Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Loulex fait son retour en LCS avec UOL

Les Unicorns of Love ont annoncé le 22 février le recrutement d'un nouveau jungler et c'est un français ! Jean-Victor « Loulex » Burgevin a parcouru la carte sous les couleurs des UoL dès la septième semaine des League of Legends Championship Series EU en remplacement de Danil « Diamondprox » Reshetnikov. Le joueur n'est pas étranger aux LCS, loin de là, mais est resté plusieurs mois loin du plus haut niveau européen. Pourtant, alors que les play-offs sont tout proches, il affiche sa confiance.

« Remplaçant professionnel de DiamondProx depuis 2014 ». C'est par ce tweet que Loulex a commenté son retour en LCS. Il faut dire que ça devient une habitude pour le jungler français. La première fois qu'il a participé à des matchs de la ligue européenne il y a près de deux ans, c'est en effet pour pallier à l'absence du légendaire russe. L'expérience a été douloureuse pour le joueur, qui a subi quatre défaites en autant de matchs sous le maillot de Gambit, mais ce premier aperçu du plus haut niveau ne l'a pas découragé, au contraire. Dès la fin de l'année 2014, Loulex s'est qualifié avec H2K pour sa première saison complète en LCS en tant que titulaire.

 

Une saison 5 réussie...

Année la plus accomplie de sa jeune carrière, la saison 5 a aussi et surtout été un moment d'apprentissage pour le français. Le segment de printemps lui a permis de s'acclimater sur la durée avec le très haut niveau. C'est au cours de l'été 2015 que H2K a révélé son véritable potentiel. Certes, Loulex et son équipe de l'époque ont terminé les deux segments des LCS EU 2015 à la même place - la troisième - mais si le premier résultat fut une surprise, le deuxième a lui, été une confirmation arrachée de haute lutte. H2K était à ce moment au sommet de son art et se bat sans relâche pour le titre de deuxième meilleure équipe européenne derrière les intouchables Fnatic, place qu'ils laisseront finalement à Origen. Pas néanmoins sans s'être qualifiés en deuxième position pour les championnats du monde, au détriment... d'Unicorns of Love, la nouvelle équipe de Loulex !

 

Loulex est ses coéquipiers de H2K à Paris lors des Championnats du Monde 2015

Loulex et ses coéquipiers de H2K à Paris lors des Championnats du Monde 2015

Ce dernier n'a malheureusement pas réussi à s'extraire des groupes lors de la phase de poule des mondiaux. Il faut dire qu'H2K et lui se sont retrouvés face aux chinois d'Edward Gaming et surtout aux coréens SK Telecom T1, les futurs champions du monde. En novembre 2015, après cet échec, Loulex quitte H2K sans être parvenu à convaincre les critiques de l'étendue de son talent.

J'ai tout le temps mal joué contre Fnatic et Origen et ce sont ce genre de matchs dont les fans se souviennent, cependant j'ai toujours bien joué face aux autres équipes.

Jean-Victor « Loulex » Burgevin

Très critiqué, tant en France qu`à l’international, le joueur n’en a pas moins cessé de progresser tout au long de la saison. Malgré tout, Loulex a aussi été un artisan à part entière du succès de H2K, ce que la parfois cruelle vox populi a tendance à oublier. 

LCS EU - UoL - Loulex - Week 7 - Spring split

Loulex a toutes les clés en main pour passer un cap.

Il reste en effet historiquement excellent sur Lee Sin, emblème indémodable de la jungle s'il en est, et sur Gragas, qui revient à la mode en ce moment même. Son style de jeu n'est pas particulièrement explosif, mais c'est quelqu'un qui sait jouer au service de ses comparses, qui a une capacité innée à faire briller les autres, parfois au détriment de son résultat individuel. Les statistiques ne disent pas tout, loin de là, et c'est quelque chose que les UoL ont manifestement su voir. Les Unicorns of Love ont l'habitude de jouer avec des junglers très différents et sont donc les mieux à même de mettre en confiance le français. Au moment de les rejoindre, Loulex « pensait qu'il allait être forcé de s'intégrer » sans rien apporter et « suivre un style de jeu bien spécifique », mais il a été agréablement surpris, nous explique-t-il. Ses nouveaux coéquipiers lui « laissent énormément de liberté et [lui] font confiance dans le jeu ». Une configuration qui lui permet de « jouer comme [il] veut, ce qui est cool ». À l'aise sous la bannière des licornes roses, le joueur voit l'avenir d'un bon œil. Après sa première semaine à Berlin, il est déjà persuadé que « l'équipe à un bon niveau » et qu'il peut leur être vraiment utile. Il s'estime à même de « leur apporter un plus au niveau du macro play et du shotcalling ».

L'avenir à portée de main

Enfin, aux côtés de Pierre « Steeelback » Medjaldi, autre français très critiqué par le passé et reconnu aujourd'hui comme l'un des meilleurs à son poste, Loulex a l'occasion d'imiter son compatriote. Évidemment, les deux nouveaux coéquipiers vont continuer à parler anglais pendant leurs matchs. Comme Loulex le dit non sans humour, « jouer avec un autre joueur français ne change rien niveau communication car il est carry AD donc si je me mets à parler français pendant un gank Hyllisang va être perdu ». En revanche, Steeelback peut lui apporter son expérience. Jouer avec quelqu'un qui a eu les mêmes difficultés que lui et qui a su les dépasser est peut-être ce qu'il faut au jungler pour enfin faire taire les mauvaises langues.

 

LCS EU - UoL - Week 7 - Spring Split

Loulex se sent à l'aise sous le maillot des Unicorns of Love.

Le Loulex 2016 a l'occasion, l'obligation même, de faire oublier l'ancien jungler d'H2K. Ce ne sera sans doute pas dès cette semaine – il faut encore du temps pour que la synergie avec sa nouvelle équipe se mette en place – mais le déclic va peut-être se faire plus tôt qu'on ne le croit. Comme un symbole, Loulex va devoir faire face, sous le maillot d'UoL, à son ancienne équipe pour la dernière semaine de la saison régulière ! Un match qui s'annonce explosif et peut fort bien se révéler être le tournant de la carrière du français.