Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Focus sur Bwipo

Méconnu avant cette année, Gabriël « Bwipo » Rau est maintenant une pièce maîtresse de l’équipe Fnatic. Les temps changent et Bwipo est prêt à changer avec eux.

Lorsque vous pensez à Fnatic, il est fort probable que la première chose qui vous vienne à l’esprit soit un bot laner légendaire. Martin « Rekkles » Larsson mérite largement sa place parmi les plus grands noms de League of Legends, ce qui rend sa décision de rester sur le banc durant la troisième semaine du Summer Split 2018 encore plus énigmatique aussi bien pour les analystes que pour les fans. Certes, la nouvelle méta n’a pas été tendre avec les tireurs critiques avec lesquels Rekkles excelle, mais cela ne retire rien au choc d’entendre Rekkles admettre qu’il n’était simplement pas encore adapté à ce changement massif dans la méta. Comment Fnatic, allait-elle se débrouiller ? Comment l’équipe, allait-elle récupérer, ne serait-ce qu’une fraction de l’impact que Rekkles avait sur sa voie alors que celui-ci restait sur la touche ?

fnatic_1

La réponse : Bwipo. Son introduction en tant que titulaire sur la voie du bas a été accompagnée par une vague de scepticisme. Fans comme analystes n’étaient pas sûrs qu’il puisse rivaliser ou quel allait être son rôle dans une méta en pleine ébullition. Cette combinaison de variables et de points d’interrogation semblait infinie… Avance rapide vers la fin du Summer Split, toutes ces questions n’existent plus et Fnatic termine à la première place. L’expérience Bwipo sur la voie du bas a été un succès écrasant, on peut toutefois se demander comment les pièces du puzzle se sont mises en place aussi vite. Revenons donc un peu en arrière et voyons comment Bwipo a conquis la voie du bas et comment un retour de Rekkles pourrait tout chambouler !

Atouts divers

fnatic_2

Rarement, dans l’histoire de la ligue, une mise à jour (la 8.11) avait provoqué un changement aussi profond dans la méta, on peut maintenant voir d’autres champions que les tireurs traditionnels sur la voie du bas. Rekkles n’est pas le seul à avoir eu du mal à s’adapter rapidement, d’autres pointures, comme Zachary « Sneaky » Scuderi de NA, ont connu les mêmes difficultés. Comme Rekkles ne souhaitait pas être un poids pour son équipe, il proposa que Bwipo le remplace sur la voie du bas.

À partir de là, Fnatic n’avait pas beaucoup d’options, que l’équipe le veuille ou non, elle devait diversifier son jeu sur la voie du bas. En interne, Fnatic était plutôt confiante que Bwipo allait pouvoir transférer ses compétences de top laner sur la voie du bas. De l’extérieur, par contre, très peu de gens étaient convaincus. Bwipo n’a pas mis longtemps à leur faire changer d’avis. Son expérience, acquise sur la voie du haut, lui assurait presque une transition sans peine compte tenu du style de jeu pratiqué sur la voie du bas suite à la mise à jour. Et pourtant, même les plus optimistes (mis à part Bwipo lui-même) n’auraient pas pu prédire à quelle vitesse il allait – avec ses équipiers – changer le visage de Fnatic.

Rafraîchie et remaniée

Pendant des années, l’as de Fnatic a toujours été Rekkles. Même lorsque de nouveaux talents sont arrivés dans l’équipe, comme Rasmus « Caps » Winther à la fin 2016, Rekkles restait l’option numéro un d’une équipe pleine de talents. Lorsque Bwipo le remplaça, il était plutôt logique de penser que le reste de l’équipe allait changer aussi. Une perspective plutôt décourageante, mais comme le dit si bien Kha’Zix, « le changement est nécessaire. »

fnatic_3

Avec Bwipo, Fnatic disposait de nouvelles stratégies, de nouvelles possibilités et de nouveaux styles de jeux au moment précis où la méta le demandait, sans quoi elle se serait retrouvée tout en bas du classement sans comprendre pourquoi. Avec un mix de dégâts physiques et magiques en provenance de la voie du bas, Fnatic pouvait se permettre d’être plus créative avec ses sélections. Si Bwipo joue une option orientée tank, comme Ryze ou Swain, ses équipiers sont libres de choisir des champions orientés sur les dégâts, cela n’aurait pas été possible avec des compositions se reposant sur un carry AD puissant mais fragile.

