Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
ACTUALITÉ

Résumé de la finale du Challenge France 2016

Après presque deux mois d’affrontements entre les huit meilleures équipes de France, Millenium et Infamous se sont retrouvés sur la scène du Palais des Sports de Lyon pour la grande finale du Challenge France 2016. Malgré son statut de favorite, l'équipe Millenium a eu fort à faire face à des Infamous dont les ardeurs ont jalonné ce Best Of 5 de superbes coups d'éclats.

Après une cérémonie d'ouverture en grande pompe, les deux équipes se sont donc installées sur la grande scène du Palais des Sports de Lyon dans l'espoir de décrocher le titre de Champions de France et d'empocher les 10 000€ de récompense.

Première partie

Au cours du tout premier match de ce Best Of 5, Ambrož  « Phaxi » Hren, le toplaner des Infamous, a mis beaucoup de pression dans les premières minutes sur son homologue, le français Quentin « Kaze » Gourbeix. Jouant respectivement Poppy et Fiora, les deux joueurs s'écharpent en un-contre-un sur la ligne du haut et chacun parvient à tuer son adversaire avant la quinzième minute, qui marque le début des agressions franches de la part d'Infamous. C'est notamment à ce moment-là qu'en botlane, Sofiane « Kirdos » Arabtani avec son Bard pose une Route Magique depuis son tribush qui lui permet de débarquer comme une fleur sur la ligne accompagné de son jungler, Stefan « Nerroh » Pereira. Avant qu'ils ne sortent du tunnel de Bard, c'est Juš « Crownie » Marušič, le carry AD d'Infamous qui initie l'escarmouche sur le Lucian de Steven « Hans sama » Liv. Avec son Corki, Crownie fonce dans le dos de Lucian à l'aide d'une Walkyrie, isolant de fait Hans sama qui se retrouve dès lors face à trois adversaires. Au loin, son camarade Casper « Masterwork » Van Kampen ne peut que le regarder se faire tuer. Grâce à ce kill, les Infamous réussissent à sécuriser la première tourelle de la voie du bas. Plusieurs combats s'ensuivent, et si Infamous tient la cadence, leurs placements sont parfois maladroits, ce qui permet à Millenium de prendre une légère avance aux environs de la 25e minute de jeu. Yasin « Nisqy » Dincer sur sa Ahri est techniquement impressionnant et réussi à pousser ses adversaires à la cupidité, et Millenium fait plusieurs fois des sarcifices inutiles en allant trop loin dans les combats. Un peu avant trente minutes, Millenium réussit à sécuriser son deuxième Dragon, qu'ils enchaînenent sur un bon shutdown de Nisqy, qui se fait attraper tout seul. Millenium fonce vers le Baron Nashor, qu'ils prennent facilement, et poussent ensuite à la toplane. Á ce moment de la game, aidés d'un Portail de Zz'rot et d'un Kaze qui joue une Fiora insolente se permettant un triplé entre l'inhibiteur et les tourelles du Nexus, les Millenium concluent logiquement la partie et font un premier pas vers le trophée.

Deuxième partie

La seconde partie s'annonce particulièrement spectaculaire dès la phase de draft avec un composition orientée mobilité, puisque Kaze opte pour un Shen et Prodromos « Pretty » Kevezitidis pour un Twisted Fate. La botlane n'est pas en reste car Hans sama verrouille Draven et laisse donc le public Lyonnais espérer un véritable spectacle.  Mais c'est sans compter sur Kirdos, qui joue une nouvelle fois Bard, et surprend Draven avec un tunnel dans les premières secondes de la partie qui forcent Hans sama a utiliser son flash. En faisant cette frayeur a des adversaires potentiellement très agressifs, Kirdos parvient à canaliser la soif de carnage de la botlane Millenium, allant même jusqu'à permettre une nouvelle fois à son jungler d'utiliser ses Routes Magiques pour prendre l'ascendant sur Masterwork et Hans sama. Voie du milieu, Nisqy qui joue cette fois-ci LeBlanc se voit obligé de concéder le Premier Sang malgré une belle tentative d'esquive. C'était sans compter sur les Atouts de Twisted Fate et la présence réconfortante de son jungler, Charly « Djoko » Guillard. Nisqy parvient néanmoins dans les minutes qui suivent à sécuriser deux kills consécutifs en quelques minutes sur son vis-à-vis. Lui et son jungler, Nerroh, sont partout et punissent systématiquement la cupidité des Millenium. Les deux acolytes sont si autoritaires que l'ultime de Shen ne suffit même pas à garder ses coéquipiers en vie. À la vingtième minute, Infamous mène largement au compteur de kills mais Millenium fait parler l'expérience puisque l'équipe tient le rythme en termes de pièces d'or. Quelques instants plus tard, Pretty réussit à engager les Infamous qui sont en train d'assiéger la deuxième tourelle de la voie du milieu des Millenium. Il arrive par le flanc et initie le combat grâce à sa gold card, permettant à Millenium de tuer les deux carries Nisqy et Crownie. Ils décident de pousser sur la midlane ennemie, et arrivent à leur tour sous la deuxième tourelle mid des Infamous. Malheureusement, Kaze tente un Rush des Ombres sous la tour mais n'est pas suivi par ses coéquipiers et tombe, laissant le champ libre aux Infamous pour la contre-attaque, qui réussit à tuer Hans sama. Quelques minutes plus tard, à la 23e minute, Pretty utilise son ultime pour tuer Nisqy, et lance le départ d'une série d'agression qui vont donner à Millenium un avantage considérable. Ils récupérent trois autres kills, prennent enfin la fameuse deuxième tour mid et enchaînent sur un Baron, temporisé par l'ultime de Bard. Les Infamous viennent gêner le retour des Millenium à leur base, et arrivent même à tuer Hans sama. Ils continuent de chasser les Millenium et détruisent même la tour de l'entrée de la base toplane. Millenium décident à leur tour de chasser leurs adversaires jusqu'à leur base. Quelques instants plus tard, alors qu'Infamous tente désespérément de détruire la deuxième tour mid des Millenium, ces derniers rétorquent violemment et tuent quatre de leurs adversaires. Libres de circuler sans entraves, les Millenium foncent au Nexus des Infamous et concluent la partie, pour n'être plus qu'à une victoire du titre.

