Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
Guide de jeu

Guide : les sélections flex, c’est quoi ?

Les toplaners du LEC nous parlent des sélections flex dans la méta actuelle

La sélection flexible (N.D.L.R. flex picking en anglais) est connue du monde pro depuis la Saison 3 de League of Legends. Aujourd’hui, nous allons couvrir tous les éléments en rapport avec les sélections flexibles, comme le pourquoi, le quand et le comment. En prime, découvrez l’avis de nombreux toplaners du LEC sur le sujet. Mais pour commencer…

La sélection flexible, qu’est-ce que c’est exactement ?

Un choix flex est un champion qui peut être joué sur plusieurs positions tout en restant un champion fort par lui-même.

Alphari, Origen

On parle de sélection flexible lorsque vous choisissez un champion qui peut être joué de différentes manières. L’idée étant de sélectionner un champion intéressant tout en s’assurant d’obtenir un match-up favorable dans votre voie. De nombreux champions ont des contres puissants pouvant les bloquer entièrement, mais beaucoup de ces contres n’ont pas la flexibilité requise pour couvrir plusieurs rôles.

L’exemple suivant illustre bien ce concept : un adversaire pense affronter un champion AP, il décide donc de prendre de la résistance magique dans ses runes, mais en réalité il est sur le point d’affronter un champion AD, ses runes sont gâchées et il devra se battre avec moins d’armure, rendant la phase de voie beaucoup plus délicate pour lui.

Alphari nous aide à comprendre les sélections flexibles.

Alphari nous aide à comprendre les sélections flexibles.

La sélection flexible peut aussi être utilisée pour induire l’ennemi en erreur et l’amener à choisir un match-up défavorable. Par exemple : l’équipe 1 sélectionne Aatrox, l’équipe 2 pense qu’il s’agit d’Aatrox sur la voie du milieu, donc elle sélectionne LeBlanc. L’équipe 1 sélectionne ensuite Lissandra et envoie Aatrox sur la voie du haut ou dans la jungle. L’équipe 2 réalise qu’elle s’est contre sélectionnée elle-même et que son midlaner est bloqué dans un très mauvais match-up.

La principale raison d’une sélection flexible est d’éviter de se faire contrer super fort. Aatrox est un choix flex répandu en ce moment. Certaines équipes voudront le contrer avec LeBlanc. Ce match-up est terrible pour Aatrox, mais Aatrox est assez flexible pour jouer sur la voie du haut ou dans la jungle alors que LeBlanc non.

Odoamne, FC Schalke 04

Pourquoi est-ce tellement utile maintenant ?

Le jeu a beaucoup changé ces trois dernières années. Il y a beaucoup moins de visibilité maintenant, le jeu est passé du style coréen au style européen. Le nerf de la guerre ce sont les combats en équipe et les actions intelligentes.

sOAZ, Misfits

Comme l’explique sOAZ, le jeu a connu des changements drastiques durant les dernières saisons. Avec le retrait du Couteau du pisteur, l’augmentation des délais de récupération des reliques de balisage et l’introduction d’objets de support à la place de la Pierre de vision, sans oublier les limites sur les balises (3 régulières, 1 de contrôle), les options pour obtenir la vision ont été réduites pour les deux équipes. Tous ces changements font qu’il est beaucoup plus difficile de tout le temps savoir ce que l’ennemi fait.

Les balises qui sont disponibles doivent être utiles et donner un maximum d’informations, ce qui rend cruciale la priorité sur les lignes. Avoir la priorité permet à votre équipe d’obtenir de la visibilité dans la jungle ennemie sans que l’adversaire puisse réagir. C’est un autre avantage des sélections flexibles, si vous réussissez à obtenir un match-up favorable, vous avez de grandes chances d’avoir la priorité sur votre voie, ce qui profitera grandement à toute votre équipe.

sOAZ nous parle des changements de League.

sOAZ nous parle des changements de League.

Vous pouvez aussi forcer vos adversaires à choisir un match-up défavorable, mais qui s’inscrit dans leur composition d’équipe ou à trouver un champion avec un match-up acceptable contre vos sélections flexibles, mais qui sera probablement faible en fin de partie et peu compatible avec la composition initiale de l’équipe. Kennen est un bon exemple de la seconde option, avec les récents changements de la rune Kleptomancie, Kennen peut attaquer à distance le toplaner adversaire et obtenir de l’or gratuitement en étant en tête ou en faisant jeu égal sur sa voie, ce qui force l’équipe adverse à passer beaucoup de temps pour stopper Kennen ou alors à choisir un toplaner à distance qui pourra gérer les attaques constantes de Kennen.

Kennen est un toplaner sûr en ce moment. Il se débrouille bien dans la méta flex actuelle. Si vous prenez Kleptomancie, l’adversaire devra prendre un champion à distance sans quoi vous gagnerez de l’or gratuit et obtiendrez encore plus en détruisant les boucliers des tourelles, le toplaner adverse ne risque pas d’apprécier.

Alphari, Origen

Les sélections flexibles sont fortes, mais quand exactement ?

