Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
Guide de jeu

Bien gérer sa voie

Souvent méconnue des joueurs, la gestion des vagues de sbires est une des mécaniques les plus importantes de League of Legends. Outre l'or et l'expérience qu'elles donnent, ces petites créatures sont le nerf de la guerre. Savoir les manipuler pour les positionner à certains endroits, les faire avancer, les maintenir sur place, est un élément complexe mais qui peut s'avérer d'une utilité insoupçonnée.

Cette gestion des sbires repose très souvent sur un choix simple entre deux possibilités connues, mais parfois incomprises : freeze ou push. La première consiste à essayer de garder la vague aussi longtemps que possible à un endroit précis, tandis que l'autre cherche à la faire avancer rapidement vers la tour adverse. Quelles sont les avantages et les inconvénients de ces stratégies ? Comment les appliquer ? Nous vous apportons quelques éléments de réponses dans ce « Face-à-face ».


 

Le freeze : accroître son avance

 

Freeze (Ndlr : geler) la vague de sbires consiste à faire en sorte de la garder aussi longtemps que possible au même endroit, généralement proche de sa tour. Le but de cette manoeuvre est souvent de zoner son adversaire, afin de lui faire perdre de l'or et de l'expérience, en l'empêchant de s'approcher sous peine d'y laisser sa vie. S'il s'avance trop sur la voie, il risque de se faire gank ; en effet, plus il est proche de votre tour, plus le chemin est long pour l'adversaire s'il doit battre en retraite lorsque votre jungler arrive. Cette stratégie vous permettra donc de prendre de l'avance en or et en niveaux sur votre adversaire qui ne peut pas réellement farm dans ces conditions.

Evidemment, pour amorcer un freeze de façon générale, il faut absolument être au moins dans un status-quo vis-à-vis du joueur adverse, voire être dans une situation avantageuse. En effet, s'il a l'ascendant sur vous, il ne va pas vous laisser tranquillement gérer la position de la vague à votre avantage, et va pouvoir s'avancer pour vous chasser ou tuer votre vague de sbires rapidement afin que les siens atteignent votre tour. Globalement, le freeze est une technique qui permet de renforcer son avance sur l'adversaire, mais qui est difficilement applicable lorsque vous avez du retard.

Il existe plusieurs astuces pour aider à freeze sa voie. La première, et la plus évidente, est d'éviter autant que possible de taper les sbires, afin qu'ils vivent plus longtemps et infligent plus de dégâts à votre vague. Il est donc intéressant de last-hit au dernier moment, voire même d'attendre que vos sbires à distance aient déjà lancé une nouvelle attaque qui tuerait l'adversaire avant de l'achever vous-même, leur faisant ainsi perdre du DPS.

Ahri

Ici, Ahri a attendu que ses 3 sbires à distance aient lancé une attaque qui tuerait leur cible avant de l'achever elle-même. Ainsi, mes sbires ont perdu du temps à envoyer une salve qui ne touchera personne au lieu de taper une autre unité, ce qui pousse la vague adverse vers moi.

Evidemment, plus les vagues s'affrontent proche de votre tour, plus vos renforts vont arriver vite. En effet, vos unités ont moins de chemin à parcourir si la rencontre a lieu de votre côté de la carte. Il faut donc essayer d'avoir plus de sbires adverses qu’alliés pour continuer le freeze.

En début de partie, une manipulation qui peut également fonctionner est de s'avancer vers la première vague afin de prendre l'aggro avant qu'elle atteigne la vôtre, et ainsi de forcer les créatures adverses à s'agglutiner. De ce fait, elles attaqueront généralement toutes la même cible, ce qui initiera naturellement un push dans votre direction. Une fois les sbires près de votre tour, il est primordial qu'ils ne soient jamais assez proches de celle-ci pour qu'elle puisse les attaquer, sous peine de réinitialiser la voie et de voir à nouveau les vagues s'affronter en zone neutre. Il est alors possible de vous mettre sur le chemin des créatures afin qu'elles vous ciblent au lieu d'avancer, jusqu'à ce qu'une nouvelle vague vienne les affronter.

Jax

Sur l'image de gauche, on peut voir Jax bloquer les sbires au niveau 1. Le fait de les forcer à se regrouper fait qu'ils vont tous attaquer la même cible lors de la première vague, et donc la tuer plus rapidement, ce qui permet à la vague de push en ma direction. De plus, puisque les vagues se rencontrent plus proches de la tour adverse, sa deuxième vague va arriver en renfort plus rapidement. A droite, on voit Jax retenir les sbires adverses qui s'approchent trop près de sa tour, afin qu'ils ne l'atteignent pas. Il peut ainsi attendre que sa propre vague arrive pour maintenir la voie au bon endroit. Cette manipulation peut néanmoins coûter quelques PV, c'est pourquoi il est important de pouvoir se soigner ou d'être vraiment dans une situation d'avantage face au champion adverse.

