Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
Open Tour France

La perf', le pick, le move : le bilan du qualifier de l'ESWC Metz

Ce dimanche avait lieu le qualifier pour l’ESWC Metz, la cinquième étape de l’Open Tour France, qui aura lieu début septembre. Deux semaines après la reprise, on a senti les équipes plus prêtes et préparées, ce qui explique pourquoi les rencontres étaient bien plus disputées. Alors que les European Masters approchent à grands pas, que retenir de ce dimanche de compétition française ?

LA PERF'

Pour sa première apparition il y a 15 jours, Ding Esports avait créé la surprise en accrochant une place dans le top 8. Hier, la formation de Fr4id a réédité la performance, et s’est même payée le luxe de tenir tête à Vitality Academy en quart de finale. Éliminant et privant au passage de qualification à Solary, la jeune équipe est clairement l’outsider français à suivre en cette fin d’été !

LE MOVE

En quart de finale, Team LDLC, le futur vainqueur du tournoi, était opposé à Supremacy. Grâce à un excellent début de partie, les anciens joueurs de Made in France ont réussi à mettre en difficulté la formation d’Eika, avec six tours détruites contre une seule. Très tôt donc, les joueurs de Supremacy se retrouvent à assiéger la tourelle d’inhibiteur mid de leurs adversaires. C’est là que le jungler des Foxes, CrÃzY, a trouvé une superbe engage sur son Zac. Cette action permettra à Team LDLC de revenir dans la partie et de finalement l’emporter.

 

L'INTERROGATION

Mais qu’arrive-t-il à Solary ? Alors qu’au début de la saison, l’équipe de streamers/joueurs parvenait à accrocher les formations du Top 5, elle est aujourd’hui en difficulté, que ce soit au niveau des résultats ou du classement. Ce dimanche, elle a raté pour la deuxième fois consécutive le Top 8 d’un qualifier, laissant Supremacy revenir à sa hauteur au nombre de points. Cependant, avec le retrait de Millenium et la méforme actuelle de Solary, que l’on espère de courte durée, le Top 8 français n’a jamais été aussi ouvert.

 

LE PICK

Plutôt connu pour sa maîtrise des mages, Jérémy « Eika » Valdenaire s’est illustré sur Irelia à deux reprises durant ce qualifier. Tant face à Supremacy (score de 9/2/3) que contre Team Vitality Academy (score de 9/4/7) en finale, le midlaner de Team LDLC a fait l’étal de tout le potentiel de la Danseuse des lames : assassinat, splitpush et combat d’équipe. Si le personnage a connu une baisse de popularité récemment, l’ancien pensionnaire des LCS EU a prouvé qu’il restait un champion redoutable.

 

LES CLASSEMENTS

En haut du classement général, Team LDLC se rapproche de Gentside et de GamersOrigin : la lutte pour les deux places qualificatives aux European Masters sera donc très serrée. De son côté, Vitality Academy refait petit à petit son retard, tandis que Supremacy a rattrapé Solary. À noter également la consolidation de Lunary et de ROG School dans le Top 8 (si l’on exclut Millenium), tandis que Ding Esports devra attendre une performance en LAN pour rattraper son retard de points.

Le classement du qualifier

Le classement de l'étape

Le classement général

Le classement général

A VENIR

La prochaine étape n’est autre que l’ESWC Metz, qui se déroulera les 8 et 9 septembre. Cet événement sera le dernier avant la deuxième édition des European Masters, qui débuteront le 10 septembre. Le tournoi messin sera donc déterminant et à ne manquer sous aucun prétexte. Il faudra ensuite attendre la fin de la compétition européenne et les 13 et 14 octobre pour la Valenciennes Game Arena, dont le qualifier a eu lieu plus tôt ce mois-ci.