Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
TRUCS & ASTUCES

À travers la jungle

Depuis que les invocateurs savent explorer et exploiter la jungle des Champs de Justice, le rôle du jungler en match compétitif est probablement celui qui a subi le plus de métamorphoses au cours des années. Quid de 2017 ? Avec désormais un segment de printemps dans le rétroviseur, que peut-on conclure sur le rôle du jungler en compétition ainsi que sa collaboration avec le reste de l’équipe ?

Préambule : Le clear

Avant de comprendre comment le jungler doit interagir avec l’ensemble de ses coéquipiers, il faut tout d’abord comprendre quelles sont les objectifs du jungler d’un point de vue individuel. 
S’il n’existait aucune autre personne sur la carte, pas de voie du milieu, pas de tireur et encore moins de joueur sur la voie du haut, le jungler n’aurait que deux choses à faire : récupérer de l’expérience ainsi que des pièces d’or en tuant des monstres neutres. Et pour optimiser ces deux ressources, une optimisation de l’ordre des camps est nécessaire : ainsi, depuis la refonte de la saison 7 il est beaucoup plus avantageux pour un jungler de commencer à ses corbins, qui apportent le plus d’expérience mais qui restent très dur à tuer. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle Graves est si plébiscité car ses capacités de zone permettent de venir à bout de ce camp en restant relativement haut en points de vie. 
Ensuite ? Le buff rouge est le second camp qu’il faudra faire de manière quasi systématique, ceci étant dû à sa proximité avec les corbins, son grand volume d’expérience et de pièces d’or ainsi qu’au bonus passif de dégâts et de régénération qu’il procure.

corbins

les corbins sont le poumon des ressources du jungler en saison 7

Pour le moment, le script est en place, et les junglers n’ont pas réellement de grosse marge de manœuvre sur ces choix : commencer ailleurs signifie être sous optimal donc pourquoi changer ? Premièrement parce que comme mentionné plus haut, tous les champions n’ont pas le luxe de pouvoir finir l’intégralité de leurs corbins sans devoir venir se régénérer à leur fontaine. De plus, un jungler astucieux pourrait par exemple tenter de commencer du côté de son buff bleu pour tenter d’envahir le jungler adverse si ce dernier décide de faire une optimisation risquée : le « greed clear » !

Après ses corbins et son buff rouge, un jungler possède deux choix : 

  • Partir à ses loups puis finir sa jungle côté buff bleu
  • Partir à ses krugs, rentrer à la fontaine prendre un premier objet et repartir côté bleu

La première solution est la plus optimale, offrant une réapparition plus prompte des deux camps les plus généreux en expérience et en pièces d’or, c’est le fameux « chemin cupide » qui n’est pas sans risque.

Si vous ne jouez pas Graves, vous aurez le malheur de terminer vos krugs avec très peu de points de vie et donc être vulnérables à une potentielle invasion du jungler adverse qui va venir tenter de récupérer le premier sang sur vous ou tout simplement vous faire perdre du temps. C’est donc un choix risqué et si ce choix est pris le reste de l’équipe devra couvrir son jungler afin de lui assurer la part du roi. En effet, il faut garder à l’esprit que toute tentative d’invasion ou de gank ratée en début de partie dérègle toute l’articulation de la jungle de celui qui rate son opération et devient alors prévisible par l’équipe adverse.

La police : La voie du milieu

Cette précision sur la jungle étant faite, il va devenir intéressant d’observer comment les différentes voies de la Faille de l’invocateur interagissent avec le jungler notamment la plus importante, celle du milieu. 
Géographiquement parlant, la voie du milieu est la plus proche des Corbins et nous savons maintenant que c’est le camp le plus important de la carte en termes de ressources pour les junglers. Récupérer les corbins d’un adversaire permet de sécuriser un solide avantage qui va le forcer à compenser par une prise de décision risquée, comme un gank, ou alors à contrario passer plus de temps à finir ses autres camps pour compenser le manque à gagner de ses corbins. 
Pour envahir ou éviter de se faire envahir, rien de plus simple : se faire aider du champion qui se situe sur la voie du milieu. Ainsi, la confrontation sur la plus petite voie de la faille est déterminante sur la « pression de jungle » que peut mettre une équipe et c’est pour cela que les équipes allouent beaucoup d’importance à cet affrontement pendant la phase de sélection des champions. 

Orianna

Syndra, Taliyah, Viktor, Orianna, tous ces champions sont bons pour balayer les vagues de sbires rapidement

De manière générale, la composante la plus importante en début de partie est la capacité d’un champion de voie (non jungler) à tuer les sbires plus rapidement que son adversaire. Cela vaut aussi pour la voie du bas où s’affrontent quatre champions et ce pour une raison simple : s’il n’y a plus de sbires à tuer pour vous mais que votre adversaire doit tuer les vôtres vous disposez donc de temps où vous pouvez faire à peu près tout ce qui vous semble, et donc venir soutenir votre jungler dans une invasion ou bien défendre sa jungle en plaçant un jalon afin d’anticiper les mouvements de l’adversaire.
Un champion qui possède donc une plus grande force de push sur sa voie aura donc l’initiative à intervenir et à perturber le jungler adverse et donc à gagner davantage de ressources en début de partie.

Le snowball : La voie du haut

Ceci est aussi vrai au niveau de la voie du haut puisque depuis les nerfs successifs des tanks remettent au goût du jour beaucoup d’affrontements où avoir le soutien du jungler est décisifs notamment pour les champions dits de « split push » comme Kennen par exemple.
De plus, le champion de la voie du haut qui possède la plus grosse capacité de push aura la possibilité d’aller poser des jalons dans la jungle adverse, notamment dans le cas du joueur côté rouge qui pourra poser un jalon qui permet de voir l’intégralité de la jungle côté buff bleu de son adversaire et donc prédire un grand nombre de ses mouvements.

Le contrôle : la duo lane

wards

une ward deux camps surveillés, habile !

Pour ce qui est de la voie du bas, c’est toujours la force de push qui domine, et des synergies comme Ashe et Zyra permettent de forcer les deux joueurs adverses à rester sous leur tour. La grande différence entre cette voie et les deux autres réside dans la présence du support qui peut se permettre de partir en randonnée avec son jungler afin de prendre de la vision sur la jungle adverse et donc d’anticiper les mouvements de l’équipe ennemie et pourquoi pas de la piéger.
En guise de synthèse, on peut dégager deux axes majeurs d’analyse de la jungle en saison 7. Tout d’abord l’allongement de temps de réapparition entre les camps favorise largement les invasions des junglers dans la partie opposée de la carte et il est donc impératif d’optimiser ses déplacements et de choisir un champion qui peut résister aux invasions ennemies lorsque l’on joue jungler à niveau compétitif. D’autre part, la proximité entre jungler et joueurs de voie est encore accentuée et articule l’ensemble des stratégies du début de partie ce qui oriente toute la sélection des champions sur la composante du push qui permet donc à l’ensemble des voies de supporter le travail de récupération des ressources du jungler, afin que ce dernier à son tour offre ces ressources pour supporter le travail des joueurs de voie en offrant des ganks.

Le contrôle de la carte et des voies, on le constate à chaque instant de la compétition. Maintenant que vous êtes armés pour comprendre ce que nos joueurs entreprennent et ce qui motive leurs choix, saurez-vous adapter ces explications dans la Faille ?