Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
SAV qui peut

Darius, apprécié de la SoloQ mais oublié des compétitions

Chaque semaine dans le « SAV qui peut », nous décryptons un élément de jeu ou autour du jeu. Après avoir écrit sur le calcul du score de vision, la rune Conquérant ou la malédiction (supposée) du Côté Rouge, parlons un peu de Darius, un champion apprécié de la SoloQ mais complètement oublié des compétitions.

Chaque semaine dans le « SAV qui peut », nous décryptons un élément de jeu qui fait débat. Après avoir écrit sur le calcul du score de vision, la rune Conquérant ou la malédiction (supposée) du Côté Rouge, parlons un peu de Darius, un champion apprécié de la SoloQ mais complètement oublié des compétitions.

Darius, cauchemar de la SoloQ

Depuis son arrivée au sein de la ligue, Darius est généralement considéré comme très fort en SoloQ mais a rarement été présent dans le jeu compétitif, surtout depuis le rework des colosses de l’été 2015. La Main de Noxus a été rapidement considérée comme "OP" et a connu lors des mondiaux de 2015 sa seule période au sein de la méta professionnelle, réalisant au passage deux pentakills lors de la phase de groupe.

 

Si le champion a depuis subi quelques nerfs, il reste toujours présent au sein des files classées (10.2% de pick, 39.4% de ban pour 50.1% de victoire) bien qu’il ait complètement disparu de la scène compétitive avec seulement 7 apparitions au sein des ligues majeures depuis le mondial européen de la saison 5. Comment expliquer une telle différence ?

Darius

Or, tous ses points forts sont pratiquement des faiblesses en parties compétitives. Il est fort contre les corps-à-corps et surtout les tanks ? Des champions comme Gnar, Vladimir ou même certains tanks s’en sortent très bien contre lui. Il manque de sort de mobilité ? La synergie qui existe entre les joueurs professionnels permet d’abuser facilement de ce genre de personnage, que ce soit avec des ganks à répétition durant la phase de lane ou bien avec des champions capables de le maintenir à distance lors des phases de regroupements, comme Janna ou Azir. Il a besoin de prendre l’avantage pour ne pas devenir inutile ? Une équipe coordonnée parviendra à jouer avec la vision pour protéger son toplaner le temps que celui-ci devienne plus efficace que Darius, sans oublier les possibilités de lane-swap.

UN CHAMPION UNIDIMENSIONNEL

En somme, Darius est un pari, une prise de risque, qu’une équipe professionnelle ne peut se permettre de prendre. Car quitte à prendre le risque de parier sur un toplaner carry, des champions tels que Camille, Fiora ou Gangplank seront beaucoup plus efficaces. La Main de Noxus est un personnage unidimensionnel, fort uniquement dans la victoire, entre le duelliste et le tank, avec peu de portée et de contrôles, et mécaniquement limité. Moins puissant que les toplaners carrys et moins résistant que les tanks, Darius est un personnage de niche, redoutable lorsqu’il s’agit de dominer les files classées, mais qui demande trop d’efforts pour que le jeu en vaille la chandelle pour les parties compétitives.

Les précédents SAV qui peut :

Et comme d'habitude, n'hésitez pas à nous soumettre dans les commentaires des sujets de SAV qui peut, nous essaierons d'y répondre dans les plus brefs délais !