Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

Nouvelle saison, ancien meneur. Résumé de la semaine 2 du LEC !

Les deux équipes qui ont une chance de décrocher la couronne se sont affrontées extrêmement tôt dans la saison, dès la semaine 2. Qui donc a décroché la victoire ?

g2

Est-ce que G2 est de retour ? On dirait que les samouraïs ne sont jamais partis ! On pourrait presque oublier à quel point les champions d'Europe ont mal joué pendant le week-end d'ouverture, car leurs parties suivantes ont (comme l'an dernier) été un mélange spectaculaire de dominance, de force, et de fun. La recette idéale pour cartonner sur la Faille ! G2 ne fait pas que gagner. G2 gagne d'une façon créative et amusante, pour le plus grand plaisir des experts et des fans européens. Cette semaine, ce sont Vitality et Origen qui sont tombées sous les coups de Perkz. G2 a mis fin à la première partie avec rapidité et sans aucune pitié en terminant avec une fiche de 15:1. Les performances de ses midlaner, carry AD et jungler ont été extraordinaires. On dirait que son ancienne stratégie a fait peau neuve, et l'équipe risque de s'y tenir pendant un moment. Il s'agit de la Soraka de Wunder, bien sûr, qu'il a choisie pour les deux parties de la semaine dernière. Le match de G2 contre Origen, auparavant invaincue, s'est avéré un peu plus difficile, mais en dehors d'un léger coup dur en milieu de partie, G2 a semblé contrôler la situation. Perkz était encore une fois en première ligne et a massacré ses ennemis à l'aide d'une LeBlanc bien avancée. La star croate a décroché un deuxième titre de « Meilleur joueur de la partie » lors de ce split, confirmant que l'envoyer sur la voie du milieu était la bonne décision.

fnc

Juste derrière l'équipe actuellement championne d'Europe (et seule en tête du classement), on voit se former un groupement. Rogue, Origen et Fnatic se partagent toutes la deuxième place. Parmi ces équipes, deux se sont affrontées ce week-end, et Origen a fini gagnante, du moins jusqu'à dimanche. L'équipe espagnole s'est avérée extrêmement douée pour s'occuper de ses rivaux... du moins, s'il ne s'agit pas des imbattables G2, bien sûr. Rogue n'a perdu qu'un point ce samedi, et avait maintenu un niveau de jeu assez bon dans tous ses matches précédents. La présence d'Hans Sama a vraiment renforcé la sélection, et maintenant Rogue semble capable de faire partie du top 3. De toutes les équipes coincées dans cet affrontement pour la deuxième place, c'est Fnatic qui a été la plus impressionnante. Les joueurs ont eu un début difficile, mais on ne peut pas nier leur progression impressionnante depuis. Selfmade continue de s'améliorer dans son nouvel environnement, mais c'est le carry AD suédois Rekkles qui est invariablement sous le feu des projecteurs depuis des années. Au bout de quatre matches, Rekkles avait un KDA de 43 et plus de 87 % de participation aux éliminations ! Ces statistiques ridiculement élevées se reflètent aussi dans le temps de jeu moyen de Fnatic. Les anciens champions d'Europe terminent généralement une partie en moins de 30 minutes, battant même G2 dans cette catégorie !


msf

Les équipes qui cherchent désespérément à garder le rythme imposé par le « groupe des deuxièmes » sont soit nouvelles sur la scène européenne, soit composées de nouveaux joueurs. MAD Lions, la nouvelle version de Misfits et Excel, maintenant dirigée par YoungBuck, doivent encore toutes trouver leur place sur le champ de bataille qu'est le LEC. Leurs joueurs ont du mal à affronter non seulement leurs difficiles adversaires, mais aussi les problèmes qui attendent tout joueur inexpérimenté devant s'harmoniser avec des vétérans sous une même bannière. Cependant, Misfits semble réussir davantage à atteindre cette harmonie. À part Fnatic et G2, c'est la seule équipe qui n'a pas perdu un seul point en semaine 2. Même si les victoires de l'équipe n'ont pas été exemptes d'erreurs ou de stress, c'est plutôt bon signe si les Misfits font meilleure figure. Ils risquent de finir le split à une position respectable dans le classement.


vit

Après deux semaines de LEC, SK Gaming, Vitality et Schalke se retrouvent tout en bas de l'échelle avec une quantité de problèmes. Même si SK n'a pas eu vraiment de chances dans ses matches (l'équipe a dû affronter Fnatic, G2 et Misfits), les deux autres ont juste été médiocres en comparaison. Vitality souffre de ne pas pouvoir mettre sur le tapis son midlaner prévu, car Milica n'a toujours pas de visa. Il pourrait potentiellement insuffler un nouveau dynamisme à cette équipe qui s'effrite, mais si cela arrive, ne sera-t-il pas trop tard ? Le début de split de Schalke a aussi été extrêmement décevant. L'équipe de Gelsenkirchen s'est très bien débrouillée lors des saisons précédentes et, maintenant renforcée par le légendaire FORG1VEN, était censée s'élever encore davantage au classement. Le joueur grec superstar fait de son mieux, évidemment, mais jusqu'à ce qu'il soit de nouveau en top forme, la responsabilité de mener le jeu retombe sur Abbedagge. En moyenne, ce midlaner allemand inflige 37,5 % des dégâts de son équipe et, si rien ne change, Schalke 04 aura du pain sur la planche pour ne serait-ce que se qualifier pour les play-offs.


Quelle partie avez-vous préférée ?
Qu'avez-vous pensé des performances de Rekkles une semaine avant son grand combat contre G2 ?
Et que doivent faire Schalke et Vitality pour renouer avec le succès ?

Dites-le-nous dans les commentaires ci-dessous !