Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
mondiaux

Aurons-nous une finale 2018 européenne ?

Pour la première fois depuis 2015, deux équipes européennes ont atteint les demi-finales du Mondial. Cette année, Fnatic et G2 peuvent toutes les deux aller jusqu'au bout.

Mais pour cela, elles doivent vaincre Cloud9 et Invictus Gaming. Nous avons listé les cinq principaux défis que chaque équipe européenne devra surmonter durant les demi-finales.

Fnatic

Fnatic fête le fait d'avoir arrêté EDG

Fnatic fête le fait d'avoir arrêté EDG

1. Déjouer le style de jeu américain

Les Cloud9 font parler d'eux depuis la Semaine 6 du Summer Split des LCS NA, et heureusement qu'ils ont réussi à remonter la pente. À la fin de la Semaine 5, ils étaient 10e, mais depuis, seules quelques équipes ont réussi à gagner une partie contre eux.

Les Fnatic sont les favoris du match, mais les C9 semblent tout de même dangereux. Battre une équipe coréenne est assez difficile même dans le meilleur des cas. La dernière fois qu'une équipe non coréenne a éliminé une équipe coréenne, c'était en 2014, mais les Cloud9 ont réussi cet exploit en battant les Afreeca Freecs d'une manière assez convaincante : 3-0.

Mais le passé favorise Fnatic. Durant le Mondial 2013, Fnatic a déjà battu Cloud9 lors d'une série en 2 manches gagnantes en quarts de finale. Plus récemment, ils ont gagné une fois l'un contre l'autre dans le groupe B du Mondial 2015, mais ce sont les Cloud9 qui ont été éliminés.

Cloud9 se débarrasse des Afreeca Freecs

 

2. Le jungler de Cloud9, Dennis « Svenskeren » Johnsen, est en forme

Dennis « Svenskeren » Johnsen a obtenu le titre de MVP après l'incroyable victoire de Cloud9 contre AFS. Son KDA de 9,3 a été le deuxième plus élevé des quarts de finale. Il a également récupéré 19 éliminations, ce qui le classe troisième derrière Yu « JackeyLove » Wen-Bo (21) et Luka « Perkz » Perkovic (23), mais ces derniers ont joué cinq parties. Svenskeren n'en a joué que trois.

Avant les quarts de finale, Xin Zhao semblait être son champion le plus faible avec deux défaites. Mais il a inversé la tendance contre AFS en terminant avec un KDA de 5/1/5. Il a même obtenu un 9/1/4 avec Graves.

Cloud9 sur la scène durant les quarts de finale

Cloud9 sur la scène durant les quarts de finale

3. Les actions excentriques de Cloud9 fonctionnent

Les C9 sont actuellement sur un petit nuage. Alors qu'ils étaient derrière en termes de PO lors de la troisième partie des quarts de finale, Eric « Licorice » Ritchie et Nicolaj « Jensen » Jensen se sont battus en 2c5 dans la fosse du Baron. Ils ont miraculeusement réussi à éliminer le jungler et à récupérer le Baron.

Peu d'équipes auraient tenté cette action, et les Fnatic doivent garder cela à l'esprit. Placer des balises, ouvrir les yeux, et toujours rester sur le qui-vive.

Licorice vole le Baron sous le nez des Afreeca Freecs lors de la partie 3

 

4. Dépasser Jensen

Jensen joue avec sa vie depuis le début du Mondial 2018, mais il aide les autres voies à s'en sortir en faisant cela. Il est mort 17 fois durant la phase de groupes, mais il a participé à 80,6 % des éliminations de son équipe.

Ryze a été le champion de choix pour Jensen lors de la phase de groupes, mais il a utilisé trois champions différents lors des quarts de finale, il est donc difficile de bannir efficacement ses champions. Il est invaincu avec Leblanc, et il a obtenu un 6/0/4 grâce à elle contre AFS. Faut-il prendre le risque de le laisser la jouer à nouveau ? Ou les Fnatic font-ils confiance à Rasmus « Caps » Winther, leur mid laner, pour le dominer ?

