Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Points de style : les entraîneurs les plus fashion des LCS EU

Comme le veut le vieux dicton : la meilleure défense, c'est la classe. Ou quelque chose comme ça. Sous la section 5.4, « Tenue des joueurs et de l'entraîneur », les règles officielles des LCS 2016 stipulent que « l'entraîneur doit endosser au minimum une tenue professionnelle décontractée lorsqu'il est au studio. Une tenue professionnelle décontractée n'inclut pas : les vêtements sportifs, les baskets, les vêtements à l'effigie d'une équipe, etc. » En d'autres termes : venez bien habillé ou vous serez pénalisé.

Les entraîneurs ont vraiment un métier ingrat. Vous n'imaginez pas comme il est difficile de trouver un costume assorti à ces gros casques antibruit ! Il est d'ailleurs impossible de choisir la tenue idéale sans emporter son casque avec soi en cabine d'essayage. Et tout ça, sans parler des heures passées à défiler devant le miroir, juste pour avoir ce look totalement détaché quand ils font les cent pas derrière les joueurs lors des Picks et Bans.

coach

Le lien entre la mode et les entraîneurs remonte à l'année 1941, lors de la création de la marque de luxe américaine Coach, Inc, à New York. La plupart des gens pensent que son nom fait référence à la calèche de son logo, mais en réalité, ce dernier représente un coach se faisant conduire vers un tournoi important. Depuis lors, les entraîneurs et la haute couture sont inséparables.

Parmi les réjouissances de la Semaine des coach, nous voudrions revenir à un sujet qui a toujours permis d'éviter les controverses par le passé : le classement de puissance ! Que nous appellerons ici le Classement de costard. Les LCS EU se déroulant à Berlin, un haut lieu de la mode, la pression ressentie par les entraîneurs quant à leur tenue est encore plus forte. Voyons donc un peu comment ils s'en sortent.

10. Origen

Entraîneur : Alvar « Araneae » Martin Aleñar

style

En dépit de sa devise inspirante « Garde la pêche », Alvar « Araneae » Martin Aleñar a fait ses débuts sur scène avec une note sombre lors de la 6e semaine des LCS EU, vêtu d'un ensemble entièrement noir. Ses baskets sportives (parfaites pour piétiner la section 5.4 du règlement) et ses chaussettes blanches lui coûtent notamment quelques points auprès de notre jury d'experts de la mode. Nous nourrissons de grands espoirs pour Araneae dans le classement de l'année 2017. Cette fois, il décroche malheureusement la dernière place, mais il n'avait pas été sous les projecteurs depuis un petit moment et il faut parfois un peu de temps pour retrouver son sens de la mode. #Gardelestyle

9. ROCCAT

Entraîneur : Fabian « GrabbZ » Lohmann

style

Ça ne ferait pas de mal à l'entraîneur Fabian « GrabbZ » Lohmann de ROCCAT d'enfiler un petit costume pour se faire beau les jours de match. Lorsque des joueurs vêtus de t-shirts sportifs en coton ont l'air presque plus élégants que leur entraîneur, ce n'est pas bon signe pour sa place dans le Classement de costard. Lohmann est peut-être très fier de son bronzage sur les avant-bras, à juste titre, mais nous sommes convaincus qu'il pourrait faire beaucoup mieux. Bonne chance en 2017, Fabian, et n'oublie pas que tu as le potentiel d'être FABuleux. Un tailleur pour cet entraîneur, et vite !

8. Team Vitality

Entraîneur : Kevin « Shaunz » Ghanbarzadeh

style

Une simple cravate peut laisser les fans qui regardent les séries en deux parties des LCS EU sur leur faim. Mais dans la compétition autrement plus féroce de la mode des entraîneurs, une cravate peut faire toute la différence dans le Classement des costards. Nous supposons donc que l'entraîneur Kevin « Shaunz » Ghanbarzadeh de la Team Vitality compte sur sa mâchoire carrée et sur sa belle gueule pour compenser l'immonde désinvolture de son ensemble sans cravate. Et en vérité, il n'a pas entièrement tort, mais s'il vise le sommet du classement, il devra passer à la vitesse supérieure et être plus imaginatif dans le choix de ses accessoires.

7. Schalke 04

Entraîneur : Patrick « Nyph » Funke

style

Malheureusement pour les petits nouveaux de Schalke 04 dans les LCS EU, il ne suffit pas d'avoir un « 4 » dans son nom pour propulser automatiquement son entraîneur à la 4e place du classement des entraîneurs les mieux habillés. Ceci dit, Patrick « Nyph » Funke se débrouille plutôt bien avec ses choix vestimentaires classiques mais élégants. Veste bleue, chemise bleue, cravate bleue, rien de trop criard ou accrocheur, et juste assez de bleu roi pour faire la fierté des propriétaires de son équipe. Il veut être une référence en matière de style fonctionnel plutôt qu'un lanceur de mode. De plus, il est parfaitement conscient que les teintes vert fluo de l'uniforme de son équipe nécessitent un contrepoint plus discret.

6. Unicorns of Love

Entraîneur : Fabian « Sheepy » Mallant

style

Fabian « Sheepy » Mallant, l'entraîneur des Unicorns of Love, n'a pas peur de s'éloigner du troupeau et de se la jouer David Bowie avec un style totalement avant-gardiste. Il arborait un couvre-chef licorne sur scène pendant les Choix et Bans. Et il a teinté sa crinière en rose au début du segment actuel pour encourager l'esprit d'équipe de ses joueurs. De telles facéties perdraient leur impact si elles devenaient trop prévisibles, comme les choix de champions (façon Twisted Fate dans la jungle) qui ont rendu son équipe célèbre, mais il se contente le plus souvent d'une bonne vieille chemise rose, d'une veste noire et d'une cravate noire. Difficile de se tromper avec du rose lorsqu'on veut faire ressortir son costard à fond.