Troisième partie

Le troisième match commence et les picks des deux parties précédentes s'invitent dans des compositions très orientées pick-up pour Millenium et centrée sur les carries pour Infamous. L'affrontement toplane est identique à la première partie, et Phaxi prend une nouvelle fois lourdement le dessus sur Kaze qui accuse pas mal de retard au farm. Un peu avant la dixième minute de jeu, des affrontements simultanés sur plusieurs voies font des victimes de chaque côté. Djoko tombe au Rouge ennemi, tandis que les duolanes s'écharpent violemment. Ce sont cependant les supports qui font couler le sang, puisque Kirdos parvient à tuer Hans sama, mais Masterwork venge son coéquipier en décimant ses deux adversaires. Au cours des minutes qui suivent, Phaxi assoit sa domination sur ses adversaires et à la 18e minute, il est à 5/0/2, constituant un problème de taille pour la suite des évènements côté Millenium. Les Millenium sont en retard sur tous les fronts : aux kills et aux pièces d'or ; un vol nonchalant de Dragon par Djoko ne suffit pas à les rassérener. Il faudra attendre la 24e minute pour que Millenium parvienne à calmer Phaxi et prenne plusieurs autres kills qui les remettent dans la course statistiquement, même s'ils perdent une tour. Avant la trentième minute, Infamous initie un Baron Nashor et Millenium tente de le temporiser, Phaxi qui n'est pas décidé à s'arrêter en si bon chemin, prend deux nouveaux kills. Les Infamous profitent du buff du Baron Nashor pour sécuriser bon nombre d'objectifs : toutes les tours aux entrées de la base tombent, ainsi que deux inhibiteurs, Millenium à un pied dans la tombe. Six minutes plus tard, alors qu'Infamous fait un siège fébrile face à des Millenium qui défendent bec et ongles leur base, Hans sama et Pretty tombent ; Kaze fait cependant un doublé et repousse l'assaut répeté des Infamous, temporisant avec brio la réapparition de leurs inhibiteurs. Ce temps de jeu maîtrisé par Millenium redonne du poil de la bête à l'équipe, qui réussit par la suite à sécuriser plusieurs kills autour du Baron deux fois de suite. Ils vont même jusqu'à prendre leur troisième Dragon, un Baron Nashor, et l'avantage au gold. À la 42e minute, les Infamous, désarçonnés par le retour tonitruant des Millenium, tombent au champ d'honneur et concèdent une dernière défaite, marquant le sacre de Millenium comme Champions de France 2016.

Si le score final de 3 à 0 pour Millenium peut laisser penser à un match sans suspense, il n'en a rien été lors de cette grande finale du Challenge France. Les Infamous ont fait montre d'un talent considérable et d'un sens du spectacle très plaisant ; Kirdos, qui a joué trois fois Bard, a été impeccable avec ses tunnels qui ont permis à son équipe de prendre l'ascendant très facilement lors des ganks de Nerroh. Nisqy a quant à lui prouvé qu'il était un midlaner décomplexé et très à l'aise techniquement. Les Millenium ont quand à eux profité de leur solide expérience en Challenger Series pour garder la tête froide lors des phases qui leur étaient défavorables, et remportent cette finale grâce à une constance qui force le respect. Un grand bravo donc aux Infamous qui ont brillés plus d'une fois au cours de ce Best Of 5, et aux Millenium pour leur titre de Champion de France !