Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
TRUCS & ASTUCES

Les supports de la S6 : tendances et explications

Avec la reprise de la compétition dans le monde entier, nous commençons à voir les prémices de ce que nous retrouverons durant tout le segment d'été. Les supports ont beaucoup évolué depuis ces derniers mois. Le patch de mi-saison a apporté de nombreux changements quant à la prise d'objectifs, et les besoins des équipes ont changé autour de cela. Du support utilitaire à la brute immortelle aux milliers de points de vie, passons en revue les champions les plus utilisés en compétition ainsi que des précisions sur leur utilisation.

Après avoir analysé les changements de la jungle, l'apparition et le retrait de certains champions pour le poste de support est facile à comprendre : Dans une optique visant à rechercher une source de tanking autrement qu'à travers les junglers, les supports de type mage ont été quelque peu délaissés au profit de tanks. Cependant, certains petits malins sont parvenus à se frayer une place lors de l'écran de sélection des champions et sont déjà très présents en compétition. Afin de réagir pleinement à un changement de laneou tout simplement pour érrer sur la carte en toute tranquillité, les supports de la mi-saison sont variés et offrent aux joueurs LCS une grande diversité de compositions ! 

Braum

« Mon bouclier est là pour vous ! »

Deux schémas semblent se dessiner... Nous commençons à entrevoir un retour de toplaners « carry », au détriment des toplaners tank. Avec la réapparition de Fiora ou Fizz, et Ekko qui siègent sur la voie du haut depuis déjà longtemps, ou encore Swain et Vladimir, la meta évolue. Le rôle de tank doit donc se reporter sur une autre voie :

  • Certaines équipes décident alors de donner cette tâche au jungler. On note du coup le grand retour de Rek'Sai, qui est le champion qui a le plus été joué depuis le début de la compétition d'été. Le tanking étant alors assuré par le jungler, cela laisse de la place aux supports utilitaires et plus fragiles tels que Karma ou Nami.
  • Nous retrouvons tout de même Graves, Nidalee ou Kindred dans la plupart des parties. Sans tanks sur la voie du haut ni dans la jungle, c’est alors au support que revient le rôle de « sacs à PV » !

Même s'il est difficile de les ranger dans des catégories, nous pouvons observer trois types de supports que nous retrouvons le plus fréquemment en compétition.

Les gros durs  

Illustration supports s6

Braum est LE support qui a été plus utilisé depuis le début du segment. Présent durant 22 parties aux LCS Europe (plus 29 où il a été banni), il affiche un taux de victoire de 59% ! Ces statistiques ne sont pas surprenantes, car les sorts de Braum lui permettent d'être utile en toute situation. Tel un réel bouclier humain, il peut aisément protéger ses carrys en encaissant les dégâts et créer des actions tout au long de la partie.

De la même manière, nous retrouvons Alistar, le Minotaure : Ces deux champions sont assez similaires dans leur utilisation. Capables de faire rapidement évoluer leur carry AD en phase de laning, ils sont un choix déterminant d'une composition visant à chercher le combat d'équipe. Leur set de sorts leur permet tout aussi bien d'engager et de désengager un combat lorsqu'il est nécessaire, mais il leur permet aussi d'être une très bonne première ligne pour défendre des objectifs. Leur utilisation suit souvent le même schéma. Si l'équipe vise à prendre un jungler assez fragile, avec un bon potentiel d'assassinat, tel que Kindred ou Nidalee (malgré leur nerf), il ne sera pas rare de voir apparaître un Braum ou un Alistar sur la voie du bas. Tout simplement pour venir soutenir le toplaner et créer une première ligne assez solide pour distraire les carrys adverses en situation de combat.

À la rescousse !  

Dans cette catégorie nous retrouvons les utilitaires comme Bard lui aussi très contesté en compétition. Doté d'un contrôle de foule impressionnant avec « Lien Cosmique » et son ultime « Destin Tempéré », il peut tout autant fournir des soins à ses alliés. En plus d’assurer une phase de laning confortable à son carry AD, il se déplace librement et rapidement sur la carte et crée des actions. Grâce à son passif et « Route Magique », le Gardien Errant est l'un des supports les plus playmaker du jeu. Il possède une participation aux exécutions de 85,83% sur le début du segment d'été et un taux de victoires de 55%. Il se marie parfaitement bien avec des carry AD tels que Sivir et Caitlyn, qui sont deux champions eux aussi contestés dans la compétition. Cette attirance prononcée pour Bard est cependant récente, au segment précédent le champion n'avait été choisi que dans 16% des parties malgré un taux de victoires intéressant.