Une sélection flexible n’est pas recommandée lorsque la voie du haut est dominée par une méta tank. Ce n’est pas le cas en ce moment, on est plus sur une méta carry avec des bruisers et des mages sur la voie du haut.

Odoamne, FC Schalke 04

Une sélection flexible est idéale lorsqu’un champion qui peut jouer différents rôles est fort et que ses contres naturels sont faibles. Tous les champions flexibles de la méta actuelle n’ont pas de match-ups extrêmes et une majorité de match-ups soit favorable soit neutre. Certains champions sont assez flexibles pour couvrir trois à quatre rôles en même temps, il est donc très difficile de savoir exactement comment ils seront utilisés durant la partie.

Odoamne nous donne son avis.

Odoamne nous donne son avis.

Essayer de contrer ces sélections n’est pas une mince affaire, car il faut trouver un champion capable de couvrir une multitude de rôles efficacement, et c’est bien là que se trouve toute la difficulté. Le champion doit aussi être décent durant les combats d’équipe, puisque les parties se gagnent et se perdent dans ces combats. Trouver un champion qui remplit tous ces critères n’est pas facile et c’est pour cela que les sélections flexibles qui fonctionnent sont si puissantes.

Plusieurs mages traditionnels ont été nerfés et ne sont plus trop utilisés dans la méta. On voit beaucoup plus de bruisers comme Irelia, Aatrox, Urgot et même Sion pour leur flexibilité entre les voies du haut et du milieu. C’est surtout parce qu’ils ont de bonnes stats et que le reste est plutôt faible.

Alphari, Origen

En quoi les sélections flexibles sont-elles meilleures que la méthode traditionnelle ?

Les sélections flexibles suppriment certains match-ups injouables d’une partie. Les match-ups unilatéraux sont connus comme étant des match-ups « 80/20 » ou « 70/30 ». Aatrox vs. LeBlanc dont nous parlions plus tôt, est un de ces match-ups. Si Aatrox n’était pas un champion flexible, il se ferait simplement démolir et la partie serait probablement déjà perdue avant même que le chargement de la carte soit terminé. Les sélections flexibles aident à retirer ces parties unilatérales à cause de bonnes ou mauvaises sélections et permettent la plupart du temps à la meilleure équipe de s’imposer.

Un des inconvénients des sélections flexibles, c’est qu’à force de toujours vouloir chercher les meilleurs match-ups, il est très facile de se retrouver avec une composition d’équipe plus que moyenne, incapable de remporter la partie. Dans cette méta centrée autour du début de partie et des combats d’équipe, avoir une mauvaise composition est rédhibitoire. La phase de sélection devient donc aussi importante que la partie elle-même.

Il y a toujours le risque de trop en faire et de devoir ensuite absolument gagner sa voie parce que la compo d’équipe n’est pas faite pour les combats en équipe. Tout dépend de votre capacité à maîtriser vos sélections flexibles.

sOAZ, Misfits

Est-ce que les sélections flexibles ont poussé certains champions hors de la méta ?

Il faut être créatif lorsque vous essayez de trouver de nouveaux champions à jouer, car ils doivent être bons contre de nombreuses sélections. Kennen est un bon exemple. Même s’il n’est pas réellement un choix flex de lui-même, il se débrouille bien contre la majorité des sélections flexibles de la méta actuelle et peut les neutraliser.

Odoamne, FC Schalke 04

Tous les champions ne peuvent pas être méta en même temps, bien entendu. La méta flex suit la même logique et de nombreux champions n’ayant pas cette flexibilité recherchée ont été mis de côté, car ils ne sont pas viables contre la plupart des champions flexibles de la méta actuelle.

Les assassins représentent sûrement le groupe le plus large de champions à avoir été poussé par cette méta. Si vous choisissez un assassin pour vous occuper d’un champion adverse en particulier, l’équipe adverse va simplement choisir d’envoyer un tank sur la voie du milieu pour s’occuper de vous et ainsi rendre votre choix non viable. Comme le dit Odoamne, il faut être créatif et jouer des champions capables de s’adapter à différents match-ups.

Yasuo a la cote dans le LEC.

Yasuo a la cote dans le LEC.

L’inverse est également vrai, certains champions ne sont de retour dans cette méta que grâce aux sélections flexibles. Nous avons déjà parlé de Kennen, alors regardons le cas d’un autre champion dont la présence a augmenté durant le LEC : Yasuo. Yasuo peut être joué en haut, au milieu et en bas, il peut aussi s’occuper de la majorité des champions flexibles. Il passe à travers les tanks comme dans du beurre et est dominant dans les combats d’équipe. Yasuo est très utile aussi grâce à sa compétence Mur de vent, qui peut contrer beaucoup de champions populaires comme Braum ou Ezreal. Nous avons même pu voir Ryze et Jayce être sélectionnés dans les dernières semaines.

En résumé, bien que la méta flex ait exilé certains champions, elle permet à d’autres de faire leur retour, c’est une vague d’air frais pour le jeu et cela rend les parties encore plus excitantes à regarder. Personne ne sait quelle sera la prochaine sélection folle.

Quelles sélections flexibles voulez-vous voir durant le LEC ? Aimez-vous la méta flex ? Dites-le-nous dans les commentaires !