Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
ACTUALITÉ

Du sang neuf pour la Lyon e-Sport !

L’heure tourne et la Lyon e-Sport approche à grand pas. Vous l’aurez déjà compris, pour marquer le coup, la première étape offline de l’Open Tour France se tiendra dans le rendez-vous e-sportif le plus attendu de l’hexagone. Outre les équipes que constituent le top du top français, deux petits nouveaux ont réussi à se frayer un chemin durant le tournoi de qualification.

Myth’s Legion et Blase de Team sont pour l’instant deux noms inconnus de la compétition. Pourtant les dix joueurs composant ces deux équipes ont su se démarquer et arriver au rang des meilleurs de cette première qualification de l’Open Tour France. Sans structure professionnelle pour les soutenir, les deux formations prendront bientôt la route direction Lyon avec en tête, l’envie de rivaliser avec les plus grandes équipes françaises !

Un heureux hasard

“Honnêtement, tout s’est fait un peu par hasard” raconte Frog Jesus, le toplaner de Blase de team, “la première fois qu’on a joué ensemble d’ailleurs, c’était pour le qualifier de l’OTF”. Surprenant d’entendre cela quand on voit la réussite de l’équipe sur ce qui était visiblement coup d’essai. Si certains se connaissaient déjà, tout semble avoir rapidement cliqué entre ces joueurs qui jouent à niveau amateur ou semi-professionnel depuis plusieurs années. Frog Jesus affirme que “ j’avais déjà joué plusieurs fois avec mon midlaner et mon AD carry, nous avons recruté nos deux postes manquants à la dernière minute”. Sans analystes ni recruteur, ils ont tout simplement usé de leurs contacts sur le jeu et n’ont pas tardé à trouver Choupa qui officie au poste de support et Humans, chargé de la jungle. “Nous sommes clairement une équipe de rookies” affirme Sakkyen. En effet, la plupart des joueurs de l’équipe feront leurs débuts dans un tournoi majeur français et Sakkyen affirme que c’est notamment cet aspect de tournoi et l’opportunité de jouer contre de bonnes équipes qui l’a motivé à participer en premier lieu !

blase de team

La clé de leur réussite ? Elle tient certainement dans leur attitude face au jeu. Humans, le jungler de Blase de Team raconte que “nous sommes arrivée pour le qualifier avec l’esprit léger, nous voulions tout simplement nous amuser et nous sommes entrés en jeu sans pression”. En marge de l’OTF, les joueurs sont actuellement candidats pour rejoindre la ROG School et voient l’Open Tour comme une bénédiction. Andarion, midlaner de l’équipe, explique que “c’est une opportunité géniale que nous offre Riot, si un joueur veut percer, c’est certainement le meilleur moyen d’y arriver”. Le système de points individuels et collectifs semble ne pas avoir laissé les joueurs indifférents. En effet, tous s’accordent à dire que la France manquait d’un outil pour aider les joueurs à être repérés, “au moins ici, tout est clair” confirme Humans.

L'experience avant tout

Pour Myth’s Legion, les choses sont un peu différentes, l’équipe est composée de joueurs qui ont tous déjà affronté les grandes équipes de l’Open Tour France par le passé, et ils arrivent à Lyon e-Sport en en ayant les bons les éléments en main. Passés par Underdogs, le Challenge France ou encore les compétitions ESL, tous ont déjà une petite expérience sur la scène et affirment que cet élément pourra faire la différence. Cependant, même s’ils sont conscients de leurs forces en équipe, tous s’accordent à dire que le manque de structure réelle est peut être handicapant. 

Le midlaner de l’équipe, Cdric, s’impose déjà en tant que leader et n’a pas peur de parler au nom de l’équipe en expliquant que “nous savons que nous n’avons pas le même rythme que les autres équipes, nous ne nous connaissons pas dans la vie de tous les jours et il est parfois difficile de synchroniser les emplois du temps de chacun pour s’entrainer”. 

myth'slegion

En effet, si Cdric est pour sa part en année de césure, les autres joueurs sont font leurs études ou présentent un emploi qui ne leur permet pas toujours de pouvoir s’entraîner autant qu’ils le voudraient. Malgré tout, la détermination des joueurs est présente et Hantera, support de la formation, affirme que “l’Open Tour est une réelle opportunité qui peut nous permettre de décoller”. Ces entrainements, ils les rentabilisent d’ailleurs du mieux qu’ils peuvent et sont très organisés. Cdric explique qu’ils s’échauffent contre des équipes de la ligue turque (TCL) ou encore de LVP (ligue espagnole). Des équipes qui d’après les joueurs présentent parfois des joueurs coréens : “c’est difficile mais comme ça on apprend” dit-il.

A l’approche de la Lyon e-Sport, les deux équipes s’entraînent dans le but d’arriver dans le top 8 de la compétition. Si chacun a sa manière d’appréhender et de se préparer à la compétition, une chose est certaine, ces équipes ont toutes deux l’envie de vaincre et ont hâte de jouer les uns avec les autres. Car finalement, la première fois que ces dix joueurs se rencontreront, ce sera bien à Lyon ! Les deux formations soutiennent qu’elles sont très heureuses de pouvoir être amenés à la compétition, car pour de petites structures, se déplacer en tournoi est un budget conséquent. 

La pression de jouer sur scène ? Ces joueurs l’ont, mais c’est cette même pression qui les motivera à tout donner pour laisser leur empreinte et commencer leur ascension de la scène française. Pour eux, tout se jouera le week-end prochain.