Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Prêts pour les quarts de finale ?

Au bout de neuf semaines de lutte acharnée de part et d'autre de l'Atlantique, les six équipes de League Championship Series encore en lice s’affrontent pour la couronne et les qualifications aux championnats du monde, que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe. Pour rêver du titre, encore faut-il passer l’épreuve des quarts de finale, qui ont lieu ce weekend. Les deux premiers de chaque région étant déjà qualifiés pour les demi-finales, ce sont – en LCS NA comme en LCS EU – les quatre équipes qui les suivent au classement qui vont se battre pour les rejoindre.

En Europe, Giants, Unicorns of Love, H2K et Fnatic sont les quatre équipes qui vont en découdre au cours des quarts de finale. Le gagnant de chaque série au meilleur des cinq manches ira ensuite défier l’une des deux équipes déjà qualifiées en demi-finales, G2 Esports et Splyce.

Samedi à 17h

Giants contre Unicorns of Love

EU LCS - Summer 2016 - Unicorns of Love fans

Les Unicorns of Love ont des fans motivés qui comptent sur eux !

Le weekend de compétition s'ouvre avec deux outsiders qui se rencontrent, deux équipes jeunes, deux équipes dépourvues de stars mais pas de talent, bref deux équipes qui ont beaucoup de points communs. On ne les attendait pas à cette place, pas à ce niveau, et pourtant. Unicorns of Love accrochent une fois encore les play-offs, malgré une énième reconstruction de l’équipe. Au côté une fois encore de leur support Zdravets « Hylissang » Iliev Galabov et de leur joueur de la voie du haut Tamás « Vizicsacsi » Kiss – les deux historiques de l'équipe – la structure a aligné des quasi-inconnus. Pari gagnant. À charge à présent pour eux de continuer leur route face aux Giants Gaming. Ces derniers, après avoir échappé d’extrême justesse à la relégation au printemps, ont su se reprendre lors du segment d’été. Plus expérimentés, ils jouent à présent comme une vraie équipe, ce qui leur a assuré leur place en après-saison.

Il est peu probable que l’une ou l’autre de ces structures joue le titre, mais si surprise il doit y avoir cette saison, elle viendra du vainqueur de cette série. On peut d'ici là s'attendre à des matchs dynamiques entre deux équipes d'un niveau équivalent qui peuvent jouer sans pression, qui savent que leur saison est d’ores et déjà réussie et qui peuvent donc se lâcher et produire du beau jeu.

Dimanche à 17h

H2K CONTRE FNATIC

Sans aucun doute LA série la plus attendue de ces quarts de finale. On ne présente plus Fnatic, équipe occidentale la plus titrée de l’histoire. Face à eux se dresse H2K, pour une affiche qui ressemble de plus en plus à un classique des LCS EU. Toutefois, contrairement aux années précédentes, les Orange ne se présentent pas en favoris. Malgré le retour de Bora « YellOwStaR » Kim et l’arrivée de Mateusz « Kikis » Szkudlarek sur la voie du haut, Fnatic inquiète. L’équipe manque de consistance et surtout n'est visiblement jamais parvenue à s’adapter aux évolutions qu’a connu la scène compétitive de League of Legends cette année. Le choix des compositions lors de la sélection de champions a été un point faible de la structure toute la saison, tout comme sa capacité à correctement évaluer l’importance des objectifs en jeu et à prendre les bonnes décisions. Autant d’éléments sur lesquels la structure a pourtant construit ses succès passés. Dimanche, Fnatic va se retrouver dos au mur. Impossible de reculer, impossible de se cacher derrière son histoire glorieuse.

Les hommes de Neil « Pr0lly » Hammad en ont marre de n’être que les éternels troisième, l’équipe toujours placée mais jamais gagnante. Avec ou sans Konstantinos « FORG1VENGRE » Tzortziou sur la voie du bas, ils ont sur le papier largement les moyens de sortir vainqueurs de leur quart de finale. Ils partent de surcroît avec un avantage de confiance dû à leur victoire lors du tie-break pour la troisième place, lors de la dernière journée de la saison régulière. Mais alors, les jeux sont-ils déjà faits ? Bien sûr que non ! La beauté du sport après tout, c’est bien que seule la victoire sur le terrain a de l’importance. Donc accrochez-vous à vos sièges, car cette série est propice aux crises cardiaques en tous genres !

Fnatic - H2K - EU LCS - Summer split 2016

Qui de Fnatic ou d'H2K parviendra à se hisser en demi-finales des LCS EU ?

En Amérique du Nord, Cloud9, Counter Logic Gaming, Liquid et Team Envy sont les quatre élus qui se retrouvent ce week-end pour deux places en demi-finales face à Team Solomid et Immortals. En l’absence de ces deux monstres qui ont dominé toute la saison, ces quarts de finale nord-américains s’annoncent très ouverts, ce qui n’est pas pour nous déplaire, puisque c’est la promesse de matchs d’une grande intensité.

Samedi à 21h

Cloud9 contre Team Envy

Après un début de segment d’été fracassant, Team Envy a marqué le pas, rattrapé par des équipes plus expérimentées qui ont su s’adapter à leur style et exploiter leurs faiblesses. Malgré tout Shin « Seraph » Wu-Yeong et ses coéquipiers abordent leur quart de finale sans pression. Ils ont eu le temps depuis la fin de la saison régulière pour s’entrainer et surtout préparer au mieux les play-offs. Puisqu’ils ont déjà prouvé en début de saison qu’ils ont les moyens de surprendre les meilleures équipes, pourquoi ne pas le refaire samedi ? Évidemment, il ne suffit pas de le vouloir, mais il n’empêche que les chances de qualification de Team Envy en demi-finale de la compétition sont réelles. Individuellement, Seraph joue cette saison mieux que son adversaire sur la voie du haut, son compatriote Eon-young « Impact » Jeong. Et quand on sait à quel point le joueur de la voie du haut de Team Envy est la pièce maîtresse de son équipe, cet avantage est loin d’être anodin.

Néanmoins, Cloud9 restent favoris pour continuer l’aventure. Le revenant William « Meteos » Hartman et ses compagnons ont plus d’expérience que leur adversaire du jour et surtout leur sont stratégiquement supérieur. Tout au long de la saison, Cloud9 a su se démarquer par un sens aigu de la stratégie qui pourrait bien faire pencher les débats en leur faveur. Surtout si Nicolaj « Jensen » Jensen parvient à faire montre de son immense talent sur la voie du milieu.

NA LCS - Summer split 2016 - Cloud 9 - week 9

Sneaky, Impact, Jensen et le reste de Cloud9 peuvent-ils passer l'obstacle Team Envy ?

Dimanche à 21h

Counter Logic Gaming contre Liquid

NA LCS - Summer split 2016 - week 9 - Counter Logic Gaming

CLG va-t-elle confirmer son statut d'équipe en forme du moment ?

Champions en titre des LCS NA, CLG a commencé le segment d'été de la pire des manières et fait très peur à ses fans, une habitude de la structure. Heureusement pour le cœur des fans, l'équipe s'est reprise de la meilleure des manières. Avec une qualité de jeu en augmentation constante, on peut même considérer qu'ils sont à présent l'équipe en forme du moment. Leurs armes ? Une excellente cohésion, une très bonne connaissance de leurs propres forces et faiblesses et surtout un bon équilibre entre l'expérience de Zaqueri « Aphromoo » Black ou Jake « Xmithie » Puchero et le talent brut d'un Trevor « Stixxay » Hayes.

De l'autre côté de la carte, Team Liquid a pour elle la fougue de la jeunesse. Cette équipe très jeune est bâtie pour durer et même si on les imagine difficilement champions dès cette année, une demi-finale est à leur portée. Handicapés au cours du segment d’été par une certaine arrogance et une tendance à vouloir en faire trop, Joshua « Dardoch » Hartnett et ses coéquipiers ont accumulé une expérience précieuse au fur et à mesure de la saison. S’ils parviennent à jouer intelligemment et à ne pas se faire avoir par l’excellente vision de jeu de leurs adversaires, ils ont tout ce qu’il faut pour régaler les spectateurs et prendre ce quart à leur compte.

Comme d'habitude, si vous n'avez pas le temps de voir les matchs en direct, vous pourrez en profiter en replay sur LoL Esports !