Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

Deficio nous parle du Spring Split d'Origen et de leurs plans pour l'été

Qu'a pensé Deficio du segment de printemps du LEC d'Origin et comment voit-il le futur de son équipe ?

Le retour d'Origen au sommet de l'Europe était presque parfait, mais l'équipe s'est inclinée contre G2 en finale du LEC. Origen peut toutefois être fière du chemin parcouru durant le Spring Split. Terminer à la seconde place alors que l'organisation a connu quelques années délicates est une réussite. Le directeur général d'Origen, Martin « Deficio » Lynge est très heureux des progrès de son équipe. Même si la finale était à sens unique, il ne faut pas s'attendre à une révolution du côté d’Origen.

« Pour nous, ça n'a pas d'importance, » dit Deficio. « Victoire ou défaite, nous n'allons pas changer notre roster pour le prochain split. Je n'aime pas trop faire beaucoup de changements. Il faut savoir travailler avec ce que l'on a et faire de son mieux. C'est la priorité numéro un. »

« Nous sommes très heureux avec ce qui se passe dans et en dehors du jeu. C'était très important pour nous de promouvoir un mode de vie sain, d'essayer de changer de vieilles habitudes, je suis très content de l'attitude des joueurs sur ce sujet. »

L'approche d'Origen est différente de celles de leurs adversaires du LEC. L'équipe vit et s'entraîne à Copenhague durant la semaine et s'envole vers Berlin pour les matchs de la saison régulière.

Origen pense déjà au prochain split

Origen pense déjà au prochain split

« Ils avaient quelques questions la première fois qu'ils sont venus, » dit Deficio. « On leur a dit : vous ne dormirez pas dans la maison, vous n'allez pas utiliser vos ordinateurs, vous allez dormir sur un bateau. On vous demande de le faire maintenant, comme ça, vous sentirez la différence ensuite. Aucun n'est revenu se plaindre. »

« Les premières semaines étaient un peu délicates pour les joueurs, à cause des déplacements entre Copenhague et Berlin. On a peut-être poussé un peu trop fort sur les entraînements. Mais nous avons corrigé cela rapidement. Et depuis, tout marche à merveille. »

La base d'Origen à Copenhague accueille aussi la branche danoise de RFRSH, permettant ainsi à l'équipe d'être proche des autres facettes de l'organisation, comme les sections médias sociaux ou marketing, sans oublier un accès à des entraîneurs physiques et de performance.

« Nous avons construit une culture, cela donne aux joueurs l'impression de faire partie de quelque chose de plus grand, qu'ils ne sont pas juste cinq joueurs, ils font partie d'une organisation, » nous dit fièrement Deficio. « Nous avons passé beaucoup de temps durant la saison morte pour nous assurer que nous avions la bonne formule. On ne voulait dire aux joueurs qu'ils allaient vivre ici et deux mois plus tard leur dire qu'on doit aller ailleurs. Non, nous voulions nous assurer que nous avions quelque chose de qualité pour les joueurs et leur faire comprendre qu'on s'occupait de tout. On voulait vraiment que les joueurs se sentent à l'aise. »

« C'est la voie que l'on veut suivre et promouvoir. Certaines peuvent changer dans l'e-sport, tout ne doit pas être figé. C'est bien d'essayer de nouvelles choses, il y a beaucoup à apprendre des autres sports. Et le fait que les joueurs soient si réceptifs, c'est super. »

Origen vise le Mondial

Origen vise le Mondial

Deficio a également été très surpris par la manière avec laquelle l'équipe a fait face à l'adversité durant ce split. Ils sont restés soudés dans les défaites, et après la finale de dimanche, ils vont devoir rester solidaires et se préparer pour l'été.

« À chaque fois que nous avons eu une mauvaise semaine, nous nous sommes posés ensemble pour se relaxer et nous avons discuté honnêtement des choses qui n'allaient pas. Est-ce que c'était un problème de stratégie ? Est-ce que c'était un problème d'attitude ? Est-ce que c'était un problème de fatigue lié aux déplacements ? Peu importe le type de problème. Nous en avons parlé et nous l'avons résolu. Si l'on n'en parle pas, les problèmes s'accumulent et finissent par exploser. »

« Pour nous, c'est autant une question d'apprendre ce qu'il faut continuer à faire et les problèmes qui peuvent survenir, et comment les éliminer. Il y a des bonnes pauses avant le Summer Split, cela va faire du bien aux joueurs. »

En parlant du Summer Split, quels sont les objectifs de Deficio pour la seconde partie de l'année ?

« Notre objectif principal est bien entendu de participer au Mondial. Bien sûr, nous aimerions aussi remporter le split, mais le plus important n'est pas de savoir avec quelle rapidité on peut gagner, mais plutôt savoir comment gagner à tout moment. Est-ce qu'on a gagné le split parce que nos adversaires n'étaient pas magiques ou parce que notre style de jeu était adéquat durant ce split ? Si oui, alors nous n'avons rien appris. Ce type de victoire ne se reproduira sûrement pas. Ça ne nous apporte donc pas grand-chose. »

« C'est plus important pour nous d'être une équipe du top régulièrement, qui cherche toujours à apprendre de ses erreurs et à s'améliorer. Parce que nous finirons par atteindre notre objectif et donc de remporter la victoire finale, mais une fois que cela arrivera, nous voudrions pouvoir continuer à gagner et remporter des titres. C'est le plus important. »

« Tu peux faire un top trois durant le printemps, tu obtiens pas mal de points et tes ambitions augmentent. Si Origen arrive à représenter l'Europe durant le Mondial, ça serait quelque chose d'incroyable pour nous comme pour nos fans. »

Est-ce qu'Origen participera au Mondial ? Partagez vos avis dans les commentaires ci-dessous !