Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
Guide de jeu

Comment jouer support comme les pros du LEC

Vous voulez vous améliorer en tant que support ? Nous avons demandé aux pros de nous expliquer comment bien aider votre équipe.

Au fil des années, le rôle de support n'a jamais été considéré comme particulièrement excitant dans League of Legends. C'était surtout vrai aux débuts du jeu, quand le rôle du support était d'acheter une Pierre de vision et de baliser la carte en permanence.

Ce n'était pas une période glorieuse pour les supports : vous ne serviez qu'à poser des balises, rien de plus. De nos jours, être support à un tout nouveau sens et une nouvelle dimension. Même si c'est difficile, vous pouvez contrôler la carte et le rythme du jeu, les combats d'équipes, et bien sûr, vous devez toujours poser des balises.

« Je trouve que le support est une sorte de deuxième jungler », nous dit Tore Hoel « Norskeren » Eilertsen de Splyce. « Vous pouvez influencer plusieurs voies avec vos déplacements, de la vision, et bien plus. »

Ça vous semble intéressant ? C'est le cas. Mais avant d'aller vous entraîner, il y a tout un tas d'informations à connaître pour faciliter votre apprentissage du rôle. Par exemple, saviez-vous qu'il existe plusieurs archétypes de supports ? Et qu'ils se contrent selon un ordre bien précis ? Et que l'archétype dominant peut changer d'une semaine à l'autre ? Il faut aussi prendre en compte les stratégies pour poser les balises, les runes, savoir quand se concentrer sur la protection et quand attaquer, quand donner un bouclier ou soigner tout en zonant l'ADC ennemi hors de portée des sbires.

Tout cela, et bien plus, se trouve dans notre guide préparé par les pros.

Les archétypes

Support Pyke

L'archétype de support de Pyke est meneur de jeu

Avant de vous intéresser aux stratégies et à la méthodologie, savoir quel champion choisir est la première chose que vous devez apprendre pour maîtriser ce rôle. 

En général, il y a trois types majeurs de champions support. Il y a les enchanteurs qui soignent et octroient des boucliers. Ensuite, les meneurs de jeu, qui ont beaucoup de mobilité ou de contrôles de foule. Et enfin, les mages, qui sont juste là pour infliger beaucoup de dégâts à distance. Certains champions peuvent mélanger plusieurs archétypes, et d'autres qui étaient pensés pour un rôle précis peuvent en endosser un autre. Par exemple, si vous avez déjà vu un joueur pro prendre Ashe en support, vous savez qu'elle a le rôle de mage sur sa voie et qu'elle est là pour poke, même sans acheter des objets de mage. Et il y a des champions comme Nami qui sont un mélange des trois archétypes : elle inflige de bons dégâts en harcelant l'ennemi, elle peut mener le jeu avec sa bulle, et elle peut soigner l'ADC.

« Quand vous jouez Yuumi, vous avez une bonne phase de laning, du poke et de la régénération, et vous pouvez amorcer un combat », nous explique Jakub « Jactroll » Skurzyński, le support de Vitality. « C'est un kit très complet. Selon le champion, le support peut être le rôle le plus important. »

Ces archétypes suivent un système triangulaire. Les mages contrent les meneurs de jeu, car un mage peut facilement les poke avant qu'ils amorcent un combat. Les meneurs de jeu contrent les enchanteurs, car il est assez difficile de soigner ou d'appliquer un bouclier assez rapidement tout en évitant un Thresh ou une Leona qui amorce un combat. Et les enchanteurs contrent les mages, car ils peuvent soigner et appliquer un bouclier pour minimiser le poke qu'infligent les mages. Selon votre situation ou vos préférences, l'archétype du champion à choisir peut varier.

« Si vous voulez un duo puissant, vous pouvez prendre des champions avec du poke comme Lux ou Karma, et les coupler avec un ADC qui peut rester à bonne distance, comme Caitlyn, Varus ou Ashe », nous dit Norskeren. « Mais en jouant ce type de champions, vous êtes plutôt vulnérable aux ganks, ce n'est donc peut-être pas un bon choix en file solo. Vous n'êtes pas sûr que votre jungler vous couvrira, alors il vaut mieux jouer des champions avec du contrôle de foule et capables de se déplacer. »

Runes et sorts d'invocateur

League of Legends rune families

Toutes les familles de runes de League

Heureusement, les runes et les sorts d'invocateur sont assez simples pour les supports. Pour les sorts d'invocateur, il n'y a aucune raison pour les joueurs amateurs de ne pas prendre Saut éclair avec Embrasement ou Fatigue. Même les pros innovent rarement à ce niveau-là, et quand ils le font, c'est pour une bonne raison.

Les runes sont légèrement plus compliquées, mais ça reste assez simple. Nous ne parlerons pas des runes mineures, car elles sont différentes pour chaque champion. Nous vous recommandons de consulter le guide d'un champion en particulier pour cela. Nous allons plutôt nous concentrer sur les runes principales que les supports peuvent utiliser dans la plupart des situations. Les plus communes sont Après-coup, Invocation d'Aery, Comète arcanique et Gardien, et c'est tout, il n'y en a pas vraiment d'autres.

Après-coup est le meilleur choix pour la majorité des meneurs de jeu. Alistar, Thresh, Pyke, Blitzcrank, Leona : Après-coup est génial sur tous ces champions. Cela leur procure un gros bonus défensif quand ils amorcent un combat, ce qui leur permet de distraire l'ennemi et d'encaisser des dégâts plus longtemps. Invocation d'Aery et Gardien peuvent être changées l'une pour l'autre sur les enchanteurs, car elles augmentent toutes les deux les soins et les boucliers. Il vous faut Aery si vous êtes un enchanteur qui doit infliger des dégâts, et Gardien si vous voulez vous concentrer sur la protection. Rakan, Taric, et Soraka sont des exemples de champions qui peuvent prendre Gardien à la place d'Aery. Et enfin, Comète est pour les champions qui infligent juste des dégâts. Brand, Lux, Zyra, et la liste ne s'arrête pas là.

