Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
Quoi de neuf dans la Faille ?

Copenhague sera l'arène d'un nouveau "Clash des Rois"

Chaque semaine, l’oeil - très - aiguisé de Laure ‘Bulii’ Valée, intervieweuse pour les LCS EU, s’arrêtera sur un moment qui a marqué l’actualité. ‘Quoi de neuf dans la Faille’, c’est le petit nom de ce tout nouveau rendez-vous sur le site, débute ce matin et revient sur les demi-finales du Spring Split qui ont animé le week-end.

CA Y EST, ENFIN ! Depuis leur création, les LCS EU ont connu la domination de deux grandes équipes sans que celles-ci ne puissent jamais s’affronter pour le titre (et je vous vois venir d’ici avec votre “oui, mais Alliance et leur titre de 2014 ?” ; certes, mais c’est plus qu’anecdotique). La semaine prochaine, nous aurons enfin droit au combat que nous attendions tous. Ce week-end, G2 Esports et Fnatic se sont qualifiés pour la grande finale du Segment de Printemps 2018 et c’est à la Royal Arena de Copenhague que dimanche prochain, tout se jouera.

LCS STUDIO

La hype était à son paroxysme vendredi, au moment de la prise de direct. Les quatre équipes qualifiées en demi-finale présentaient un profil tout à fait unique. D’un côté G2 Esports, les actuels tenants du titre avec une nouvelle équipe construite autour de Perkz, affrontait Splyce, une formation elle aussi tout à fait nouvelle, composée d’individualités intéressantes qui ont bien grandi ensemble. Si pour les deux équipes, ces neuf semaines de LCS n’ont pas été une promenade de santé, elles ont toutes deux progressé match après match pour atteindre leur “forme finale” pendant les playoffs. Une victoire convaincante de Splyce contre Roccat la semaine précédente augurait d’une rencontre disputée où tous les espoirs étaient permis contre les samouraïs. Finalement, un 3-1 très dominé par G2 montrait que les individualités Splyce n'étaient pas suffisamment puissantes face à Perkz et ses hommes. Des G2 Esports bien au-dessus donc, avec Hjarnan qui a su faire mentir en intervenant dans les moment cruciaux. L’équipe avance et pourra prétendre à un cinquième titre devant le public danois.

Beaucoup d'émotion pour Jankos suite à cette victoire. Il jouera sa toute première finale avec G2 Esports

Beaucoup d'émotion pour Jankos suite à cette victoire. Il jouera sa toute première finale avec G2 Esports

Samedi, le résultat était moins surprenant. Vitality débarque ici en tant que grands rookies de ce segment de printemps, avec une équipe explosive composée de jeunes joueurs menés par God Gilius en personne. L’équipe a aussi pu compter dans ses rangs Jiizuke, LA révélation de la midlane cette année. De l’autre côté de la Faille, l’équipe Fnatic favorite et annoncée comme étant la meilleure formation d’Europe, selon beaucoup d’analystes, arrive en terrain presque conquis bien que diminuée. sOAZ ne pouvant pas jouer pour des raisons médicales, a laissé sa place à Bwipo, un jeune joueur ultra motivé dont le style a parfois rappelé celui de son aîné durant le BO. Tout en contrôle, Fnatic avance lui aussi vers la finale, avec une équipe plus que solide et un jeune toplaner qui en veut.

Bwipo : "L'équipe a été adorable avec moi depuis le début, je leur dois beaucoup"

Bwipo : "L'équipe a été adorable avec moi depuis le début, je leur dois beaucoup"

Après la victoire de Fnatic, j’ai pu discuter avec Bwipo et malgré sa jeunesse, il a déjà les ambitions des plus grands. Le joueur a hâte de jouer devant un large public et souhaite plus que tout répondre aux besoins de ses équipiers durant les moments importants. Il m’expliquait que si durant de nombreuses interviews il subissait une certaine pression, ce n’était pas par rapport à ses adversaires, mais plutôt pour l’envie d’être à la hauteur de Fnatic !

Dimanche, c’est devant une arène remplie que ces deux équipes mèneront l’affrontement final. Les deux structures qui ont rythmé l’histoire des LCS pourront enfin en découdre durant cet ultime “Best of 5”, avec à la clé, la couronne de meilleure équipe d’Europe pour ce début d’année. En attendant le week-end prochain, les équipes se préparent à fond, mais une chose est sûre, cette finale sera féroce et que ce soit pour les équipes ou les spectateurs, tout le monde trépigne à l’idée d’y être ! La suite, à Copenhague ;)