Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Amazing : « Schalke manquait un peu d'intelligence pour exploiter tout son potentiel »

Défaite par Fnatic en finale du segment d'été ce dimanche, Schalke 04 peut se targuer d'avoir réussi sa meilleure performance depuis son arrivée en LCS. Après la rencontre, Maurice « Amazing » Stückenschneider a accepté de répondre à nos questions pour évoquer son importance au sein de l'équipe et son retour au premier plan.

Parlons d'abord du match-up dans la jungle. Tu as commencé par une superbe partie avec Skarner, qui a ensuite été banni en deuxième manche par Fnatic. Lors des troisième et quatrième parties, vous avez décidé de le bannir vous-même, et tu as basculé vers Sejuani… Peux-tu nous expliquer un peu votre adaptation au cours de cette série ?

Skarner est un champion apprécié par la plupart des équipes. Il a la capacité d’attraper des joueurs très facilement, et il permet de gagner des parties uniquement grâce à la menace qu’il fait peser en permanence sur l’adversaire. Une fois sorti de l’équation, nous savions que la priorité pour les deux équipes se situerait au niveau des midlaners ; j’ai donc décidé de repasser sur mon pick de confort, c’est-à-dire Sejuani.

Pourquoi n’êtes vous pas parvenus à reproduire votre performance de la première manche durant les parties suivantes ? 

Je pense que la deuxième partie était très similaire à la première. Nous avons très bien démarré, et nous nous sommes retrouvés assez largement en tête. Même la quatrième partie a suivi un scénario proche. J’ai le sentiment que Fnatic a réussi à nous mettre sous pression au bon moment et à nous faire dévier de notre plan de jeu. Ils ont été très bons de ce point de vue, et nous n’avons pas réussi à capitaliser sur notre avantage pour les faire définitivement plier.

SeriousAmazing

Broxah nous a un peu parlé de la rivalité qui existe entre vous depuis qu’il t’a remplacé chez Fnatic. Partages-tu son point de vue ? T’es-tu préparé différemment pour l’affronter ?

J'ai pu ôter un peu de la pression qui pesait sur mes coéquipiers pour leur permettre d'être plus sereins sur scène.

Maurice « Amazing » Stückenschneider

Je ne me préoccupe pas du tout de cela. Je n’ai pas de rivaux. C’est simplement le joueur qui m’a remplacé, ce sont des choses qui arrivent, fin de l’histoire. Je me suis préparé de la même façon que contre Kikis ou Xerxe, et il n’y avait aucune différence aujourd’hui. Nous avons simplement joué comme nous jouons chaque semaine, sauf qu'il s'agissait d'une finale !

Cet été constitue de loin le meilleur segment réalisé par Schalke depuis son arrivée en LCS. Qu’as-tu apporté à l’équipe pour lui permettre de trouver enfin le succès ?

… Un cerveau, je dirais ! L’équipe manquait un peu d’intelligence. Mais je pense que l’essentiel était d’apporter un peu plus de motivation et surtout d’énergie au groupe. Tous les joueurs de Schalke sont très bons mécaniquement, ils comprennent très bien ce qu’ils ont à faire individuellement, mais ils ne savaient pas exactement ce qui leur fallait pour devenir une des toutes meilleures équipes. Mon expérience a donc été très utile sur ce plan, j’ai pu d’une certaine façon ôter un peu de pression des épaules des mes équipiers et la prendre pour moi.

Winning_Amazing

Cela semble s’être traduit notamment avec Nukeduck, qui est enfin parvenu à réaliser de superbes performances sur scène, ou Upset, qui souffrait un peu de la pression lors de son arrivée au printemps.

Oui. Tous deux sont vraiment d’excellents joueurs, mais il leur manquait quelqu’un sur qui se reposer, quelqu’un en qui ils pouvaient avoir confiance durant les matches. Je leur ai apporté cela.

Revenons un peu sur ton expérience avec l’équipe de broadcast anglophone. Rétrospectivement, qu’est-ce que cela t’a apporté en tant que joueur ?

