Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Perkz, l'ambition d'être le meilleur

En un an aux LCS, Luka «Perkz» Perkovic s’est hissé parmi les meilleurs joueurs de la compétition européenne. Entouré de G2, l’équipe n’a pas tardé pour devenir une équipe redoutable. Après une fin de saison mouvementée ponctuée par de maigres performances à l'international, Perkz revient cette année plus déterminé que jamais. Au sein de son groupe G2 culmine en tête et Perkz est plus que déterminé pour accomplir son but, être le meilleur midlaner d’Europe.

L’an passé, Perkz a survolé les LCS et s’est érigé en tant que meilleur joueur à son rôle. G2 a été créative tout au long de l’année pour surclasser toutes les équipes et s’est envolée pour les championnats du Monde en tant que favoris. On connaît la suite de l’histoire, le joueur et son équipe ont montré une bien maigre performance à l'international et sont rentrés chez eux la tête basse. Récemment, Luka s’est exprimé au sujet du Mondial et a expliqué qu’il était bien trop concentré sur l’opinion des fans et le fait de rester en vie sur sa voie, cela a affecté considérablement son jeu. «De manière générale, c’était une catastrophe» confie-t-il. Ici Perkz compte bien rectifier le tir et avoir la tête claire et orientée uniquement vers le jeu lors de son prochain tournoi international, mais avant ça, il faudra s’y qualifier ! 

Une compétition des plus intenses

Cette année, la compétition sur la voie du milieu est plus que redoutable. La région européenne regorge de nouveaux talents et Perkz pourrait bien avoir quelques un de ses adversaires présents pour lui mettre des bâtons dans les roues. Au sein du groupe A, les G2 trônent en tête de classement, mais une certaine équipe vétérante des LCS n’a pas démérité contre eux en ce début de segment. Les Fnatic reviennent cette année avec une toute nouvelle formation et Rasmus «Caps» Winther, le Baby Faker de la voie du milieu a donné une ou deux leçons de mécaniques à Perkz lorsqu’ils se sont croisés lors de la première semaine. On se souvient évidemment des deux fameuses actions autour de la voie du milieu lors desquelles Caps avait exécuté Perkz in extremis alors que tout le monde le voyait vainqueur avec sa Syndra. Le jeune joueur a été impressionnant, mais malgré tout, l'expérience de G2 a eu raison de Fnatic au meilleur des trois manches. Luka raconte que «battre Fnatic en semaine 1 était un excellent test, nous sommes optimistes pour terminer premiers de notre groupe après cette victoire et nous avons hâte de les rencontrer à nouveau en semaine 10». Selon lui, la seule réelle concurrence dans ce groupe est cette équipe, et Perkz considère que G2 est en constante progression et sera prête pour la prochaine rencontre.

 

« Je pense que le plus gros défi sera Fnatic, Leur midlaner est excellent? Après eux je pense à H2k car Febiven est lui aussi incroyable »

Luka « Perkz » Perkovic

Plus tard durant le segment, Perkz aura l’occasion de se mesurer aux équipes du groupe B. Ici aussi, quelques joueurs se sont illustrés et pourraient mener la vie dure au jeune croate. Le joueur en a d’ailleurs parlé récemment lors d’un interview, expliquant qu’il redoutait H2K et la force de Fabian «Febiven» Diepstraten. L’an passé Febiven ne s’est pas démarqué et a fait une saison relativement moyenne dans son ensemble. Mais le changement d'environnement ainsi que la pause annuelle entre deux saisons semblent avoir relancé le joueur. Avec H2K, il s’est montré brillant et surclasse ses opposants tout autant dans ses mécaniques qu’en termes de tenue de voie. Perkz raconte que la rencontre avec l’équipe anglaise sera un véritable challenge, mais comme à l'accoutumée, il est stimulé par les défis.

