Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
European Masters

EU Masters : quelles chances françaises ?

Chaud devant, la France vient conquérir le vieux continent ! Nos trois représentants, Millenium, GamersOrigin et Team-LDLC ont un seul objectif : remporter les European Masters. Jetons un œil à cette toute nouvelle compétition.

Depuis le début de l’année, vous suivez l’Open Tour France, avec ses deux étapes physiques et ses trois tournois de qualif’, mais il est temps de découvrir la nouvelle échéance biannuelle : les European Masters. Cette nouvelle compétition a un objectif clair, faire se rencontrer des équipes qui avaient pour habitude de se cantonner aux tournois de leur pays. En remplaçant les Challenger Series en guise de tournoi de deuxième division, les EM permettent à davantage d’équipes de prendre part aux festivités et à chaque pays ou groupements de pays d’encourager fièrement ses représentants.

Skeanz, jungle de Team-LDLC

Skeanz, jungle de Team-LDLC

Les European Masters se déroulent sur trois semaines et accueillent 26 équipes. Deux équipes françaises sont déjà qualifiées pour la phase de groupe qui a lieu du samedi 14 au mardi 17 avril. En ce qui concerne la France, Millenium (vainqueur de l’édition 2017 du Challenge France) et GamersOrigin (premier ex-aequo aux points de l’Open Tour France, et vainqueur du match de barrage) y sont d’ores et déjà qualifiés.

Le play-in

Cependant, une troisième équipe, Team-LDLC, est bien partie pour les rejoindre. En remportant ses deux premières rencontres du play-in (la phase préliminaire), l’équipe au renard avance doucement mais sûrement vers une qualification pour la phase de groupes. Ce soir, à partir de 18h, Team-LDLC affronte Enclave Gaming et en cas de victoire, il restera une seule rencontre à remporter pour accéder à la phase de groupes, contre Movistar Riders ou Berlin International Gaming. Alors tous derrière LDLC !

 

La phase de groupes

Du samedi 14 au mardi 17 avril, les équipes seront réparties aléatoirement dans 4 groupes de 4 équipes. Notez que Millenium (chapeau 1) et GamersOrigin (chapeau 2) ne peuvent pas tomber dans le même groupe. Au terme de ces rencontres, les équipes qui seront en dernière place de leur groupe respectif seront éliminées. La première équipe de chaque groupe aura le privilège d’être dispensée d’une étape dans l’arbre final, tandis que les deuxièmes de groupe affronteront des troisièmes de groupe et inversement.

L'arbre finale

L'arbre finale

Quelles sont les chances françaises ?

Les équipes françaises sont réputées pour leur niveau. Après s’être entrainés contre d’autres équipes, les joueurs et coachs français sont assez confiants en leurs chances de victoire. Mais il faudra tout de même donner son maximum. GamersOrigin est certainement l’équipe la plus en forme de toutes. Après une contre-performance à la Lyon e-Sport où Tonerre et ses coéquipiers sont arrivés sur la dernière marche du podium, ils ont repris du poil de la bête à la Gamers Assembly. Dominants, ils ont toujours su trouver et exploiter les brèches pour prendre le meilleur sur leurs adversaires. Mécaniquement tous très solides, les joueurs disputent bien les combats d’équipes et seront un adversaire coriace.

Team-LDLC, premier ex-aequo du classement de l’Open Tour France, semble pour l’heure un peu en dessous de GO, en témoignent les deux récentes défaites en finale de la GA et en match de barrage. Cependant, l’équipe est constituée de joueurs d’expérience comme Eika et Moopz, deux anciens des LCS, et de jeunes talents qui peuvent être décisifs dans les moments clés. On se souvient de l’étourdissement de 5 personnes du Jax de Dan Dan ou de son Vladimir décisif contre Gentside, mais aussi du vol de Nashor du Zac de Skeanz.

Plus fébrile, Millenium aura fort à prouver lors des European Masters. Après une performance plus que décevante à la Lyon e-Sport, l’équipe a remonté la pente en accrochant une 4e place à Poitiers. Si la sauce prend, on peut espérer que l’expérience cumulée de joueurs comme Satorius, Kirei et Kaas soit suffisante pour représenter la France du mieux possible. En tout cas, le manageur Samish est déterminé à ne pas laisser cette chance passer !

Kaas et Millenium ont beaucoup à prouver

Kaas et Millenium ont beaucoup à prouver

Nos équipes ont une chance unique, elles sont encadrées par des grosses pointures. Pour ne citer qu’eux, Brokenshard et YellOwStaR ont une expérience incomparable, qui devrait être décisive dans ce type de compétition.

Infos pratiques

  • Phase de qualifications – 9 au 12 avril
  • Phase de groupes – 14 au 17 avril
  • Playoffs – 19 au 22 avril
  • Demi-finales – Dimanche 28 avril (en direct au Leicester’s Haymarket)
  • Finales - Dimanche 29 avril (en direct au Leicester’s Haymarket)
  • Diffusé sur : O’Gaming TV
  • Informations précises sur le format

Alors, croyez-vous que la France peut rapporter le trophée ?