Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

Les temps forts du mondial : partie 4

Il y a des moments intenses qui vous marquent à jamais.

Tout au long du mondial 2015, nous allons revisiter plusieurs temps forts des précédents Championnats du monde et redécouvrir ce qui les rend si uniques.

1

Temps fort N°10 : KaBuM! remporte la victoire face à Alliance

Le soir de leur victoire face à NaJin White Shield, les membres de l'équipe Alliance ont commencé à discuter de leur stratégie pour préparer les quarts de finale la semaine suivante. Pour eux, la suite des événements paraissait aller de soi et c'est ce qui les a poussés à complètement sous-estimer Kabum! Ce fut une grossière erreur de leur part.

Depuis la sélection des champions jusqu'à la phase de début de partie, les membres d'Alliance semblaient bien trop sûrs d'eux. Ils ont choisi des champions très peu utiles pour abattre efficacement les vagues de sbires et se sont montrés maladroits et désordonnés, ce qui a permis à Kabum! de prendre l'avantage très tôt dans la partie. Un avantage qu'Alliance n'a jamais entièrement pu rattraper. Avec leur net avantage en or et leur judicieuse composition, les membres de Kabum! ont pu réaliser des actions spectaculaires avec Elise, Ryze, Ahri et Morgana.

C'était la première fois qu'une équipe International Wildcard s'imposait lors d'un Championnat du monde. La victoire de Kabum! a effectivement éliminé Alliance de la compétition, et le tie-break à trois équipes tant attendu n'a finalement pas eu lieu : Cloud9 et NaJin White Shield ont joué seules pendant la deuxième partie de la journée.

2

Temps fort N°11 : Cloud9 s'impose face à NaJin White Shield

Après la défaite d'Alliance face à Cloud9, la voie était libre pour Cloud9, qui n'avait plus qu'à remporter une victoire face à NaJin White Shield pour éliminer Alliance de la compétition.

Avant le match contre Cloud9, NaJin avait souvent des problèmes lors de la sélection des champions. Cette tendance s'est maintenue pendant ce match quand les cinq joueurs de Cloud9 ont réussi à choisir leurs meilleurs champions du moment : Balls jouait Rumble, Meteos incarnait Kha'Zix, Hai avait pris Zed, Sneaky avait sélectionné Corki et LemonNation avait choisi Janna.

Malgré cet avantage certain du côté de Cloud9, NaJin Shield est parvenue à s'imposer lors de la première partie du match avec style, tout simplement en remportant sa phase de laning et en prenant l'avantage en or avant d'abattre le premier Dragon. À ce moment-là, il semblait que la macro-stratégie des Coréens serait suffisante pour l'emporter.

Mais quelques combats d'équipes bien ficelés et une maîtrise stratégique de la carte du côté de Cloud9 ont suffi pour que l'équipe reste dans la course et finisse par renverser la situation.

La victoire de Cloud9 était la première victoire d'une équipe nord-américaine face à une équipe coréenne lors d'un Championnat du monde, un événement qui ne s'est produit que trois fois dans toute l'histoire du jeu.

3

Temps fort N°12 : InSec crée la surprise et rafle la victoire

Lors des demi-finales, OMG était donnée comme équipe favorite. Star Horn Royal Club avait réussi à vaincre Edward Gaming pendant le premier round, une victoire que beaucoup ont attribué aux performances médiocres des membres de EDG, en particulier celles de leur carry AD vedette NaMei. OMG, d'un autre côté, avait totalement annihilé les Coréens de NaJin White Shield avec un score de 3-0 en quarts de finale.

OMG avait démontré tout le talent qu'on l'on avait pris l'habitude de voir venant d'eux au fil des ans : leur jungler Loveling avait permis à ses coéquipiers de prendre de l'avance sur leurs voies tout en dominant la carte avec une excellente vision et quelques kills spectaculaires, pendant que le mid laner Cool avait donné le rythme à l'équipe et maîtrisé les engagements.

OMG semblait sur le point de finalement réaliser son plein potentiel en arrivant en finale d'un Championnat du monde. Mais l'équipe coréenne avait autre chose en tête.

Après deux matchs, le score de la série était de un partout, mais OMG semblait l'équipe la plus forte de manière générale. Lors de la dernière rotation de SHRC en phase de sélection des champions, InSec a pu choisir Fiddlesticks. Incarner Fiddle en tant que jungler est le genre de tactique un peu traître à laquelle on pourrait s'attendre en file solo, mais c'est une stratégie qui n'est quasiment jamais employée au niveau compétitif à cause de la fragilité du champion lors des escarmouches et de sa faiblesse face aux autres junglers qui cherchent à le contrer.

Cela étant, le Fiddlesticks de InSec a permis à Star Horn Royal Club de remporter le match et, d'après certains, la série tout entière. Dans tous les engagements et les combats d'équipes, InSec a impeccablement placé ses Rafales de corbeaux et a ravagé la seconde ligne d'OMG a plusieurs reprises.

C'était la dernière apparition de Fiddlesticks dans un Championnat du monde, mais celui-ci a parfaitement tenu son rôle et a créé la surprise : InSec a su s'imposer lors des moments clés qui comptaient le plus dans la partie.

4

Tout au long de l'année 2014, Samsung Blue a semblé être la meilleure équipe au monde. L'équipe a remporté le segment de printemps du tournoi Champions, Dade a été élu MVP, et ses membres se sont imposés face à Samsung White pendant deux saisons d'affilée lors du tournoi Champions, avant de se retrouver face à face en finale.

Tout le monde attendait avec impatience le duel au sommet entre White et Blue pendant le Championnat du monde 2014, et beaucoup pensaient que Blue avait l'avantage. Mais pour la première fois, les fans et les analystes estimaient que White pourrait arracher une victoire en cinq matchs.

Ce qui s'est produit par la suite constitue l'une des séries en 3 manches gagnantes les plus déséquilibrées de l'histoire de League of Legends. Tout s'est terminé en moins de 86 minutes de jeu si l'on combine les 5 matchs, avec un score cumulé de 79-17. Dans deux des matchs, Samsung Blue n'a pu réaliser que trois kills. Cette série a révélé la véritable puissance de Samsung White et à mis fin à la domination de Samsung Blue.

En guise de flambeau, Dade, le « Général » de Samsung qui avait joué pour les deux équipes au fil de sa carrière et qui reste à ce jour le seul joueur à avoir remporté le tournoi coréen Champions avec chaque équipe, a transmis sa veste à PawN, qui avait réussi à le dominer entièrement dans chacun des matchs.

Cet événement symbolise parfaitement l'impression que les joueurs ont gardé depuis en pensant à Samsung White : celle de contempler une équipe parfaite.

La semaine prochaine, nous reviendrons sur d'autres temps forts des précédents mondiaux. Quels sont vos préférés ? Dites-le-nous sur Twitter ou dans les commentaires ci-dessous !