Eh bien, j’ai pu voir l’autre côté du miroir, poser un regard extérieur sur la compétition et les matchs. En observant les équipes, j’ai réalisé que j’avais toujours l’envie d’être au cœur de l’action, d’apporter de l’énergie à un groupe, et de continuer à jouer au plus haut niveau. Je suis très heureux d’avoir pu vivre cette expérience instructive, j’ai pu découvrir les autres options qui existent pour continuer à travailler dans le monde de l’esport… mais j’ai aussi compris que mon heure n’était pas encore venue. Je veux encore être celui que les gens encouragent, pas celui qui encourage. 

Cette expérience t’a-t-elle permis d’apporter quelque chose de nouveau à ton équipe sur le plan stratégique ?

Je n’ai pas vraiment d’influence sur la sélection des champions, mais peut-être que cela m’a aidé à dire les choses plus clairement. Pendant nos parties, si j’ai quelque chose à dire, je le dis. 

ThinkinAmazing

Tu as connu de nombreuses équipes, de TSM à Fnatic en passant par Origen. Quelles différences perçois-tu entre les structures par lesquelles tu es passé ?

TSM et Origen étaient deux équipes assez similaires. Dès le départ, nous savions que nous pouvions tous nous faire confiance. J’avais vraiment le sentiment que si je réalisais une mauvaise partie, tous mes coéquipiers seraient là pour me soutenir, et que si je réalisais une bonne partie, ils me féliciteraient. Ici, nous sommes un peu plus comme des soldats partant en guerre.

Hier, Kikis nous parlait de ses expériences passées. Il estimait ne pas avoir été respecté autant qu'il le méritait dans ses équipes précédentes. Est-ce quelque chose que tu ressens également ?

Je pense que Kikis mérite plus de reconnaissance en tant que coéquipier. C'est véritablement un joueur sur lequel on peut compter.

Maurice « Amazing » Stückenschneider

(pause) Je pense que c’est un joueur de championnat. C’est un très bon coéquipier, mais je ne sais pas dans quelle mesure les louanges qu'il reçoit sont à attribuer à ses prestations individuelles. Je crois qu’il ne serait pas autant apprécié par la communauté s’il ne faisait pas régulièrement des « plays », comme ce qu’il a pu faire cette saison, et c'est dommage, car il ne s'agit que d'une facette de son jeu. Je ne pense pas qu’il reçoive le respect qu’il mérite en tant que coéquipier ; c'est vraiment l’un des joueurs les plus dévoués que je connaisse, quelqu’un qui essaie toujours de faire en sorte que l’équipe évolue bien ensemble. Mais je dirais qu’il est respecté en tant que jungler ; il faudrait simplement que les gens saluent un peu plus ses qualités en tant que membre d’une équipe.

Pourquoi penses-tu qu’il ait fallu si longtemps aux autres équipes pour contrer le plan de jeu Vitality, qui consistait clairement à mettre Kikis dans de bonnes conditions pour gagner le début de partie puis de snowball à partir de cet avantage ?

C’est un peu difficile à dire. Beaucoup de structures s’appuient sur des compositions efficaces assez tard dans la partie, mais avec les Worlds qui approchent, les équipes parviennent de mieux en mieux à convertir les avantages acquis en début de partie. C’est ce que Vitality a souvent réussi à faire, et peut-être que cela a aidé le reste de l’Europe à s’adapter un peu. 

Amazing_Crowd

Pour terminer, parlons un peu du tournoi de qualification régional. Vous n’aurez qu’un match à disputer (ndr : ce dimanche à 17h) : quelle équipe préfèrerais-tu affronter ?

À mon avis, Misfits est l’équipe la plus imprévisible. Ils ont un énorme facteur X : ils peuvent être très mauvais, comme on l’a vu cette semaine contre Vitality, ou très bons, comme ils l’ont montré face à G2. Il est donc difficile de savoir à quoi s’attendre. En revanche, G2 et Splyce adoptent généralement le même style de jeu à chaque partie, donc il n’y a pas grand-chose de surprenant chez ces équipes. Misfits est donc potentiellement l’adversaire le plus menaçant, mais dans un bon jour, comme aujourd’hui, nous devrions les battre.

 

Un grand merci à Amazing pour avoir pris le temps de nous répondre ! Vous pouvez le suivre sur Twitter : @Amazingxlol​ !

Et n'oubliez pas le début du Regional Qualifier dès vendredi à 18h pour un Bo5 entre Splyce et Misfits !