Jump to Main ContentJump to Primary Navigation

Biographie

Au début du mois de février 2014, l’Espagnol Carlos « ocelote » Rodríguez Santiago décide de créer sa propre structure, qu’il nomme Gamers2. Après avoir évolué pendant des années chez SK Gaming, le midlaner quitte la structure allemande dont il était la véritable figure de proue, afin de vivre sa propre aventure. Son image très forte et son sens des affaires lui permettent de mener son projet à bien. Installé dans une très belle villa, celui dont toutes les lettres du pseudonyme ont la même valeur recrute quatre joueurs à ses côtés, dont la voie du bas française occupée par Florent « Yuuki60 » Soler et Hugo « Dioud » Padioleau. L’objectif est clair : se qualifier aux League of Legends Championship Series. Seulement, la route est parsemée d'embûches et Gamers2 peine. De nombreux joueurs se succèdent, la structure fait appel à des coachs expérimentés mais les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous.

Finalement, ocelote décide de prendre sa retraite de joueur pour se concentrer sur la gestion de sa structure. Gamers2 recrute alors les joueurs de Team Nevo, dont le Français Jérémy « Eika » Valdenaire, mais ces derniers échouent au pied du podium de la saison printanière 2015 des Challengers Series. Pour aborder la saison estivale des CS, l’équipe se sépare du midlaner français ainsi que du carry AD Mohammad « Safir » Karim (alors connu sous le pseudonyme de Jebus) et s’offrent les services du jeune croate Luka « Perkz » Perković ainsi que de Jesse « Jesse » Le, qui a évolué en LCS sous le pseudonyme de Jesiz.

La saison est un succès pour l’équipe, qui culmine en tête du classement. La formation connaît tout de même quelques changements en cours de route. Début juin, Mateusz « Kikis » Szkudlareka, qui évoluait chez Unicorns of Love, rejoint l’équipe au poste de jungler tandis que Glenn « Hybrid » Doornenbal devient le nouveau support. Gamers2 parvient à se qualifier au tournoi de promotion après avoir accroché la 3e place des play-offs et retrouve son adversaire, SK Gaming. Le destin ne pouvait pas être autrement, c’est en s’imposant face à l’ancienne équipe de son président que Gamers2 se qualifie — enfin — aux LCS. La structure procède alors à quelques changements. De nom d’abord en optant pour G2 Esports, arborant un nouveau logo dans la foulée, puis dans la composition d’équipe. Perkz et Hybrid gardent leur place respectives tandis que Kikis monte en toplane. Pour renforcer le collectif, Gamers2 fait appel à deux coréens : le jungler Gang-yun « Trick » Kim et le carry AD Jin-hyun « Emperor » Kim. Si ocelote a enfilé la casquette de coach lors des matchs de promotion, il passe le relais à l’ancien toplaner et capitaine de Copenhagen Wolves Joey « YoungBuck » Steltenpool.

Rencontres et résultats

Historique