Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
ACTUALITÉ

Poppy, champion 3 en 1

Longtemps annoncée, la refonte complète de Poppy, le yordle au marteau le plus impressionnant de la faille, est finalement sortie lors du patch 5.24, à la toute fin de la pré-saison. Évidemment avec autant de changement sur le champion, il a fallu réapprendre à le jouer, que ce soit pour les amateurs ou les professionnels. Depuis début décembre les joueurs de file individuelle ont eu l'occasion de la tester, mais ce n'est que ces dernières semaines que nous avons pu la voir en compétitif. Surprise, les pros eux mêmes semblent hésiter quant à son rôle.

3 ! C'est le nombre de postes différents occupés par Poppy depuis le début de la saison 2016 de League of Legends. En compétitif, c'est très rare et jusqu'à présent seule Lulu a réussi à s'imposer durablement dans autant de rôles. Evidemment il en en est pour l'instant difficile de savoir s'il en sera ainsi pour la gardienne du marteau. Il est fort possible que les joueurs soient seulement en train d'expérimenter en condition réelles et que les meilleures façons d'utiliser Poppy ne soient pas encore bien claires. Ce qui est sur en revanche c'est que des métas régionales se sont fait jour. Les professionnels de différents horizons n'ont pas eu l'occasion de se confronter les uns aux autres ou même de voir jouer leurs homologues pendant la présaison. Ils n'ont donc pu évaluer les changements de méta qu'à l'aune de leur propre file individuelle et des scrims avec les équipes de la même partie du monde. Résultat Poppy s'est retrouvée dans la jungle des LCS NA, à supporter les LCS EU (surtout) et la LPL (un peu) et sur la voie du haut en LPL, en LCK et plus récemment en LCS EU. Pas mal en deux semaines à peine !

 

 

Jungler en Amérique du Nord

Les compétences de Poppy

Les compétences de Poppy

Qui, pourquoi, comment ? C'est toute la question. En Amérique du Nord, la yordle a été sélectionnée à deux reprises, les deux fois dans la jungle. Meng « beibei » Zhang, jungler remplaçant de Team Impulse et Jake « Xmithie » Puchero, son homologue chez Counter Logic Gaming ont tous deux acheté un équipement uniquement défensif avec, pour tenter de profiter à plein de la résistance naturelle du champion. En effet son passif offre au personnage un bouclier basé sur son maximum de points de vie et le passif de son E lui donne en plus de l'armure et de la résistance magique. D'accord, mais pourquoi la jouer dans la jungle ? Pour son passif, encore, en partie. Il est très facile de récupérer son bouclier face aux monstres neutres et le bonus de points de vie offert facilite grandement les premiers nettoyages de la carte. Mais Poppy peut aussi faire des ganks tout à fait corrects. Un E bien placé contre un ennemi trop prêt du mur offre au minimum un flash, voire une élimination, tandis que son Z lui permet à la fois d'arriver plus rapidement à portée et d'empêcher beaucoup d'adversaires de s'enfuir puisqu'il bloque les dash dans une petite zone autour d'elle. Sur le papier, l'idée est donc bonne, sauf qu'autant Xmithie que Beibei ont terminé leur partie sur Poppy par une défaite. Le jungler de CLG n'a pas pu conserver le tempo de la partie face à la Elise de son adversaire. Une fois son équipe derrière, il a littéralement couru après la partie et n'a jamais semblé en mesure de pouvoir peser de façon décisive sur son résultat. Idem pour celui de Team Impulse. Néanmoins dans les deux cas, on a pu voir un certain potentiel dans le choix de ce champion, à chaque fois que la yordle au marteau a été en mesure de placer son ulti. Peut-être serait-ce plus efficace face à un jungler moins oppressant en début de partie qu'Elise ?

 

 

Support en Europe

Poppy chevalier rouge

Poppy chevalier rouge

Peut-être aussi est-ce plus efficace sur les voies de la faille et pas dans la jungle. Et pourquoi pas en support, comme l'ont proposé à les équipes des LCS EU au cours de la première semaine de compétition. Le principe est le même, donner une ligne de front correcte, quelques contrôles et des moyens d'engager le combat pour son équipe. Mais l'avantage non négligeable de la Poppy support, c'est bien évidemment sa capacité à zoner la botlane adverse et à protéger son carry AD. Tous les sorts du champion lui sont utiles pour échapper à un gank. Un A va ralentir les ennemis le temps de se précipiter sous sa tour, un Z va les empêcher de sauter sur son allié, un E peut neutraliser un adversaire quelque temps et si nécessaire un ulti bien placé va sortir des éléments gênants du combat. Bilan mitigé malgré tout pour la gardienne du marteau. Elle a gagné très exactement la moitié de ses quatre matchs sur la voie du bas. Du côté de Splyce face à Unicorn of Love elle a semblé dépassée par la mobilité de ses adversaires et pas assez résistante en début de partie, ce qui a coûté rapidement cher. Les adversaires se sont attaqués directement à elle, jusqu'à ignorer le carry AD au cours d'une attaque sous la première tourelle top. A contrario, H2K l'ont utilisé contre Origen comme partie prenante d'une équipe elle même très mobile et avec un important pic de puissance en milieu de partie. Poppy a alors pu profiter pleinement de sa capacité à se lancer dans la bataille pour offrir des combats aisés à ses alliés. Le champion est donc apparu comme relativement situationnel en tant que support, mais mortel si bien joué dans la bonne composition. 

 

 

Toplaner en Corée du Sud

Poppy est-elle plus constante sur la voie du haut ? C'est l'impression donnée par les toplaners coréens qui l'ont jouée à trois reprises pour autant de victoires. Lee « CuVee » Seong-jin, de Samsung Galaxy, a grandement contribué à la victoire de son équipe contre Longzhu Gaming avec sa Poppy. Lors du deuxième match du BO3 il est mort à deux reprises en début de partie mais a su temporiser assez longtemps pour devenir une ligne de front difficilement franchissable et en plus capable d'engager le combat avec aisance. Mieux, son ulti a permis d'empêcher la prise d'objectifs et de les offrir à son équipe. Rebelote la partie suivante. Malgré un retard de farm important, il a juste laissé son équipe se débrouiller sans lui le temps d'acquérir de l'équipement puis a occupé avec succès les potentiels dangers ennemis à chaque combat. Alors, Poppy surpuissante sur la voie du haut ? Pas forcément non. Quand Noh « Gamsu » Yeong-jin a voulu s'en servir cette semaine en LCS EU contre Unicorn of Love, la défaite fut à la clé, alors même que son équipe avait attendu de connaître la composition adverse pour la sélectionner. 

 

 

Le toplaner Noh « Gamsu » Yeong-jin a joué Poppy lors de la seconde semaine des LCS EU

Le toplaner Noh « Gamsu » Yeong-jin a joué Poppy lors de la seconde semaine des LCS EU

 

Si le pick Poppy n'est pas synonyme de victoire, on retiendra que ce champion versatile a même utilité quelque soit son rôle : être une ligne de front, engager les combats et empêcher les ennemis de s'échapper. Elle prend toute sa valeur quand les équipes commencent à se regrouper, notamment grâce à son ulti qui lui permet de sortir rapidement un ou plusieurs adversaires du combat. Il n'y a pour l'instant eut que très peu de matchs pour en juger mais la gardienne du marteau semble plus forte sur la voie du haut ou en tant que support que dans la jungle, mais elle est tout de même viable dans n'importe lequel de ces trois rôles. Et vous, comment jouez-vous cette nouvelle Poppy ?