Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

« Je veux tout donner pour réussir. » - Jankos, après le triomphe de G2 dans le LEC

Jankos nous parle d'un des plus beaux jours de sa carrière : la finale du Summer Split 2019 du LEC.

L'équipe de G2 Esports a effectué une performance magistrale pour battre Fnatic lors de la finale du Summer Split 2019 du LEC, et certaines personnes pensent que c'est la meilleure série que l'Europe a jamais vue. Des parties très serrées avec plusieurs moments cruciaux, tout ça dans une atmosphère électrique à Athènes.

La soirée a été particulièrement bonne pour le jungler polonais, Marcin « Jankos » Jankowski, car il a soulevé le trophée du LEC, mais aussi le titre de MVP et de meilleur joueur de la série. Il nous explique ce qui s'est passé dans sa tête, et nous parle du futur de G2.

EUphoria

Après les cinq parties incroyables, les joueurs de G2 ont explosé de joie et Jankos a crié si fort qu'il a failli s'évanouir et est tombé par terre.

Alors que les joueurs de G2 semblaient sereins, Jankos a admis que la pression était bien présente : « Après la partie 4, et comparé à la semaine dernière, j'étais stressé, car alors, nous avions encore une chance même si on perdait, mais là, ça aurait été terminé. Même si je donnais l'impression d'être calme, j'avais ça en tête. » 

« Je pensais aussi à Caps : perdre contre son ancienne équipe de Fnatic, qu'a-t-il à l'esprit, est-il aussi stressé ? J'espère qu'il va bien », nous dit Jankos. « Mais je trouve qu'il a très bien joué, et après avoir remporté la partie 4, je sentais qu'on allait gagner la série, car on ne perd jamais la partie cinq. Je pensais que l'équipe de Fnatic serait plus stressée que nous : nous avons eu un bon draft du côté bleu, ce qui a réglé les problèmes des parties 1 et 3. Nous aurions dû dominer la partie cinq étant donné notre avance, mais nous étions stressés, Fnatic aussi, ils ont commis beaucoup d'erreurs. Les deux équipes ont un peu fait n'importe quoi. Ça a été très difficile. »

Jankos Athens

Jankos l'emporte après cinq parties intenses

L'équipe de Fnatic a été plus coriace que SKT

Ce n'était pas la première fois de l'année que G2 jouait une partie 5. Les nouveaux champions du LEC ont battu les légendes coréennes de SKT Telecom T1 sur leur chemin menant à leur victoire historique au MSI.

Mais Jankos pense que la série contre Fnatic a été plus difficile : « C'est le Bo5 le plus difficile auquel j'ai participé. Au MSI, je trouve que toutes les parties ont été dominées par une équipe. Même durant la partie 5, nous avions Syndra sur la voie du bas, mais nous avons pris l'avantage et ils ne sont jamais revenus. Contre Fnatic, nous avons fait n'importe quoi et ils sont revenus. »

Il ajoute : « Contre Fnatic, il fallait absolument bannir certains champions, car nous ne voulions pas jouer contre eux, ils ont un style différent. SKT était plus simple à jauger. » « Les priorités lors du MSI étaient à peu près les mêmes, nous savions ce qu'ils voulaient et ce que nous voulions, alors nous savions comment les surprendre. Se préparer pour Fnatic était très dur. »

« La meilleure version de moi-même »

Après être passé par plusieurs équipes, Jankos a grimpé les échelons et est enfin récompensé pour tous ses efforts. Pour lui, tout ça valait le coup : « Je pense que chaque année, les joueurs évoluent. Même si j'ai déjà été plus explosif, je suis sûr qu'actuellement, je suis la meilleure version de moi-même. J'ai changé en tant que personne et j'ai évolué en tant que joueur. »

Avant la série, Jakob « YamatoCannon » Mebdi, le coach de Team Vitality, a dit que Jankos était devenu un jungler plus complet, et la super star de G2 est d'accord : « Je trouve juste que je suis vieux, j'ai joué tellement de champions et de styles différents, je connais tout. J'ai aussi joué Morgana sur la voie du bas, Braum dans la jungle : je sais que je peux tout jouer.

« Je trouve que Broxah est très fort sur Lee Sin, je ne le joue pas aussi bien que lui. Mais je pense que je suis bien meilleur pour tout le reste : durant les parties, j'ai trouvé que je jouais mieux que lui. »

En attendant le Mondial, Jankos compte bien passer un peu de temps avec sa famille, mais il a également hâte de rejouer sur la plus grande des scènes. Il a juré de tout faire pour atteindre le sommet de League of Legends :

« J'ai confiance en moi, je veux juste profiter au mieux de ma carrière, car les dernières années n'ont pas été très réussies. J'ai enfin ma chance, et mon équipe est excellente, je veux tout donner pour réussir. »

À quelle place se trouve Jankos parmi les meilleurs junglers du monde ? L'équipe de G2 peut-elle remporter le Mondial ? N'hésitez pas à nous dire ce que vous pensez dans les commentaires !