 

Le push : assister son équipe

 

Le fait de push (Ndlr : pousser) consiste à amener les sbires sous la tour adverse. Mais il existe deux façons différentes d'obtenir ce résultat, la première étant intrinsèquement liée au concept de freeze. C'est une stratégie que l'on va appeler le « slow push », et qui consiste à construire une énorme vague de sbires alliée avant de l'amener doucement jusqu'à la tour adverse. Pour l'appliquer, il suffit d'avoir plus de sbires alliés que de sbires adverses, mais de continuer à ne les last-hit qu'au dernier moment. C'est ce qui finit toujours par arriver à la suite d'un freeze, qui ne peut jamais durer à l'infini, et peut être utilisé à votre avantage.

Avec autant d'unités qui arrivent sous la tour, c'est généralement le moment idéal pour vous coordonner avec votre jungler pour tower dive : si vous tuez l'adversaire, ou même si vous réussissez à l'empêcher d'approcher, il va rater une somme colossale d'expérience et d'or. Il est également possible de profiter de ce timing pour effectuer son back et revenir une fois que la vague sera de retour vers vous. En effet, vos sbires vont prendre du temps à mourir sous la tour adverse, ce qui vous donne beaucoup de liberté d'action.

freeze

Un freeze qui a commencé lors de la première vague de sbires finit par se transformer en slow push, après avoir permis à Riven de prendre plusieurs niveaux d'avance sur Jax. C'est alors le moment idéal pour le tower dive avec l'aide du jungler/midlaner, ou simplement profiter d'un timing idéal pour back et acheter de nouveaux objets pour revenir encore plus fort.

La liberté d'agir est l'attrait principal de la stratégie de push : lorsque votre vague de sbires est sous la tour adverse, vous pouvez faire ce que vous voulez avant que la voie revienne à son état initial. Ce qui amène à ce que l'on appelle le « fast push », en opposition avec le slow push, et qui consiste tout simplement à tuer la vague adverse le plus rapidement possible. Particulièrement appréciée sur la voie du milieu, cette stratégie sert surtout à obtenir la priorité : être le premier à pouvoir décaler sur la carte, tandis que le champion adverse doit tuer vos sbires sous sa tour. Il est ainsi possible d'aller assister ses alliés et de leur donner un avantage numérique.

Le fait de fast push permet aussi à certains champions d'éviter toute confrontation et donc d'avoir une phase de lane plus tranquille. En effet, il est difficile pour votre vis-à-vis de vous mettre la pression s'il est occupé à last-hit sous sa tour. Sivir est par exemple réputée sur la voie du bas pour sa capacité à détruire la vague de sbires adverses si rapidement qu'elle n'a jamais à affronter directement ses ennemis, et peut donc obtenir ses objets en toute sérénité.

Un champion comme Viktor devrait simplement se concentrer sur le fait de push leur voie jusqu'à ce qu'il obtienne son Coeur Hextech mk-2. Une fois qu'il a suffisamment de farm et est fort, alors il peut chercher à jouer agressivement. (crédits : lolesports)

Luka « Perkz » Perković, botlaner (et ancien midlaner) chez G2 Esports

Il est également intéressant de rester sur sa voie même lorsque votre vague est très avancée, afin de harceler le champion adverse sans qu'il puisse répondre (puisqu'il doit last-hit), et également de prendre des plaques de tour. Ce choix est néanmoins très risqué puisque vous vous exposez alors aux ganks, et est donc uniquement à privilégier si vous avez la vision sur le jungler ou plusieurs balises de contrôle à proximité.

 

Savoir faire son choix


Maintenant que les bases sont établies, il faut savoir choisir sa stratégie. Globalement, le fait de freeze revient à jouer pour sa propre personne et pour accroître son propre avantage, tandis que push est davantage une solution altruiste qui vise à aider ses coéquipiers. Si la gestion des vagues de sbires est directement liée aux laners, le jungler est également très important. Dans le cas d'un freeze, celui-ci doit jouer pour vous, en étant prêt à gank si l'adversaire s'avance, ou à tower dive une fois que la vague arrive sous sa tour. A l'inverse, c'est à vous de le soutenir lorsque vous appliquez un push, puisque vous pourrez décaler en premier s'il envahit la jungle ennemie.

Si votre jungler se dirige vers la toplane, vous pouvez « slow push » la vague pour tower dive, si votre combinaison de champions le permet. (...) Une bonne gestion de vague doit être planifiée à l'avance. Il est important d'y penser en permanence pour essayer de trouver ce que vous devriez vraiment faire. (crédits : Dyrus)

Marcus « Dyrus » Hill, ancien toplaner de TSM

Enfin, et comme pour toutes les décisions stratégiques de League of Legends, la gestion des vagues de sbires est avant tout une question d'adaptation. Il faut toujours être capable d'analyser sa situation, de comprendre ce qui est en train de se passer et ensuite de pouvoir prendre la meilleure décision en fonction de ces facteurs. Mon équipe est en difficulté alors que je suis en bonne position, ce qui fait de moi le seul espoir de victoire ? Peut-être qu'il vaut mieux que je garde cette avance et que je freeze. Au contraire, ma voie du bas se porte bien ? Je devrais push et ensuite décaler pour l'assister et lui permettre de remporter la partie par la suite. Ce genre d'interrogations vous permettront de progresser.

Comme toujours, nous sommes ravis de lire vos réponses, critiques, suggestions et propositions de sujets dans les commentaires.