Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
msi

Prêts pour la deuxième semaine ?

Après quelques jours de repos, les demi-finales du Mid Season Invitational arrivent à grand pas. Toujours à Shanghai, les coréens de SK Telecom T1 affrontent Royal Never Give Up – les locaux du tournoi – le 13 mai, tandis que les Flash Wolves de Taiwan sont opposés à l'armada américaine de Counter Logic Gaming le lendemain. Et au vu de la première semaine, les play-offs du MSI s'annoncent aussi disputés que relevés.

Il n’en reste que quatre. Supermassive, l’équipe turque qualifiée par le biais du International Wildcard Invitational est tombée, avec les honneurs, face aux régions majeures. G2 Esports pour l’Europe a fortement déçu et n’a pas fait mieux qu’une 5e place avec deux victoires pour huit défaites. Est-ce à dire que la compétition ne présente plus vraiment d’intérêt pour les fans européens ? Bien au contraire ! Les équipes les plus faibles éliminées sur ce tournoi, la deuxième semaine va voir s’opposer des structures au niveau étonnamment proche. Même si nous ne sommes jamais à l’abri d’une énième surprise – après tout c’est ça aussi la beauté du sport – ce MSI est bien parti pour être la rencontre internationale sur League of Legends la plus disputée depuis des années.

RNG, le retour du titan chinois ?

Après une année 2015 à oublier d’urgence et un début 2016 marqué par des revers aux IEM, les chinois de RNG ont abordé ce MSI joué sur leurs terres sans certitude. Mais, devant leur public, ils se sont montrés bien supérieurs aux attentes. Ils ont dominé leurs matchs de poule pour finir à la première place avec huit victoires et seulement deux défaites. Surtout, les fans présents depuis la saison 3 ont retrouvé la légendaire agressivité des équipes de l’empire du milieu, assez éteinte ou en tout cas mal maîtrisée l’an dernier.

MSI - DAY2 - Royal Never Give Up - Mlxg

Mlxg a profité du MSI pour laisser son talent éclater à la face du monde.

RNG a bien sûr profité à fond du soutien d’une salle acquise à sa cause, mais aussi d’un patch qui convient sans doute très bien à son style de jeu et à celui de la région en général. Les matchs, joués sur le 6.8, leur ont permis de montrer leur talent lors des combats en équipe tout comme lors des escarmouches qui n’impliquent que quelques champions. Avec une méta orientée sur l’action, notamment de la part des junglers, les chinois ont pu montrer leur talent – en plus de proposer des matchs plus plaisants pour les spectateurs – et Liu « Mlxg » Shi-yu a brillé. Particulièrement à l’aise sur Nidalee, Graves et Kindred, le joueur profite à fond d’une méta en plein dans sa zone de confort. Avec le soutien d’un Cho « Mata » Se-hyeong revenu à son meilleur niveau au bon moment, Mlxg est capable de mettre la pression absolument partout. Entre un jungler qui n’a peur de rien et un support qui figure en bonne place dans les meilleurs de l’histoire à son poste, RNG a toutes les cartes en mains pour offrir enfin une nouvelle finale majeure à la Chine, voire plus.

SKT, de nouveau tout à prouver

Les fans coréens de SK Telecom T1 et de Faker ne perdent pas espoir, bien au contraire.

Les fans coréens de SK Telecom T1 et de Faker ne perdent pas espoir, bien au contraire !

Face à eux, les SKT inquiètent leurs fans. Annoncés ultra-favoris de la compétition, ils n’ont terminé la première semaine qu’à la quatrième place et assuré seulement de justesse la place de la Corée du Sud dans le premier chapeau aux prochains championnats du monde. Le jeune jungler Kang « Blank » Sun-gu a semblé avoir du mal à gérer la pression, malgré quelques bonnes performances. Il va devoir se reprendre face à Mlxg.

Néanmoins, les performances de SKT sont à relativiser. L’équipe n’impressionne pas autant que prévu, mais cela signifie simplement qu’elle ne domine pas le tournoi de la tête et des épaules. Ce qui, du point de vue des spectateurs, assure le suspense et le spectacle. Surtout que les demi-finales vont se jouer au meilleur des cinq manches, exercice dans lequel l’équipe coréenne excelle.

RNG ne doivent pas se relâcher

Les RNG peuvent compter sur le soutien de la foule chinoise

Les RNG peuvent compter sur le soutien de la foule chinoise

Leurs adversaires ne doivent surtout pas oublier qu’ils affrontent les champions du monde en titre pour l’emporter et continuer à faire vibrer le public de Shanghai. Les deux défaites de RNG ont eu lieu lors de leurs trois derniers matchs… dont la dernière face à SKT – justement – en conclusion de la phase de poule. Nul doute que l’équipe va en retirer une motivation supplémentaire et qu’ils nous offriront du très beau jeu lors d’une demi-finale qui a le potentiel pour tenir tout le monde en haleine. Après tout, aucune de ces deux équipes ne veut se retrouver en vacances après être arrivée jusque-là.

