il est utile de rappeler que l'évolution des junglers méta est principalement due aux modifications qui ont eu lieu début 2016. L'apparition des junglers carry AD tels que Quinn (qui a maintenant presque disparu), Graves ou encore Kindred a grandement été influencée par le déclin des toplaners à dégâts, que l'on a pu voir durant le championnat du monde de l'an passé. Rappelez-vous, Fiora qui était éléphantesque ou encore Gangplank dont les nombreux barils étaient fatals à quiconque s'en approche. Mais suite à de nombreux changements au fil de la saison, les joueurs ont évolué pour trouver une nouvelle dimension à leur stratégie d'équipe, et ainsi s'adapter. Nous avons donc constaté une évolution radicale concernant la répartition des dégâts, visant maintenant à fournir une source de dégâts importants dans la jungle pour favoriser un toplaner et un support de type tank. 

 

En ce qui concerne les enchantements sur les objets de junglers, leur apparition avait eu pour effet de décimer les champions basés sur les dégâts magiques, mais le remplacement de Glaive Runique par Échos Runiques a totalement inversé la tendance, ajoutant ainsi Gragas, mais surtout Elise, à la liste des junglers en vogue en ce moment. L'enchantement Échos Runiques confère des charges similaires à l'objet Écho de Luden : une fois les cents charges réunies, l'enchantement produit des dégâts de zone. C'est notamment l'apparition de cet enchantement qui a poussé certains junglers à s'éclipser brièvement, c'est le cas de Nidalee qui profitait pleinement des effets de la Brillance, nécessaire pour construire le Glaive Runique. 

INFORGRAPHIE

De la mobilité et des dégâts !

La jungle de cette année vise à rechercher constamment le plus de vision possible, afin d'obtenir un maximum d'informations sur son vis-à-vis, mais aussi à en informer le reste de son équipe. Pour ce faire, les joueurs utilisent des champions à grande mobilité, tels que Kindred, Graves ou encore Nidalee qui offrent ainsi à la fois la possibilité d'amasser librement de l'or, mais aussi de gank et de contrer la jungle adverse relativement facilement. Kindred puise sa force dans son potentiel de dégâts, mais aussi dans la mobilité que lui octroie ses sorts, permettant ainsi d'en faire un jungler très mobile et violemment dangereux en un contre un. Les chasseurs Eternels ont été beaucoup sollicités lors des LCS EU, puisqu'ils ont été bannis sur 41% des parties durant le segment. Le champion s'est montré impressionnant pour concrétiser le premier sang sur beaucoup de parties et se classe en tête de file avec 46,2% de participation sur l'ensemble du segment.

Graves

Le Hors-la-loi s'est découvert un tout nouveau rôle après sa refonte

En ce qui concerne Graves, c'est un peu différent, son potentiel de dégâts instantanés est tout aussi énorme, mais il devra miser sur une aide de ses alliés en début de partie pour assouvir une puissance sur le long terme, et l'utilisation des objets Gage de Sterak et Danse de la mort le rendront rapidement agaçant pour tout adversaire qui tentera de s'y frotter. Il n'est donc pas étonnant de trouver le Hors-la-loi en tête de file des champions les plus influents en terme de dégâts par minute avec un total de 370. Le champion a été choisi ou banni sur 54,8% des parties durant le segment de printemps, juste derrière la Chasseresse bestiale qui a été sollicitée sur 67,8% des parties.  

Parlons d'ailleurs de Nidalee, car elle est tout d'abord le champion qui a le plus haut taux de victoires sur le segment de printemps avec 63,3%, ce qui fait aussi d'elle le champion le plus réclamé avec 67% de présence ! Son potentiel de gank, d'amasser rapidement de l'or, ainsi que de contrer la jungle adverse est énorme, et ses sorts lui permettent d'être rapidement monstrueuse en un contre un, et de la même manière que Kindred, de temporiser les dégâts adverses tout en infligeant elle-même des dégâts. Elle peut titiller ses ennemis et est très utile dans des compositions pour siéger l'équipe adverse.

Le point commun à tous ces champions est qu'ils sont relativement forts en début et milieu de partie, appuyant ainsi leur capacité à gank facilement et efficacement.

Et les autres alors ?  

Elise

Moins présente, la reine araignée reste un champion redoutable

Parmi les champions légèrement moins utilisés, nous trouvons Elise, Gragas et Lee Sin, qui restent des choix très forts dans beaucoup de compositions, mais qui ont été quelque peu délaissés avec l'avènement des champions dont nous venons de parler. Elise reste un excellent jungler, toujours aussi impressionnante quand elle est armée du double buff offert par ses camps. Elle n'est pas un mauvais farmer dans la jungle et ses sorts lui permettent de se rapprocher rapidement de sa cible pour appliquer le buff du Lézard et un potentiel cocon décisif. Son potentiel de dégâts instantanés est énorme et cela fait d'elle un adversaire redoutable, car si la méta a imposé des toplaners et des supports capables de fournir des immobilisations, le contrôle offert par son cocon n’en demeure pas moins avantageux pour concrétiser une élimination.

Lee Sin

Pour ce qui est de Gragas, c'est assez différent, et le champion n'est utilisé que par les maîtres en la matière, et avec son très gros potentiel de gank, son taux de victoire est de 64%. Les dégâts qu'il produit toutes les minutes sont faibles, mais ce n'est pas le plus embêtant. Avec des champions capables de se déplacer partout, Gragas est vite devenu inutile, et dans un style de jeu ou les junglers cherchent vite l'agression, il lui est difficile de survivre en un contre un. L'Agitateur sera présent dans une composition favorisant un toplaner à dégâts, et en compétition, ils sont devenus de plus en plus rares.

Finissons avec Lee Sin, et son caractère si particulier. Au fil des saisons, le champion n'a jamais réellement disparu, possédant de très bons dégâts en début de partie, il a toujours été un adversaire de taille face aux junglers un peu trop aventureux. Il doit impérativement abuser de ses dégâts et de sa mobilité pour assouvir sa puissance en début et milieu de partie, pour accompagner ses alliés jusqu'à la victoire en fin de jeu.

Malgré une faible participation en compétition, Lee Sin reste l'arme de certains joueurs qui le manient à merveille et cela se constate dans l'impact qu'il a en jeu (soit une participation aux kills de 72% sur l'ensemble du segment de printemps des LCS EU).  

Ekko

Après la voie du haut, Ekko investit la jungle et y est redoutable !

En outre, si des champions comme Rek'Sai ont partiellement ou totalement disparu de nos compétitions, c'est surtout en raison des possibilités qu'ils offrent à leur équipe, Rek'Sai n'est pas versatile et demeure un tank pur et dur, ce qui implique une source de dégâts supplémentaires venant des autres voies, et ce n'est pas un schéma fréquent. Sa disparition coïncide avec l’extinction de Yasuo, et tout le monde se souvient qu'ensemble, ces champions pouvaient devenir le pire cauchemar d'une équipe. Maintenant Rek'Sai est facilement contournable par les champions que nous avons vus, et restera au placard la plupart du temps (un faible taux de victoire de 30% et une très faible participation). En revanche, nous commençons à beaucoup rencontrer Ekko, qui, après avoir fait ses preuves sur la voie du haut, montre plus souvent son nez en jungle, comme nous l'avons vu chez G2 Esports durant la finale. Le patch à venir modifiera très certainement les tendances en jungle, car l'enchantement Dévoreur fera prendre un sacré coup à certains !

 

Selon vous, qui est LE jungler du moment ? Dites-le nous dans les commentaires !