Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

G2 peut-elle vaincre les meilleures équipes mondiales et remporter le MSI ?

Les tout premiers champions du LEC affronteront SKT et Invictus Gaming. Parviendront-ils à les battre ?

Après près de deux ans, G2 récupère enfin son trône européen. Les samouraïs voudront étendre leur domination en dehors de l'Europe lors du Mid Season Invitational (MSI).

Le MSI de cette année promet de faire des étincelles : les champions européens, coréens et chinois semblent être bien au-dessus des équipes de leur région. Ce tournoi sera sûrement un grand défi, mais vu l'état de forme de G2, ce sera également peut-être une fantastique opportunité pour l'Europe.

La finale du LEC a vu l'histoire se répéter pour la seconde fois à l'Ahoy de Rotterdam en étant témoin de la victoire de G2 sur Origen et l'obtention du titre de champions européens. La première de ces victoires a lancé un règne de deux ans sur les LCS EU, et G2 semble bien partie pour réitérer cet exploit dans le LEC, voire même aller plus loin.

Cette série a été l'une des plus grandes démonstrations de force de l'histoire de League of Legends. C'est comme si nous assistions à un événement de Games Done Quick : G2 a réalisé un speedrun lors de la finale, l'équipe a battu le record de la partie la plus rapide (18 minutes 31 secondes) et de la finale la plus rapide (74 minutes 32 secondes) de l'histoire européenne.

A photo of G2 at the LEC Spring finals

G2 est championne après avoir battu Origen en un temps record.

La formation actuelle de G2 est peut-être bien la plus imprévisible et puissante équipe que l'Europe a assemblée. Grâce au passé de mid laner de Luka « Perkz » Perkovic et l'amour des champions hors méta de Rasmus « Caps » Winther, G2 s'adapte facilement et est imprévisible, ce qui donne à l'équipe un gros avantage sur ses adversaires.

Nous en avons été témoins durant toute la saison. Lors de la première semaine du LEC, la composition poke de G2 constituée de Zoé sur la voie du bas, Jayce au milieu et Karthus dans la jungle a empêché Origen de jouer ce jour-là. OG a de nouveau été victime de cela durant la finale. G2 a prouvé que l'équipe savait utiliser le combo Sona Taric, mais aussi qu'elle savait parfaitement le contrer grâce à la stratégie funnel. Perkz a choisi Châtiment sur Xayah et a pris contrôle de la voie du milieu pendant que Caps se déplaçait sur la carte avec Pyke, et que Marcin « Jankos » Jankowski se contentait d'éliminer les vagues de sbires en 2c1 contre le duo de la voie du bas.

Ces stratégies ont été une réussite pour G2, mais l'équipe est toujours aussi forte dans les parties normales. Chaque joueur fait partie des meilleurs de son rôle en Europe.

Avant la finale, le fondateur de G2, Carlos « Ocelote » Rodriguez, a dit qu'il avait assemblé cette formation pour « permettre aux gens de rêver. Tout le monde sait que si ces joueurs s'entendent bien, ils peuvent devenir ce que l'Europe a de plus puissant. »  Cette équipe peut battre les meilleurs joueurs du monde, mais c'est un fardeau lourd à porter.

G2 lift the trophy in front of fans

Ocelote, le fondateur de G2, explique qu'il a créé cette formation pour que l'Europe puisse rêver.

Super équipe partie deux

Ce n'est pas la première fois que G2 monte une « super équipe ». Les anciennes formations ont été capables de dominer l'Europe, mais cela n'a jamais été le cas sur la scène du Mondial. Les formations de 2016 et 2017 avec Jesper « Zven » Svenningsen et Alfonso « Mithy » Aguirre Rodriguez étaient considérées comme les plus puissantes d'Europe à l'époque, mais l'équipe de G2 n'est pas sortie de la phase des groupes du Mondial deux années d'affilée.

La seconde fois a été particulièrement difficile à accepter, l'équipe avait montré de belles choses au MSI 2017 en atteignant la finale et perdant courageusement contre SK Telecom T1. Le fait que G2 puisse affronter à nouveau les triples champions du monde est peut-être le destin.

SKT a elle aussi subi un regain de force en Corée, Lee « Faker » Sang-hyeok a été rejoint par des pointures : Cho « Mata » Se-hyeong et Park « Teddy » Jin-seong. L'équipe a pourchassé Griffin durant la majeure partie du Spring Split, mais la jeune équipe s'est fait décimer 3-0 durant la finale des LCK, offrant à SKT leur premier titre régional depuis 2017. Anciennement surnommé « Baby Faker », Caps voudra s'affirmer face au meilleur mid laner de tous les temps pour ajouter des pages à son histoire.

Caps n'aura pas que l'équipe de SKT dans sa ligne de mire au MSI, il voudra aussi prendre sa revanche contre Invictus Gaming afin d'effacer le douloureux souvenir de la finale du précédent Mondial. Jankos, Perkz et Martin « Wunder » Hansen ressentiront la même chose, car ils ont eux aussi perdu contre IG en demi-finale. Bizarrement, l'année dernière, les joueurs de G2 s'étaient rendus au Mondial sans grandes ambitions, mais cela a été leur meilleure performance, ils ont atteint les demi-finales après avoir vaincu Royal Never Give Up, les favoris du tournoi.

G2 perform at Worlds 2018

G2 voudra prendre sa revanche contre Invictus Gaming.

Les rêves européens ont été réduits à néant quand Invictus Gaming a soulevé le trophée à Incheon, et l'équipe chinoise a également détruit les espoirs de Caps cette saison. Le mid laner danois voulait que JD Gaming affronte G2 lors de la finale du MSI, et Caps semblait avoir raison au vu de la performance de l'équipe de la LPL dans les play-offs. Mais cela s'est arrêté quand Invictus Gaming a rapidement battu JDG pour remporter le titre de la LPL.

Et bien sûr, il ne faut pas oublier l'Amérique du Nord avec Team Liquid, même si Jankos l'a fait durant son interview après la finale. Grâce au duo Yiliang « Doublelift » Peng et Jo « CoreJJ » Yong-in, Liquid sera toujours une menace même si les récentes apparitions internationales de l'équipe n'ont pas été très concluantes. Après avoir dû remonter TSM, Liquid doit s'améliorer pour être au niveau international.

Les représentants d'Europe, de Chine et de Corée au MSI ont tous remporté leur finale régionale 3-0 et semblent bien au-dessus de leurs adversaires locaux. Nous allons découvrir quelle est la plus forte des régions du monde. La Chine est-elle toujours au sommet ? La Corée va-t-elle renouer avec la victoire ? Est-ce le moment qu'attend l'Europe ? Difficile à dire, mais G2 fera sûrement la fierté de l'Europe.

L'équipe de G2 ira-t-elle enfin jusqu'au bout dans un tournoi international ou la compétition sera-t-elle toujours trop féroce ?