Dans un autre style nous retrouvons Nami qui marque son grand retour dans la compétition. Si elle avait pourtant disparu au même titre que Morgana, l'Aquamancienne trouve un confort auprès de carry AD comme Lucian et Sivir qui bénéficient de son kit de sorts pour agresser en phase de laning. Elle a été présente dans 25% des parties ces dernières semaines. Un retour très réussi pour le champion.

Bard

S'il y en a un qui n'a jamais disparu de la compétition au fil des ans, c'est bien Thresh. Utile en toute situation, ses sorts lui permettent tout aussi bien d'engager que de désengager ses alliés d'une situation difficile. En phase de lane il est capable d'agresser facilement le duo adverse, et peut tout aussi bien protéger son carry AD en cas de repli. Thresh s'est toujours frayé un chemin dans la Faille de l'Invocateur et pour cause, il possède sûrement le kit le plus adaptable du jeu. Il reste ainsi un champion tant convoité que redoutable. Même s'il est moins joué depuis la reprise de la compétition (avec un taux d'apparition de 11,7% ) Thresh est redoutable chez les joueurs qui le manient à la perfection.

La loi du Karma  

L'arrivée du segment d'été a vu la confirmation de Karma parmi les supports les plus influents de la voie du bas. Avec un taux de présence de 55% (sélectionnée ou bannie), elle a été présente durant 28 parties dont 50% de victoires. Si Nami ou Morgana se sont peu à peu éclipsées pour faire place à des champions plus costauds, Karma a pu revenir en compétition aux côtés de champions tels que Ezreal ou Lucian. Basée essentiellement sur le poke, Karma peut tout autant remplir un rôle utilitaire avec son boost de vitesse de déplacement, son bouclier ou encore le ralentissement que lui confèrent ses sorts. Karma puise sa force dans les débuts de partie, lorsqu'elle peut harceler l'ennemi en phase de laning. Bien que puissante, elle reste un champion relativement fragile qui ne sera utilisée que dans certaines compositions.

Karma

Karma est récemment revenue en compétition et apparaît déjà parmi les supports les plus utilisés

De façon similaire, la grande maîtresse des bananes, Soraka reste puissante et présente en jeu. Redoutable dans les compositions visant à forcer le combat et pousser l'adversaire dans ses retranchements, elle affiche un taux de victoire de 67% en compétition. Ces deux champions sont utilisés dans des situations semblables, avec des compositions pour engager les combats. Couplées à des champions comme Ekko ou Azir, Karma et Soraka deviennent dangereuses car elles peuvent sans soucis retourner un combat à leur avantage.

Le seul bémol est leur faiblesse individuelle : si elles sont puissantes en combat, toute l'attention sera concentrée sur elles. Le but de l'équipe adverse étant de les mettre sur la touche le plus rapidement possible. Avec la disparition totale de Trundle qui a migré sur la voie du haut ou Janna qui peine à trouver encore une place dans la Faille, nous constatons que les choses ont changé rapidement depuis les dernières semaines de compétition. La récente arrivée de Vladimir et Swain couplé à la présence imposante de Fiora, Fizz et Ekko sur la voie du haut a eu une importance flagrante sur le choix des champions utilisés en duo sur la voie du bas. Depuis sa refonte, Zyra trône aux côtés des carrys AD et a peu à peu réussi à trouver sa place dans les phases de sélection. Présente dans 13,3% des parties, la Dame aux ronces a été efficace dans 63% des cas pour assurer la victoire. Nous sommes encore aux prémices de la compétition, mais déjà, nous pouvons voir une esquisse des champions que nous retrouverons tout au long du segment !

Quels sont, selon vous, les supports les plus forts du moment ? Qu'aimez-vous jouer sur la voie du bas ?

 

Illustration de Moufff