Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Rekkles revient sur le segment de printemps

Tous les regards se portent déjà vers la compétition d'été qui débutera bientôt pour la région européenne. Il y a un an, Fnatic était le roc inébranlable des LCS, mais cette année, l'équipe a vécu de nombreux changements qui ont pleinement affecté les joueurs et leurs performances en compétition. Nous avons eu l'occasion de parler à Martin « Rekkles » Larsson, le carry AD et preneur de décisions de l'équipe.

UNE ÉQUIPE À RECONSTRUIRE

Tout le monde a pu constater que cette année, les LCS Europe étaient bourrés de nouveaux talents, d'équipes surprenantes apportant plein d'innovations. Fnatic a amorcé cette nouvelle saison sans leur capitaine et shotcaller Bora « YellOwStaR » Kim, mais aussi le duo coréen composé de Heo « Huni » Seung-hoon et Kim « Reignover » Yeu-jin, tous deux aussi partis vers de nouveaux horizons. À propos de ses nouveaux coéquipiers - Yeong-jin « Gamsu » Noh et Da-yun « Spirit » Lee - Rekkles raconte : « ces nouveaux joueurs sont venus avec des atouts, et nous avons essayé de calquer un style qui ne leur était pas propre », et c'est la raison pour laquelle l'équipe a eu un segment mouvementé. 

«RÉINVENTER LA FORCE BRUTE QU'ÉTAIT FNATIC EN 2015 AVEC L'ÉQUIPE DE CETTE ANNÉE N'ÉTAIT PAS DU TOUT LA BONNE APPROCHE, ET NOUS L'AVONS CONSTATÉ AVEC NOS RÉSULTATS.»

Martin « Rekkles » Larsson

Malgré un très bon résultat aux IEM, Rekkles affirme : « nous sommes revenus inchangés, les mêmes Fnatic qui font 1-1 chaque semaine ». Avec un changement de joueur Support en cours de route, Fnatic a voulu rectifier le tir et l'entrée de Johan « Klaj » Olsson n'a pas toujours eu l'effet voulu. Le carry AD de l'équipe explique que « ce n'est qu'à la fin des LCS que nous avons pu constater ce qui ne marchait pas » et durant la période d'entraînement avant les play-offs « l'équipe a mis tout son cœur et nous avons bien plus travaillé pour être prêts contre Vitality ». Et avec une troisième place à l'issue des play-offs, le capitaine est réellement satisfait des progrès faits par l'équipe : « Même si nous n'avons pas pu accéder à la finale, je suis fier de mes équipiers, c'est tout de même excellent ».

 

Fnatic

Soulagement pour Fnatic après leur victoire contre H2k

UNE LONGUE MARCHE VERS LA VICTOIRE 

Et Rekkles et son équipe se sont battus comme des lions pour décrocher cette troisième place à Rotterdam. L'affrontement avec l'équipe de Neil « PR0LLY » Hammad a été intense et à l'issue des cinq parties, Fnatic a su faire la différence. Durant les deux premiers matchs, nous avons assisté a deux compositions identiques de la part des deux équipes, et Rekkles explique que « même si ils avaient l'avantage avec cette composition, ils n'ont pas été capables de capitaliser sur la pression dont ils disposaient » et nous constatons en effet que les H2k-Gaming n'ont pas su user de leur double téléportation pour prendre l'avantage, permettant ainsi à Fnatic d'enchaîner les combats d'équipe et de rattraper le retard pris en début de partie. L'équipe a su miser sur le potentiel en fin de partie de leur composition pour marquer les deux premiers points de cette série et ainsi partir avec un avantage conséquent. Avec ces deux premières parties quasi-identiques Rekkles indique que « nous étions persuadés qu'ils changeraient leur composition par la suite, nous avions été décisifs mais pourtant, ils sont repartis dans le même jeu et c'était certainement une erreur »

Durant la troisième partie, les choses changent et en raison des champions bannis, Fnatic décident d'adopter la même stratégie que H2k : capitaliser sur des déplacements rapides sur les voies adjacentes pour contrer la force de leurs vis-à-vis. Rekkles raconte alors que « sans la montée en puissance de Azir pour se débarrasser des sbires, nous avons perdu trop de tours rapidement et avons pris du retard ». Le joueur explique les deux défaites d'affilée par des erreurs de composition, car avec Kassadin sur la voie du milieu durant la troisième partie et Cassiopeia par la suite, l'équipe n'a pas su contrer la force de Andrei « Odoamne » Pascu qui a déroulé un jeu parfait pour son équipe avec Maokai. Avec deux victoires d'affilée de la part de H2k-Gaming, l'équipe égalise.