CLG contre Flash Wolves, un BO5 équilibré ?

CLG contre les Flash Wolves, c’est une demi-finale pas forcément attendue et pourtant très logique. Depuis qu’elles se sont affrontées lors des derniers championnats du monde, les deux structures ont procédé à quelques changements, n’ont pas été favorites de leurs ligues respectives et les ont pourtant remporté. Alors que les taiwanais s’étaient montrés les plus forts à l’automne dernier, CLG s’est vengé en remportant ses deux matchs de poule face aux FW. Les compteurs sont à présent remis à zéro et c’est peut-être bien une demi-finale très équilibrée qui s’annonce entre deux structures aux similarités plus nombreuses qu’il n’y parait.

Le match des sous-estimés

MSI - DAY5 - FW

Les Flash Wolves veulent montrer leur valeur.

Malgré ses bons résultats lors des derniers championnats du monde, la LMS est souvent perçue comme une région assez faible par les fans occidentaux. Il en va de même pour l’Amérique du Nord, surtout que cette dernière n’a eu que peu de bons résultats à l’international dans son histoire. Et pourtant ce sont bien ces deux régions qui se retrouvent le 14 mai en demi-finale du MSI. Les uns ont toujours été très bons mais pas reconnus à leur juste valeur, les autres ont progressé sans faire de vagues et chaque équipe affiche aujourd’hui un excellent niveau. Si on peut comparer les deux régions qui s’opposent ce samedi, on peut d’autant plus comparer CLG et FW. Aucune de ces deux équipes n’est la préférée du public chez elle. Les stars les plus populaires de chaque ligue ne sont ni chez CLG, ni chez FW. Et pourtant l’une comme l’autre enchaîne les bons résultats depuis bientôt un an. Le secret ? Un amour partagé du jeu en équipe, des rotations et du contrôle du terrain.

Avantage CLG ?

MSI - DAY5 - CLG - Signing

Stixxay et ses coéquipiers entendent bien continuer de signer des autographes en vainqueurs.

À ce petit jeu, les coéquipiers du carry AD américain Trevor « Stixxay » Hayes – véritable révélation du tournoi – semblent tout de même légèrement au-dessus de leurs opposants. Lors de leur deuxième match, les taiwanais ont globalement dominé la première demi-heure malgré un déficit d’or, avec notamment de très bons combats au dragon, mais les américains l’ont emporté. Ils ont fait preuve d’une meilleure maîtrise du milieu et de la fin de partie pour s’assurer la victoire.

Darshan « Darshan » Upadhyaya, en particulier, a fait preuve d’un excellent positionnement pour à la fois protéger son carry AD et perturber les formations ennemies. Si on ajoute à ces éléments une grande habileté à savoir quand et où utiliser son sort d’invocateur téléportation, on obtient un joueur qui permet à son équipe de se déplacer encore plus efficacement sur la carte, ce qui pourrait donner un avantage décisif à CLG lors de sa demi-finale.

Maple, le point central des Flash Wolves

Sauf que Huang « Maple » Yi-Tang pourrait bien changer la donne. Perpétuellement sous-estimé, le joueur de la voie du milieu taiwanais est pourtant l’un des meilleurs au monde à son poste. Opposé sur sa voie à un Choi « HuHi » Jae-hyun, il a la capacité d’assurer la victoire aux siens pour peu que ces derniers le soutiennent et continuent d’agir avec une belle coordination. Entre deux équipes dépourvues de véritables stars, il est celui qui sort tout de même du lot et CLG va devoir prendre ça en compte pour parvenir en finale.

MSI - Flash Wolves

Maple (à gauche) peut porter son équipe en finale, mais pas sans le soutien des siens.

Un BO5 de toute beauté à prévoir

Quoiqu’il en soit, les spectateurs seront à coup sûr gagnants samedi. Ils vont avoir le plaisir de voir deux équipes décisives et dynamiques, ce qui promet une demi-finale extrêmement plaisante et sans doute serrée. CLG sont sans doute favoris sur ce qu’ils ont montré lors de la première semaine, mais une fois encore, l’affrontement promet d’être équilibré. En direct ou non – vu l’heure, on vous comprendrait – soyez sur de ne rien rater de la deuxième semaine du MSI, parce qu’il va y avoir du sport !

 

D’ici là, n’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez des demi-finales, voire à tenter le jeu des pronostics !