Jump to Main ContentJump to Primary Navigation

Biographie

La structure H2K a commencé ses activités sur League of Legends en 2011. De nombreux joueurs talentueux comme Johannes « puszu » Uibos, Remigiusz « Overpow » Pusch ou Sebastian « niQ » Robak ont fait étape dans cette structure basée au Royaume-Uni, sans résultats significatifs. C’est en juin 2014 que l’organisation passe à la vitesse supérieure en recrutant quatre anciens de Cloud9 Eclipse : le toplaner roumain Andrei « Odoamne » Pascu, le jungler danois Jonas « Trashy » Andersen, le midlaner néerlandais Fabian « Febiven » Diepstraten et le carry AD suédois Petter « Hjärnan » Freyschuss, rejoints par le support roumain Baltat « AoD » Alin. Ce nouveau collectif remporte les Challengers series mais échoue à se qualifier aux LCS lors du tournoi de promotion. L’aventure aurait pu s’arrêter sur cet échec, mais deux nouvelles places sont mises en jeu dans le cadre de l’augmentation du nombre d’équipes prenant part aux League of Legends Championship Series.

Afin de se préparer au mieux à cette nouvelle échéance, H2K recrute le Français Jean-Victor « loulex » Burgevin pour remplacer Trashy, ainsi que l’Estonien Erih « Voidle » Sommermann, qui retrouve ses ex-coéquipiers et prend la place laissée vacante par AoD. L’ancien joueur professionnel Neil « Pr0lly » Hammad est lui importé des États-Unis pour assurer la fonction de coach. La mayonnaise prend et H2K parvient finalement à se hisser aux LCS ! Febiven reçoit alors une offre de Fnatic, qu’il ne peut pas refuser. Pour palier son départ, H2K fait appel aux services du Coréen Sang-ook « Ryu » Yoo, récemment arrivé en Europe.

Les débuts aux LCS sont difficiles. Lors de la semaine 3, H2K compte 2 victoires pour 4 défaites et occupe la 7e place du classement provisoire. Voidle est alors écarté et Raymond « kaSing » Tsang est appelé pour le remplacer. L’arrivée du Londonien est salvatrice : H2K enchaîne 8 victoires consécutives et remonte le classement jusqu’à atteindre une 3e place qu’elle ne quitte plus, même lors des play-offs. L’équipe joue un jeu calme et calculé dans lequel Hjärnan est le carry principal tandis que Ryu est adepte des assassins. L’impact de Pr0lly dans cette réussite est récompensé quand il obtient le titre de meilleur coach. En saison estivale, H2K réitère et obtient à nouveau la 3e place de la saison régulière et des play-offs. Grâce aux points de circuit, l’équipe est qualifiée pour le mondial mais tombe dans un groupe C au niveau très relevé dont elle ne parvient pas à sortir.

Après une année 2015 d’un très bon cru, H2K reconstruit son équipe autour de deux joueurs qui ont beaucoup contribué à la réussite du collectif, Ryu et Odoamne. Le Polonais Marcin « Jankos » Jankowski (qui a déjà évolué chez H2K en 2013) prend le relais au poste de jungler tandis que le Grec Konstantinos « FORG1VENGRE » Tzortziou-Napoleon et le Polonais Oskar « Vander » Bogdan constituent la nouvelle voie du bas. Pour accompagner cette équipe, H2K recrute l’analyste Michael « Veteran » Archer, qui a déjà travaillé avec Origen, ainsi que Oliver « IzpAH » Steer, qui a été manager pour Fnatic pendant plusieurs années. La première apparition de cette nouvelle composition se fait aux Intel Extreme Masters et se solde par une victoire convaincante face à Cloud9 et une défaite contre les Coréens de Ever, des résultats somme toute encourageants étant donné le peu de temps d’entraînement dont disposait l’équipe.