5. Choix de prédilection

Les Cloud9 ne devraient pas laisser Mads « Broxah » Brock-Pedersen jouer Lee Sin, car il a un KDA de 14 sur ce champion. L'équipe d'EDG a été assez bête pour tenter d'utiliser Lee Sin contre lui. Ça ne s'est pas passé comme prévu.

C'est un choix de prédilection pour Broxah, mais malheureusement pour Cloud9, il en possède un deuxième. Il a joué et gagné quatre parties avec Xin Zhao, et il a obtenu un KDA de 13,3. Il est à la deuxième place du classement de KDA du Mondial avec 9,9.

 

G2 Esports

Les G2 vont-ils de nouveau gagner ?

Les G2 vont-ils de nouveau gagner ?

1. Invincible Invictus ?

Invictus Gaming n'a pas trop eu de problèmes dans le groupe D. Réduire à néant les espoirs coréens a été bien plus difficile lors du match remporté 3-2 contre KT Rolster en quarts de finale.

Mais l'équipe paraît être en forme. Le joueur clé d'IG est Song « Rookie » Eui-jin, on le considère comme le meilleur mid laner toujours en compétition (même si Caps a son mot à dire). Les G2 vont devoir faire ce qu'ils font de mieux s'ils veulent battre IG : une stratégie 1-3-1 réalisée à la perfection.

2. Exploiter les faiblesses d'IG

IG a battu KT après une cinquième partie qui a duré 42 minutes, ce qui est plutôt long pour la méta de ce Mondial. Cela aurait pu se finir d'une autre façon, et G2 aurait pu avoir un adversaire bien différent.

JackeyLove n'a voulu utiliser que Xayah dans la majorité du quart de finale, et il n'a pas vraiment brillé quand il a joué Kai'Sa durant la quatrième partie. N'est-ce qu'un accroc après une bonne phase de groupes avec ce champion ? Ou quelque chose que peut exploiter G2 ?

Invictus Gaming salue le public après la victoire contre KT Rolster

Invictus Gaming salue le public après la victoire contre KT Rolster

3. G2 doit continuer sur sa lancée

Tout se déroulait comme prévu. 2018 était jusqu'à présent l'année de Royal Never Give Up, et ils allaient sûrement gagner le Mondial. Mais ils sont tombés sur la troisième seed de l'Europe, une équipe qui a perdu une partie lors de la phase de qualifications. Une équipe qui est sortie de justesse de son groupe.

Le duo de la voie du bas de G2 était critiqué avant le Mondial. Mais Petter « Hjarnan » Freychuss a affronté Jian « Uzi » Zihao, un des meilleurs joueurs du monde, et il n'est mort que trois fois en cinq parties. Parviendra-t-il à tenir le rythme lors de la demi-finale ?

4. La performance d'Invictus en LPL

Même si RNG était l'équipe favorite du tournoi, Invictus Gaming a passé un très bon été. Ils ont terminé avec un score de 18-1, la seule défaite étant contre RNG. RNG n'a obtenu qu'un 14-5.

Rookie a obtenu 15 points dans le classement Homme du match des LPL, ce qui lui a octroyé la deuxième place. Le jungler d'IG, Gao « Ning » Zhen-Ning, a terminé troisième de ce classement. C'est une excellente équipe, mais G2 a déjà fait mentir les statistiques.

5. Surmonter un nouvel obstacle

Ils ont remporté la finale régionale européenne. Ils sont passés par les qualifications. Ils sont sortis du groupe A. Ils ont battu RNG.

Durant toutes ces étapes, il a été dit qu'ils n'avaient pas le niveau. Et chaque fois, G2 a prouvé que ces personnes avaient tort. Peuvent-ils le faire encore une fois ?