Avec Bwipo sur la Faille, les conditions de victoire de Fnatic changent drastiquement. Plutôt que de devoir améliorer et protéger un carry AD à six objets, l’équipe peut maintenant se concentrer sur des options proactives et chercher des affrontements plus tôt dans la partie. C’est cette combinaison de Bwipo et des nouvelles nécessités imposées par la méta qui fait que l’identité de Fnatic n’est plus la même. Durant le Summer Split, Fnatic a changé pour se concentrer sur l’intensité du début et milieu de partie. Bien que cela soit toujours une option avec Rekkles en tant que titulaire, c’est la norme dès que Bwipo entre en scène. Le rythme plus rapide et le style plus agressif auraient pu causer de gros problèmes à l’équipe, mais comme Fnatic et Bwipo ont embrassé ces changements rapidement, leur maîtrise de ce nouveau style fait d’eux l’adversaire le plus redoutable des LCS EU.

fnatic_4

Une conséquence imprévue de ce changement de style de jeu a été la rapide progression de Caps. Il était déjà reconnu pour ses prouesses techniques avant ce Split (n’oublions pas ses performances durant le MSI), mais c’est durant ce Split qu’il a pris un rôle encore plus important dans le succès de son équipe. Comme Bwipo a besoin de moins d’investissement en ressources, Caps et Mads « Broxah » Brock-Pedersen ont pu créer une synergie jungle-milieu remarquable. Caps a prouvé qu’il était digne de l’attention qu’on lui portait et, durant ce Summer Split, a été une menace constante, peu importe s’il jouait Zoé ou Wukong. Bien que Bwipo ne soit pas responsable de l’évolution de Caps (seul Caps et un excellent entraînement sont à créditer pour cela), c’est tout de même son style « utilitaire » qui a permis à Fnatic de tenter des nouvelles choses sur différentes voies.

Rekkles est autant à l’affût que ses coéquipiers, et durant les dernières semaines de la saison régulière, Fnatic l’a relancé progressivement dans l’équipe. Il est certain que cela va affecter les stratégies et rotations employées par Fnatic, mais à quel point ?

Sans Rekkles ?

Quelques semaines avant la fin du Summer Split, Rekkles et Fnatic ont annoncé qu’il allait retrouver sa place de titulaire. Entre-temps, nous avons eu droit à une rotation entre lui, Bwipo et Paul « sOAZ » Boyer en fonction des combinaisons qui leur donnaient les meilleures chances de succès. Les différents styles apportés par Bwipo et Rekkles font de Fnatic une équipe incroyablement difficile à prévoir et contre laquelle se préparer.

fnatic_5

Cela peut sembler dingue de vouloir titulariser à nouveau Rekkles dans une équipe qui a terminé première et qui est favorite pour remporter une deuxième LCS EU de suite, mais ce n’est pas le cas. Bien que Bwipo ait profondément changé la manière de jouer de Fnatic, les mises à jour apportées pendant le Split ont ouvert la porte à un retour des tireurs critiques dans la méta. Les parties ont commencé à être un peu plus longues et les menaces qui peuvent faire fondre les tanks tout en apportant des dégâts constants sont de retour. C’est dans cette optique que Rekkles arrive à la rescousse… enfin plus ou moins.

Malgré le retour des tireurs dans la méta, Fnatic a montré une persévérance incroyable en continuant de placer Bwipo sur la voie du bas. Ceci dit, un retour de Rekkles est un avantage gigantesque pour le répertoire stratégique de Fnatic. Cela permet à l’équipe de passer de Bwipo et ses agressions rapides en début de partie à Rekkles et ses dégâts constants, capables de déchirer l’équipe adverse. De plus, si la méta continue d’avancer vers des parties plus longues, Rekkles sera un atout incroyable pour son équipe durant les play-offs et le mondial.

fnatic_6

Il est difficile d’imaginer Fnatic sans Rekkles et heureusement nous ne devrions jamais devoir le faire, du moins pas totalement. Il reste une pièce vitale de l’équipe. Entre Rekkles et Bwipo, Fnatic dispose d’une abondance de stratégies. Rekkles a montré qu’il apprécie ce que Bwipo et lui apportent à une équipe qui a de grands espoirs pour les play-offs et le championnat du monde. Il n’y a aucun doute sur l’apport de Bwipo et le fait que sa présence fait de Fnatic une équipe encore plus redoutable, il donne à son équipe une option stratégique supplémentaire que l’adversaire doit prendre en compte. Rekkles est parti pour rester – tout comme Bwipo – mais cela veut juste dire que leurs adversaires vont avoir un sacré casse-tête à résoudre. Avec deux génies de la voie du bas dans son roster, Fnatic est une équipe que peu de monde voudra affronter en élimination directe.