perkz

Le sourir au coin des lèvres, Luka est confiant sur la voie du milieu

Enfin, il y a un joueur qui a lui aussi beaucoup fait parler de lui dernièrement. Le petit prodige Fabian «Exileh» Schubert a prouvé qu’il avait les épaules pour prétendre au titre de meilleur midlaner en Europe. Après une performance exceptionnelle aux IEM Oakland, le joueur est revenu en force depuis le début du segment et a été plus qu’impressionnant avec Ryze. Même s’il est surclassé par ses ennemis pour amasser des ressources, le joueur reste très solide. Il sait répondre aux besoins de son équipe lorsque l’occasion se présente à l’aide d’ultime bien placés. Malgré la menace, Perkz reste confiant et ne cite même pas Unicorns of Love quand on lui parle de concurrence. Si l’on sait que le joueur est connu pour sa confiance en lui, il pourrait tout de même se heurter au style agressif et assez imprévisible des licornes. En attendant G2 s'entraînent dans leur groupe. Pour connaître le dénouement de cet affrontement sur la voie du milieu, il faudra attendre le milieu du segment avec le croisement des rencontres entre groupes !

Un joueur fiable pour ses équipiers

Lorsqu’on se penche de plus près sur les statistiques du joueur, on constate qu’il domine pour l’instant son groupe, mais pas l’ensemble de ses concurrents. Certes, la saison vient de commencer et il n’a pas encore eu l’occasion de rencontrer tout le monde, mais Perkz a déjà montré quelques faiblesses sur certains aspects de son jeu. Il est en dessous de beaucoup de midlaners européens pour ce qui est des ressources récoltées à dix minutes de jeu et cela se traduit par un léger déficit en expérience globale sur les champions qu’il utilise. À quinze minutes de jeu, il présente une avance de neuf sbires en moyenne, ce qui n’est pas réellement écrasant pour le midlaner des G2. Malgré tout, il contribue à 28,7% des dégâts de son équipe et répond présent sur 71,8% des éliminations, faisant de lui un joueur présent et fiable pour ses équipiers.

stats Perkz

Quand on lui parle des champions qu’il peut jouer, le joueur est une fois de plus confiant et explique qu’on ne peut pas se focaliser sur lui durant les phases de draft. Durant l’intersaison, il s’est beaucoup entraîné sur des mages comme Syndra, Cassiopeia ou encore Taliyah, afin d’étendre encore plus les possibilités pour son équipe. Selon lui, les dix champions à bannir ne l’affecteront pas et il se sent à l’aise dans une multitude de cas. Perkz semble être la cible à abattre et pour l’instant, il est vrai qu’aucun champion ne semble l’avoir surpris en jeu. 

Globalement, Perkz n’a aucune difficulté à s’adapter à la méta et reste présent en toute situation. Que ce soit pour créer des escarmouches avec Ryze et LeBlanc ou encore profiter des dégâts incroyables de Syndra et Corki, le joueur s’adapte. En combat d’équipe, son placement est toujours optimisé pour fournir le plus de dégâts possible. Il n’est donc pas étonnant de le voir figurer en tête de classement des midlaners les plus présents pour balayer l’équipe adverse. C’est notamment ce que nous avons pu voir au meilleur des trois manches contre Misfits la semaine passée. À plusieurs reprises, le joueur était enfermé dans les couloirs de la jungle et que ce soit avec Ryze ou Corki, il est toujours parvenu à diriger les adversaires dans une position difficile pour retourner la situation.

Perkz

Moment d'émotion entre Perkz et ses équipiers après leur victoire contre Misfits

La synergie dans l’équipe G2 Esports semble opérer parfaitement lorsqu’on le voit en jeu et Perkz confirme que le moral de l’équipe est au beau fixe. Ayant conservé l’intégralité de l’équipe pour entamer cette nouvelle saison, il explique que «le but de G2 est de construire quelque chose sur le long terme et il n’y a pas lieu de changer une équipe qui s’entend bien. Nous nous sommes beaucoup rapprochés».

Forcément pour Perkz, le but est de se construire une carapace pour les rencontres internationales que l’équipe commence maintenant à redouter… Pour l’instant, il explique que s’il parvient à contrôler ses émotions, il prendra une toute nouvelle dimension en tant que joueur. C’est un point sur lequel le joueur travaille dur et dans cette optique de rester le meilleur, il n’y a pas de doute sur le fait que Perkz mettra tout en oeuvre pour y parvenir ! Pensez-vous qu'il y parviendra ?