Responsabilités

Les responsabilités d'un support sont variées, et cela peut être intimidant pour les nouveaux venus. Au premier abord, le rôle de support a l'air assez simple, car il ne faut pas farmer, mais vous avez tout de même un grand nombre de responsabilités.

Balisage

League of Legends brush

Les hautes herbes de League, un endroit populaire pour une balise

Ah, les balises. C'est à ça que les gens pensent quand on parle des supports, car c'est la responsabilité du rôle depuis le début du jeu. De nos jours, c'est plus un travail d'équipe, mais c'est principalement le rôle du support. Poser des balises est plus simple qu'on le pense, et avec quelques astuces pour bien commencer, vous y arriverez en un rien de temps.

« Jouer plusieurs parties de file solo pour apprendre les endroits importants où poser les balises durant les différentes étapes du jeu (début, milieu, fin de partie) est très important », nous explique Lee « IgNar » Dong-geun, le support de FC Schalke 04. « Il faut aussi penser aux balises offensives et défensives durant les différentes étapes du jeu. »

Comme l'a dit IgNar, vous devez diviser votre balisage en trois étapes : début, milieu et fin de partie. Le début de partie est la phase de laning, vous devez conserver de la vision dans la rivière, dans les hautes herbes connectant la jungle à votre voie et la rivière, et dans certains cas, dans les hautes herbes de votre voie. 

En milieu de partie, c'est à vous de poser des balises sur la carte. Pour les nouveaux supports, une règle simple est de ne pas poser de balise au-delà de votre tourelle la plus éloignée. Par exemple, si la première tourelle du haut a été détruite, vous devez poser des balises dans votre jungle plutôt que dans la rivière, car vous ne devez pas trop avancer sans raison. N'oubliez pas de baliser les objectifs importants, comme le Baron ou le Dragon. 

En fin de partie, le Baron est le plus important, et les balises que vous placez doivent être installées là où vous avez souvent vu les ennemis durant la partie. Si vous savez qu'ils aiment être vers la voie du bas, vous devrez poser plus de balises vers cet endroit à ce moment-là de la partie. Poser des balises sur les voies peut aussi être utile selon la densité du brouillard de guerre qu'il y a entre vous et les ennemis, car plusieurs tourelles ont sûrement été détruites.

Mener le jeu vs défendre, et poke vs protection

League of Legends Braum

Braum doit souvent se concentrer sur la protection plutôt que sur l'amorce de combat

Un support doit avoir un certain équilibre dans une partie, quel que soit le champion utilisé : à quel point faut-il protéger, et à quel point faut-il se concentrer sur le contrôle des combats ? Cela commence dès la phase de laning, et c'est toujours vrai en milieu et fin de partie.

Sur la voie du bas, c'est un peu moins important de protéger le carry, car ce ne sera qu'un 2 vs 2 sans l'intervention du jungler ou du midlaner. Dans ce cas, vous pouvez tenter d'engager le combat ou de poke si vous êtes un enchanteur. Mais en milieu de partie, quand trois à cinq personnes sont impliquées dans un combat, vous devez trouver et garder un équilibre. C'est à ce moment-là que les meneurs de jeu doivent empêcher les ennemis de toucher les carrys, et que les enchanteurs doivent rester près d'eux pour les protéger avec des boucliers et des soins. Les mages ne peuvent qu'infliger des dégâts, donc pour eux, il suffit de bien choisir la cible. Faut-il attaquer la cible fragile à l'arrière ou la Riven qui dive les carrys ? La réponse est différente selon l'état de la partie.

« La plus grande idée reçue sur les supports, c'est que ce sont les esclaves des ADCs », nous dit Norskeren. « Vous pouvez influencer les autres voies en vous déplaçant si vous gérez bien les vagues de sbires... Vous pouvez quitter votre voie pour ganker celle du milieu, vous déplacer avec le jungler, ou même aller sur la voie du haut si vous avez le temps. »

Comme c'est le rôle des supports de maintenir les carrys en vie, c'est aussi à eux d'avoir un impact sur la carte. En sachant quand vous concentrer sur la protection, et quand être plus agressif, vous prendrez l'avantage sur vos adversaires en file solo.

Grimper dans le classement en tant que support

Ranked armour rewards

Récompenses d'armure de rang en 2019

Maintenant que vous avez tout ce qu'il faut pour vous lancer, vous devez prendre une décision. Voulez-vous seulement contrer l'ennemi, ou voulez-vous choisir un ou deux champions pour mieux apprendre le rôle ? Les pros ont des opinions différentes à ce sujet, alors voici leurs avis, à vous de voir ce qui vous convient.

« Contrer », nous dit IgNar. « C'est plus simple de dominer sur sa voie si on contre l'ennemi. »

Norskeren dit : « Je pense qu'il vaut mieux se concentrer sur l'apprentissage d'un ou deux champions, car c'est plus simple de progresser dans le jeu si on ne doit pas en plus apprendre les nouvelles mécaniques de ces derniers. »

Pour les autres, c'est un peu un mélange des deux. Apprendre un champion par archétype peut être utile, car vous pouvez contrer dans tous les cas, mais vous limitez quand même le nombre de champions à assimiler d'un seul coup. Dans League, il faut se souvenir de beaucoup de choses, peu importe le rôle, et en maîtrisant un champion à la fois, vous pouvez vous faciliter la vie.

Êtes-vous prêt à grimper dans le classement en tant que support ? Dites-le-nous dans les commentaires ci-dessous !