Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

5 champions des play-offs à voir avant Rotterdam

La première finale des play-offs du LEC se déroule ce weekend, mais tous les regards étaient braqués sur Fnatic, G2 Esports, Origen et Splyce. Finalement, deux de ces équipes ont prouvé quelque chose avant d'aller à Rotterdam. Les champions utilisés ont joué un rôle important dans le combat pour la couronne européenne, et ce sera sûrement aussi le cas le weekend prochain.

Maintenant que la poussière retombe après la deuxième manche des play-offs du LEC 2019, trois équipes sont toujours en course pour le titre. Pour le premier split du LEC, les vieilles écuries ont dominé les autres.

Fnatic a battu Splyce 3-1 lors d'une série tendue, et l'équipe a fait un pas de plus vers le titre alors qu'elle était dernière au début de la saison. Samedi, elle affrontera Origen pour avoir la chance de rejoindre les joueurs de G2 Esports après une victoire facile de ces derniers sur un score de 3-0.

Aux côtés de Hecarim et Rek’Sai, les champions suivants ont aidé les équipes durant les deux séries et causeront sûrement autant de dégâts à l'Ahoy Arena. Voyons ça de plus près.

L'Irelia de Wunder : 8/2/4 de KDA contre Origen dans la partie 2

Wunder Irelia

Le Swain de Caps a obtenu un meilleur KDA, mais Wunder a été crucial dans la partie 2 contre Origen.

G2 Esports a vaincu Origen lors d'une partie 1 tendue grâce à de bonnes rotations (et au Ryze de Rasmus « Caps » Winther) et le Hecarim de Wunder a été étincelant. Cependant, ils n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires dans la partie 2 en utilisant l'Irelia de Wunder sur la Faille de l'invocateur. Le résultat : une magnifique danse des lames et une partie durant laquelle Origen n'a rien pu faire.

les combats d'équipes avec sa rune Conquérant. Évidemment, le positionnement d'Origen sur le terrain (surtout autour du Cataclysme de Jarvan IV) l'a aidé à passer d'un score de 1/2/3 à 8/2/4. Dans les faits, G2 avait deux carrys lors de la partie 2, mais Wunder a eu le plus d'impact en anéantissant la ligne arrière d'Origen sans aucun problème. Se servira-t-il à nouveau de ce champion dimanche ?

Le Rakan de Mikyx : 1/3/29 de KDA dans deux parties contre Origen

Mikyx Rakan

Les rumeurs disant que Mikyx n'était plus au niveau à cause de sa blessure au poignet étaient exagérées.

G2 Esports a dominé Origen dans trois parties rapides, et les cinq joueurs ont eu de l'impact. Mais le Rakan de Mihael « Mikyx » Mehle mérite qu'on s'attarde un peu sur lui. Ses attaques de flanc et ses initiations ont été déterminantes pour sceller le destin d'Origen dès le niveau 1. Ses performances n'ont levé qu'une seule question : que ce serait-il passé s'il n'était pas blessé ?

Le Rakan de Mikyx a protégé la Xayah de Luka « Perkz » Perkovic et lui a permis de dominer le duo de la voie du bas d'Origen. De plus, sa rune Gardien a aidé la Rek’Sai de Marcin « Jankos » Jankowski et la Xayah de Perkz dès qu'il était assez proche d'eux. Son combo R Z a augmenté la survie de ses alliés et a permis à son équipe d'obtenir un 3-0 rapide.

La Sivir de Rekkles : 12/1/13 de KDA contre Splyce en deux

Rekkles Sivir

Rekkles a été sur le front pour Fnatic, et il s'en est très bien sorti.

Splyce et Fnatic se sont affrontées lors d'une série remplie de champions hyper carrys, d'action en début de partie et d'échanges musclés. C'est finalement Fnatic qui s'est imposée en prenant fréquemment l'initiative. Avoir fait ceci grâce à la Sivir de Rekkles est la cerise sur le gâteau.

Rekkles a simplifié les escarmouches en utilisant son R, En chasse, au bon moment pour accélérer sa ligne de front et tendre des embuscades. Grâce à cela, sa Sivir, utilisant le vol de vie et Jeu de jambes, a été très utile pour ses coéquipiers, mais ce n'est pas tout, il a infligé un grand nombre de dégâts durant les combats d'équipes avec sa Faux spectrale, sa Lame d'infini, son Canon Ultrarapide, sa Soif de sang et son Danseur fantôme. Rekkles a mené Fnatic jusqu'en finale du Mondial l'année dernière, peut-il mener son équipe vers la première finale du Spring Split du LEC ?

La Tristana de Kobbe : 14/1/0 dans la partie 2

Kobbe Tristana

Quand plus rien ne va, Splyce peut toujours compter sur la puissance de tir de Kobbe, surtout avec Tristana.

Splyce n'a pas réussi à se qualifier pour Rotterdam, mais l'équipe n'a rien lâché face à Fnatic dans les trois premières parties. Ils ont même remporté la guerre de la partie 2 : contre le duo Sivir/Kayle de Fnatic, ils ont pu compter sur la Tristana de Kasper « Kobbe » Kobberup en lui offrant une bonne protection afin de dérouter leurs adversaires.

Kobbe a pu anéantir ses ennemis avec Attaque soutenue, la Lame d'infini, le Poignard de Statikk et le Canon Ultrarapide. Si Andrei « Xerxe » Dragomir ne l'avait pas mis en mauvaise posture, il ne serait pas mort lors de la partie 2. Même si Splyce a perdu, il a montré pourquoi il avait été choisi comme meilleur ADC de la ligue.

Le Jarvan IV de Broxah : 5/0/11 dans la partie 4

Broxah Jarvan  IV

« Rien n'est mieux que de tout détruire dans la Faille de l'invocateur. » - sûrement Broxah.

Finalement, entre Fnatic et Splyce, une seule équipe pouvait se rendre à Rotterdam pour les demi-finales. Après avoir pris l'avantage 2-1, Fnatic a pris des risques dans sa draft pour répondre aux choix de l'équipe adverse. Ils ont pris Vayne pour contrer Sylas, ainsi que Lissandra et Sivir (entre les trois voies). Au milieu de tout ça, Mads « Broxah » Brock-Pedersen a apporté un peu de normalité avec un Jarvan IV utilisant la rune Électrocution.

Avec plusieurs sources de dégâts dans son équipe Jarvan IV a amorcé les combats et a aidé l'Alistar de Zdravets « Hylissang » Iliev Galabov à protéger ses coéquipiers. Grâce à cela, la Vayne de Tim « Nemesis » Lipovsek et la Sivir de Rekkles avaient des gardes du corps lors des combats d'équipes tant qu'ils ne se jetaient pas sur l'équipe adverse. Avec une telle volonté d'aller de l'avant, Fnatic a sans surprise remporté la série.

Ces champions ont-ils été les plus importants du second tour des play-offs de printemps du LEC 2019 ? Auriez-vous préféré voir le Hecarim de Wunder, le Swain de Caps, l'Urgot d'Alphari ou la Rek’Sai de Jankos ? Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous.