Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

Certaines choses ne changent jamais ! Résumé de la Semaine 1

Le week-end d'inauguration de la nouvelle saison est terminé ! Découvrez les équipes qui ont enivré le public et celles qui l'ont ennuyé !

Les champions des segments précédents se sont affrontés lors du coup d'envoi, mais, étonnamment, dans un style de jeu différent. Dans le match qui a opposé G2 à MAD Lions, nous avons vu de nouveaux champions être joués et les joueurs n'ont pas passé de temps à faire des tests sur la nouvelle méta. L'agression de G2, qui est souvent son point fort, s'est complètement retournée contre l'équipe européenne. L'équipe a été rapidement forcée de jouer défensivement avec un écart de pièces d'or grandissant. Signalons cependant qu'il n'a jamais dépassé les 4000. En fin de partie, c'est l'expérience des champions européens qui, comme d'habitude, s'est révélée être précieuse. Les combats d'équipes ont joué en leur faveur et l'écart de pièces d'or a disparu à une vitesse fulgurante. Après 30 minutes, finir la partie n'était plus qu'une formalité pour les Samurais. Avec trois Dragons infernaux sous leur contrôle, ils ont détruit tout espoir des MAD Lions de décrocher la première victoire.

Après s'être bien échauffés, ils ont enchaîné les victoires contre SK Gaming dans le dernier match de la semaine. L'équipe allemande a apporté du sang neuf à son effectif cette année, mais ça ne les a pas empêchés d'être quasiment à bout de souffle dans un match d'endurance contre Vitality. C'était un combat acharné de 50 minutes. SK a fini par reprendre l'avantage, la fatigue des joueurs se lisait sur leurs visages, mais on y voyait aussi de la joie. Peut-être que cette fatigue a eu un impact négatif sur leurs performances lors du deuxième jour, ou peut-être que c'est juste le niveau de G2 qui est très élevé, les Samurais n'ont en effet eu besoin que de 30 minutes pour battre leurs adversaires à plate couture et reconquérir le trône européen. Inutile de dire que leur changement de rôles s'est avéré être incroyablement judicieux. Caps joue à son nouveau poste comme s'il y avait toujours été destiné. Ses performances ainsi que celles de Perkz confirment que cette expérience est un franc succès.

Mais les prétendants à la première place du podium commencent à être nombreux. Origen et Rogue luttent bec et ongles pour la première place. Ces deux équipes sont probablement celles qui ont engrangé le plus de victoires pendant l'intersaison et leurs changements semblent payer. Upset a été le facteur clé dans la victoire de OG sur Fnatic pendant le week-end d'inauguration. Alors que le talentueux Rekkles a choisi de jouer Aphelios, l'un des nouveaux champions de League of Legends, le jeune carry AD et dernière recrue de OG a opté pour un grand classique, Xayah, et l'a utilisé à merveille. Ce sont les plumes virevoltantes de Xayah et l'incroyable synergie d'Origen entre la voie du haut et le reste de la carte qui ont donné le rythme de la partie. Avec une performance exemplaire, Alphari a assuré la victoire à son équipe et a remporté le titre de « Meilleur joueur du match » pour la première fois. Rogue était également en grande forme et même si l'équipe n'a opéré de changement qu'à un seul poste, le recrutement de Hans sama a complètement changé la donne. Ce carry AD français s'est parfaitement intégré à l'équipe qui devient de plus en plus soudée et son jeu s'accorde bien avec celui du support vétéran, Vander. G2, Rogue et Origen sont les seules équipes qui n'ont subi aucune défaite à l'issue de cette première semaine du LEC !

Les anciens champions de Fnatic n'ont pas eu cette chance. Perdre d'emblée leur premier match aurait pu être une raison de s'inquiéter, mais ils se sont très vite rattrapés. En 20 minutes à peine, Rekkles est parvenu à faire revenir son équipe dans le tableau des scores et toute l'Europe a tremblé devant la colère du champion suédois. Fnatic a terminé le week-end avec un score de 1-1 et il lui faudra probablement un peu de temps avant d'être à nouveau au meilleur de sa forme. Le recrutement de Selfmade a changé toute la dynamique de l'équipe et il est évident que ses coéquipiers et lui ont encore besoin de temps pour s'adapter. Fnatic partage la seconde place avec MAD Lions, SK Gaming et Excel. Excel, qui débutait avec une nouvelle composition et un nouveau capitaine à sa tête, était au centre de nombreux débats. L'influence positive qu'a eue YoungBuck sur leur façon de jouer est tout de suite visible, mais les joueurs doivent encore travailler sur leur synergie pour être au niveau du LEC.

Tout en bas du tableau se trouvent trois équipes qui n'ont pas réussi à décrocher un seul point. Les erreurs de Vitality, Misfits et Schalke lors du dernier split sont encore présentes aujourd'hui. Les deux premières ont tout misé sur de nombreux nouveaux talents et sur une nouvelle approche tactique, mais elles ont souffert d'un manque d'exécution. On a pu constater la petite forme de Vitality lors de leur pénible affrontement de 50 minutes contre SK Gaming. Vitaly a perdu deux points au classement et les raisons sont nombreuses : combats autour des objectifs ratés, rotations de carte étranges et manque général de cohérence. On ne peut pas dire non plus que le grand retour de FORG1VEN a été un succès. Ce tireur vétéran qui redécouvre la scène compétitive a montré du beau jeu individuel, mais après sa longue absence, le joueur grec doit encore retrouver ses marques pour être au même niveau que les meilleurs carrys AD du LEC.

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LA PREMIÈRE SEMAINE DU LEC ?
ÊTES-VOUS SURPRIS PAR LES RÉSULTATS ?
QUI VOUS A ENIVRÉ ET QUI VOUS A ENNUYÉ ?

DITES-LE-NOUS DANS LES COMMENTAIRES CI-DESSOUS !