Lors de la dernière partie, Yeong-Jin « Gamsu » Noh s'est emparé du Maokai tant redouté d’Odoamne et Fabian « Febiven » Diepstraten a opté pour Orianna et son aspect utilitaire. Étonnamment, les H2k n'ont pas changé leur style et ont choisi une composition similaire aux parties précédentes tandis que les Fnatic n'ont cessé d'innover pour prendre le dessus : « H2k auraient dû utiliser les téléportations à leur avantage, au lieu de cela, ils ont voulu jouer contre notre jeu et sont tombés dans nos griffes ». Rekkles explique que cette cinquième partie ressemblait davantage aux deux premières et parle d'une impasse mexicaine pour définir ce qui s'est passé : les deux équipes ont marché à tâtons sur la Faille afin de ne pas commettre une erreur fatale qui laisserait filer la victoire.

« DE MANIÈRE GÉNÉRALE, DANS UNE SÉRIE DE MATCHS, L'ADAPTABILITÉ EST LA CLÉ, IL FAUT SURPRENDRE L'ÉQUIPE ADVERSE ET LA POUSSER DANS SES RETRANCHEMENTS, C'EST LE PLUS IMPORTANT. »

Martin "Rekkles" Larsson

La partie s'est jouée sur un combat très décisif après trente minutes de jeu, lors duquel H2k, un peu trop aventureux, se sont laissés surprendre par Fnatic : « ils n'ont pas réalisé ce qu'il fallait faire contre notre composition, ils n'étaient pas prêts et n'avaient pas assez travaillé cet aspect, ou alors ils étaient tout simplement fatigués car une série aussi longue peut peser sur les performances d'une équipe ».

C'est ainsi que Fnatic ont pu redorer leur blason, en figurant parmi les trois meilleures équipes de ce début de saison 2016. Après une longue route, le meilleur reste à venir, et Rekkles explique que malgré des périodes de doute durant le segment, Fnatic semble être sorti d'une impasse et sera capable de surprendre durant la compétition d'été. 

STYLE DE JEU

Ezreal

Ezreal est le champion que Rekkles a le plus joué durant ces play-offs

Durant la série de matchs contre H2k, outre Maokai, nous retrouvons Ezreal dans les champions les plus présents. Rekkles l'a utilisé durant quatre parties sur cinq et explique que « Ez est un champion qui correspond parfaitement à notre style de jeu : nous avons tendance à prendre doucement le contrôle pour pouvoir capitaliser sur les objectifs. Même si Sivir, Lucian et Corki sont plus forts, une fois que j'atteins le pic de puissance avec Ezreal, nous avons une meilleure gestion des combats ». Ezreal est un champion qui correspond bien à la méta, capable de titiller l'ennemi pour le faire reculer, et couplé à l'objet Gantelet Givrant, le champion peut facilement distancer ou rattraper l'ennemi grâce au ralentissement que l'objet confère. Cet objet est d'ailleurs présent extrêmement souvent sur la voie du haut et Rekkles explique que « c'est parfait pour être tanky, et les effets qu'il confère sont très utiles : que ce soit l'effet de la Brillance ou le ralentissement, c'est tout ce qu'il faut pour qu'un tank soit présent ». Les toplaners n'ayant pas pour but de faire beaucoup de dégâts (par rapport au jungler par exemple), le simple effet de la Brillance sera donc suffisant pour faire les dégâts nécessaires. Avec des champions comme Ekko, Gragas ou Maokai, cet objet reste indispensable : « il n'y a pas de raison pour qu'un toplaner ne le prenne pas en ce moment ». Rekkles s'est aussi exprimé au sujet de Ekko, qui est sûrement le champion que l'on rencontre dans le plus de postes en ce moment. Pour ce qui est de la voie du haut, il explique que « Ekko fonctionne très bien en étant tanky, car il possède des dégâts de base suffisants pour rester fort, c'est l'un des champions les plus contestés ». De plus, les sorts qu’offre le champion lui permettent d'être mobile, d'immobiliser et de poursuivre l'ennemi.

Avec le retour de Bora « YellOwStaR » Kim aux côtés de Rekkles, la voie du bas de Fnatic a déjà de quoi donner des sueurs froides aux autres équipes en lice. Selon vous, que peut-on espérer voir de Fnatic lors du segment d’été ?