5. Giants Gaming

Entraîneur : David « Lozark » Alonso

style

Bien qu'il ne prenne pas de risques sur le plan vestimentaire, l'entraîneur des Giants David « Lozark » Alonso est toujours constant dans le bon goût de ses costumes. Il apporte une classe intemporelle et un grand professionnalisme sur la scène des LCS EU, prouvant que le style ne dépend pas seulement des vêtements, mais aussi de la façon de les porter.

Jetez un œil à la photo ci-dessus. Admirez la posture royale de Lozark et l'intensité de son visage impassible. Au moment où le cliché a été pris, il a glissé ses mains dans ses poches de façon stratégique afin de tirer sur sa chemise et de la rembrailler, évitant ainsi le surplus de tissu au-dessus de la ceinture. Quel talent.

4. Fnatic

Entraîneur : Luis « Deilor » Sevilla

style

Lors de la saison de tous les records de l'équipe en 2015, Fnatic nous donnait l'impression qu'il était facile de gagner. Voilà ce qui explique peut-être la prédilection de son entraîneur Luis « Deilor » Sevilla pour les cols ouverts décontractés et les pantalons en jean. Son style se résume en ces mots : « Pas de soucis, l'affaire est dans le sac ! » Et visez un peu cette veste brillante. Sérieusement. L'éclat haut de gamme de ce tissu reflète la lumière de la même façon que les innombrables trophées remportés par l'équipe. La broche Fnatic sur son revers ajoute la quantité parfaite d'esprit d'équipe, mais sans en faire des tonnes. Et l'alliance de la barbe parfaitement taillée de Deilor avec ses lunettes de créateur fait de l'Espagnol un concurrent très sérieux dans notre Classement des costards. (Pour l'anecdote : sous son jean, il porte toujours un beau pantalon de costume gris au cas où il devrait filer à un rendez-vous d'affaire avec un sponsor potentiel juste après la diffusion des LCS.)

3. H2K Gaming

Entraîneur : Neil « Pr0lly » Hammad

style

Difficile de dire si Neil « Pr0lly » Hammad, l'entraîneur de H2K Gaming, ressemble plus à Steve Buscemi ou à Johnny Depp, mais il y a une chose sur laquelle notre jury d'experts de la mode 100 % non-imaginaire est unanime : la transition de Pr0lly au poste d'entraîneur, des t-shirts sportifs aux costumes élégants, le fait plutôt pencher du côté Johnny Depp.

Vous voyez l'énorme cahier avec lequel il fait ses biceps sur la photo ci-dessus ? La plupart des gens sont convaincus qu'il contient la liste des champions League of Legends qu'il a sélectionnés en priorité pour les Choix et Bans. Eh bien, pas du tout ! En réalité, c'est une bible de la mode. Les pages sont remplies d'échantillons de tissu à motifs, de croquis de revers de veste et des noms des entraîneurs européens les moins bien habillés qu'il rêve de dénoncer pour une enquête de conformité à la section 5.4.

Tes cravates déchirent tout, Pr0lly. Même si tu n'es plus un joueur, tu continues d'avoir l'air d'un crack.

2. G2 Esports

Entraîneur : Joey « Youngbuck » Steltenpool

stz

Avec son nœud de cravate super balèze, l'entraîneur de G2 Esports Joey « Youngbuck » Steltenpool nous prouve avoir un goût impeccable pour la mode classique. Il refuse de rester cloîtré dans les nuances de couleur de son équipe. Il a de l'imagination. Si notre homme décide de porter une chemise orange vif pour une petite touche sexy, vous n'arriverez pas à l'en empêcher même en verrouillant sa garde-robe à double tour.

Et puis, soyons honnêtes, c'est toujours un plus d'avoir quelques muscles pour remplir ces fringues de créateur. Un beau costume, ce n'est pas du meilleur effet quand on a la carrure d'un cintre. Youngbuck a beau être jeune, il est loin d'être fragile. Notre jury d'experts de la mode a soumis une recommandation officielle aux opés de la ligue pour exhorter Steltenpool à changer de surnom pour « Classe à Dallas », qui correspondrait beaucoup mieux à son allure sur scène.

1. Splyce

Entraîneur : Jakob « YamatoCannon » Mebdi

Nous arrivons enfin à la première place, un honneur convoité presque autant que la Coupe de l'invocateur elle-même. Et en matière de style, personne n'arrive à la cheville de notre champion Jakob « YamatoCannon » Mebdi. Ce mec est au top. Qui à part lui pourrait porter ces vêtements sans avoir l'air de participer à une fête sur le thème « Enfants gâtés de milliardaires russes » ? Ses cols roulés feraient pâlir d'envie Udyr. Il en fait des tonnes avec son faux accent invraisemblable alors qu'en réalité, il est tout simplement originaire de l'Iowa, aux États-Unis (en tout cas, c'est ce que raconte la rumeur, nous n'avons pas eu le temps de vérifier). Son regard à la Blue Steel semble dire : « J'arrêterais ma carrière d'entraîneur LCS dès demain si quelqu'un m'offrait enfin un boulot de vendeur dans le rayon sacs à main d'un grand magasin à peu près respectable. » On t'adore, Yamato. Continue de nous éblouir avec ton sens du style. Reste toi-même. Et le monde aura les yeux rivés sur toi.

ss