Jump to Main ContentJump to Primary Navigation

Biographie

Fondée en décembre 2014, la structure Origen est le fruit d’un pari osé. Après un mondial décevant, Enrique « xPeke » Cedeño-Martinez décide de quitter Fnatic, la maison qui l’a vu naître, évoluer pendant quatre saisons et remporter de nombreuses compétitions. L’Espagnol emboîte ainsi le pas à son homologue et compatriote Carlos « ocelote » Rodríguez Santiago en créant à son tour sa propre structure. En quittant Fnatic, xPeke abandonne la stabilité qu’octroie une place en LCS et doit construire de nouvelles bases. Pour ce faire, le joueur star réussi à rallier des joueurs d’expérience à sa cause. De retour d’une aventure outre-Atlantique au sein de la formation Team SoloMid, Maurice « Amazing » Stückenschneider rejoint l’équipe au poste de jungler. Récemment amnistié et fort d’une expérience mondiale avec Lemondogs, le support Alfonso « Mithy » Aguirre Rodriguez répond également à l’appel. Pour remplir le rôle de carry AD, xPeke déroge à sa règle et, sur les conseils de son ancien coéquipier Martin « Rekkles » Larsson, fait appel à un jeune espoir de 17 ans : Jesper « Niels » Svenningsen, aujourd’hui connu sous le pseudo de Zven. À la mi-janvier, le Français Paul « sOAZ » Boyer rejoint son ami et coéquipier de toujours dans cette nouvelle aventure.

En très peu de temps, Origen crée une équipe classée et parvient à se hisser à la 9e place du classement par équipe avec un ratio impressionnant de 70 victoires pour seulement 6 défaites. Après s’être qualifiés pour les Challenger series, xPeke et ses hommes réalisent une saison parfaite avant de remporter leur premier match des play-offs. Étant donné que toutes ces parties ont été jouées en ligne, confortablement installés dans leur Gaming House sous le soleil de Tenerife dans les Îles Canaries, les joueurs décident de participer à la très réputée Gamers Assembly, la plus grosse LAN française, afin de se réhabituer à la pression de la scène. Origen remporte la compétition haut la main et deux jours plus tard se qualifie pour les League of Legends Championship Series en renvoyant les Copenhagen Wolves Academy à la niche.

À peine débarquée en LCS, l’équipe Origen montre de quel bois elle se chauffe en enchaînant 5 victoires consécutives avant de tomber une première fois face à ROCCAT. En début de saison, l’équipe se distingue par une redoutable agressivité dans les premiers instants de la partie, portant un intérêt particulier au Dragon. Origen termine la saison régulière à la 2e place, avec 12 victoires pour 6 défaites. À l’approche de play-offs, le style de jeu d’Origen évolue. Plus porté sur la fin de partie, les prises de risques sont habilement calculées et le jeu devient de plus en plus tactique. Zven gagne brillamment la confiance totale de ses coéquipiers, qui n’hésitent pas à jouer autour de lui. Une stratégie gagnante puisque Origen passe à deux doigts de remporter le segment d’été après s’être incliné 2 à 3 face à des Fnatic alors invaincus.

Pour se qualifier au mondial 2015, Origen participe au tournoi de qualification régional, élimine sa Némésis ROCCAT 3 à 2 puis se défait d’Unicorns of Love sans encaisser la moindre défaite. Placés dans un groupe D au niveau relevé, les joueurs Origen font une entrée fracassante en s’imposant face à LGD Gaming et finissent à la deuxième place, derrière des KT Rolster à qui ils ont pris une manche. Origen élimine par la suite les Taïwanais de Flash Wolves en quart de finale avec une certaine aisance avant de s’incliner face à SK Telecom T1 en demi-finale. Pendant l’intersaison, le mid lanerTristan « PowerOfEvil » Schrage est recruté en tant que sixième joueur.