Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

« Nous pouvons encore faire mieux » : Caps et Wunder parlent du titre du LEC de G2

Caps et Wunder parlent du titre du LEC de G2

Peu importe que G2 Esports soit la première équipe championne du Spring Split du LEC. Peu importe qu'elle représente l'Europe lors du MSI et qu'elle ait une chance de bien s'en sortir. En fin de compte, la finale du LEC est une histoire de chiffres.

18

18 minutes et 31 secondes, c'est le temps qu'il a fallu à G2 pour vaincre Origen lors la partie 3 de la finale du LEC. C'est la victoire la plus rapide de toute l'histoire du League of Legends européen professionnel. Dans la partie précédente, ils ont tué le Baron le plus rapidement de ce split. Dans cette partie, le Baron n'a même pas pu apparaître.

« C'est toujours agréable de battre des records », nous dit Rasmus « Caps » Winther. « Les gens se souviendront de nous. Mais le plus important, c'est que toute l'équipe a assuré et a bien joué. »

« C'est agréable parce que c'est mon premier trophée et que nous avons gagné avec la manière », nous dit Wunder. « Mais gagner aussi vite ne me satisfait pas. Je veux jouer encore plus sur la scène, je veux ressentir la pression d'une finale. »

74

Grâce notamment à l'incroyable victoire de la partie 3, il n'a fallu que 74 minutes de jeu pour que G2 remporte la série. Certaines parties ont duré plus que ça par le passé. G2 détenait le record précédent de la finale la plus rapide en 104 minutes. Cette fois, ils ont battu leur propre record de 30 minutes.

« Nous pouvons faire mieux, mais je ne pense pas qu'on puisse terminer une partie plus rapidement », nous dit Caps en rigolant.

Caps dit que G2 n'a pas encore atteint sa limite.

Caps dit que G2 n'a pas encore atteint sa limite.

5

Cinq joueurs, cinq champions, cinq titres. C'est le cinquième titre européen de G2, et le temps nous dira si cela signe le renouveau d'une ère de domination qui a commencé il y a quelques années. En ce qui concerne les joueurs, les cinq membres de G2 pourraient être la meilleure formation européenne de tous les temps. Et qu'en est-il des champions qu'ils ont choisis ? Ryze, Morgana, Pyke, Xayah, Rakan. C'est le type de composition qui n'a aucun sens, mais qui a fonctionné à merveille dans la partie 2.

Wunder a laissé son ADC remporter cette partie. « L'idée du funnel était celle de Perkz, tout est concentré sur lui, il joue contre Sona et Taric. Il pensait que c'était un bon moyen de contrer ce duo. D'habitude, le problème du funnel est que vos laners sont faibles puisqu'il n'y a pas de jungler. Mais avec Sona et Taric, impossible de se faire dive, donc c'est plus efficace. »

Il nous parle aussi de leur tactique pour forcer Origen à jouer ce duo particulier sur la voie du bas. « Nous voulions qu'ils jouent Sona et Taric, mais on ne voulait pas rater notre draft juste pour ça, car ça reste un duo très puissant. La victoire n'est pas assurée avec un funnel. Durant l'entraînement, nous avons perdu avec cette stratégie. »

« Nous avons encore beaucoup de champions en réserve, nous n'avons pas eu besoin de les sortir », nous dit prudemment Wunder. « En ce qui me concerne, j'ai plusieurs champions atypiques prêts. Ça restera sûrement secret jusqu'au MSI. »

« Nous pouvons faire mieux, mais je ne pense pas qu'on puisse terminer une partie plus rapidement »

Rasmus “Caps” Winther

0

Aucune partie perdue lors des play-offs contre les meilleures équipes européennes. La domination de G2 est totale.  

19

C'est le 19 mai que se déroulera la grande finale du MSI. Les autres équipes présentes devraient se méfier des champions européens.

« J'ai hâte de rencontrer Faker, je n'ai jamais joué contre lui », dit Caps. « La LPL est toujours bonne, et G2 et moi, nous avons une revanche à prendre contre Invictus. »

« On a toujours eu le MSI en tête, et on pensait déjà partir pour un boot camp », nous dit Wunder. « Maintenant que c'est la réalité, c'est très excitant. Nous allons jouer contre les champions de chaque région. Ce sera mon premier MSI, je vais vivre une nouvelle expérience et j'espère que tout se passera bien. »

En parlant du chiffre 19, l'année 2019 sera-t-elle celle de G2 ? Caps pense que oui.

« Nous pouvons encore faire mieux, alors le futur est très excitant »

Que fera G2 lors du MSI ? Les autres régions doivent-elles avoir peur ? Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous.