Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
ACTUALITÉ

Interview avec Griffin : « Cette année, nous pensons davantage au fait de progresser qu'aux résultats. »

Avant la finale printanière des Playoffs coréens, nous avons eu l'occasion de poser quelques questions à Griffin, qui défiera ce samedi SKT. Entre les malheureux finalistes de la dernière édition, impressionnants depuis leur accession aux LCK, et une structure légendaire (en passe d'être renommée T1) et en quête d'un premier titre national depuis le printemps 2017, le combat sera rude. L'occasion d'en apprendre plus sur une équipe très jeune, mais qui a déjà conquis de nombreux fans, aussi bien en Corée qu'en Occident.

Griffin

Top : Choi « Sword » Sung-won

Jungle : Lee « Tarzan » Seung-yong, Seo « Kanavi » Jin-hyeok

Mid : Jeong « Chovy » Ji-hoon

ADC : Park « Viper » Do-hyeon

Support : Son « Lehends » Si-woo, Jeong « Kabbie » Sang-hyeon 

Head Coach : Kim « cvMax » Dae-ho

Coach : Byun « Chaos » Young-sub

 

Griffin est une équipe désormais connue pour son état d'esprit, à savoir « jouer à cinq, mais comme un seul homme ». Tarzan, en tant que jungler, tu sembles quand même avoir des responsabilités spécifiques pour mener ton équipe durant les premières minutes de jeu. Comment définirais-tu ton rôle au sein de Griffin ?

Tarzan : J'essaie avant tout de prédire la route que le jungler adverse empruntera durant le début de partie. J'établis une stratégie en supposant toujours que mon adversaire est dans sa forme optimale, et que je suis moi-même au plus mal. Cette approche nous permet généralement d'assembler correctement les pièces du puzzle, puisque la situation opposée est assez rare – meilleur cas de figure pour nous, pire cas de figure pour eux. Je dirais donc que mon rôle est de planifier une route qui minisera nos pertes, en essayant de me retrouver face au jungler adverse, ce qui aidera mes alliés.

Tarzan

Tarzan, certainement le meilleur jungler de Corée à l'heure actuelle.

On a l'impression que tu as toujours le bon timing, que tu es partout sur la carte, et cela impressionne beaucoup les observateurs. Quels conseils donnerais-tu aux joueurs qui souhaitent s'améliorer dans la jungle ? 

Tarzan : De façon très simple, mon conseil est d'aller là où vous pouvez faire un kill ! 

Eh bien, si nous parlons de kills, beaucoup d'entre eux sont venus de la voie du bas cette saison. Viper, Lehends, la méta a pourtant beaucoup évolué durant l'année écoulée. Comment vous préparez-vous à ces changements ?

Lehends

Lehends, l'un des pionniers du Galio support.

Lehends : Personnellement, je n'ai rien de spécial à souligner. La méta évolue en permanence, et toutes les équipes ont le même temps de préparation pour adopter les changements et anticiper les nouvelles menaces. J'essaie simplement de faire de mon mieux, peu importe les circonstances. 

Viper : L'année dernière, nous avons réalisé que des changements importants allaient avoir lieu, et nous avons donc réfléchi intensément pour trouver une solution optimale. Nous avons conclu qu'il fallait mieux s'intéresser à des champions non-traditionnels plutôt que des tireurs. Cela a bien fonctionné, et ces champions se sont ensuite avérés fiables sur le long terme. Il s'agit à peu près du seul moment où nous avons vraiment dû réfléchir pour nous adapter.

N'est-il pas trop chronophage de s'entraîner avec autant de champions différents (Vlad, Cassio, ou même Darius) alors que tu es spécialiste des tireurs classiques ? 

Viper

Brillant avec des tireurs traditionnels, Viper est par ailleurs invaincu avec des mages cette saison.

Viper : En réalité, je n'y ai pas passé énormément de temps. Certains champions que j'avais l'habitude de jouer en file classée solo se sont juste avérés être de bons choix dans cette méta. C'est aussi pour cela que je n'ai pas trouvé l'adaptation particulièrement difficile. 

La voie du haut a elle aussi connue quelques changements, mais cela n'a pas vraiment modifié votre approche du jeu. Sword, tu as beaucoup joué Sion et Urgot cette saison, mais nous t'avons vu à l'aise avec des champions plus agressifs, notamment Jayce. N'est-ce pas un peu frustrant de ne pas pouvoir complètement se déchaîner avec des champions « carrys » ?

Sword : Pas du tout ! En fait, je préfère jouer des champions puissants en affrontements d'équipe, même s'il n'ont pas besoin de prendre l'avantage durant la phase de lane, autrement dit des passagers clandestins (ndr : free riders dans l'interview). Ne pas jouer ces champions, qui doivent porter le poids de la partie sur leurs épaules, ne me dérange donc pas le moins du monde – même si je peux le faire !

Revenons un peu à la philosophie de l'équipe. CvMax, l'an passé, tu étais revenu assez longuement sur ton approche du coaching. À ce moment-là, vous étiez encore en course pour la « Royal Road », mais vous avez finalement perdu en finale contre KT Rolster puis au tournoi de qualification face à Gen.G. Ces défaites ont-elles changé quelque chose à ta façon d'aborder le coaching ?

cvMax : L'an dernier, nous avons perdu de vue le véritable sens de la compéition après avoir terminé en tête de la phase aller du segment estival. À ce moment-là, nous étions trop obsédés par les chiffres. Cette année, notre objectif principal est d'améliorer notre jeu et notre synergie en tant qu'équipe, et de les pousser au maximum ; notre nombre de victoires ou de défaites dans ce processus n'a pas d'importance. Nous sommes convaincus qu'en nous concentrant vraiment sur le fait de progresser et de mieux jouer, le reste suivra naturellement. Je pense que ce changement de mentalité constitue notre évolution principale par rapport à l'an passé. Tout le monde au sein du groupe est certain que si nous atteignons le niveau que nous visons, les résultats importeront peu. Pour résumer, nous insistons davantage sur les fondamentaux et sur le coeur de notre projet, et sur le voyage en soi, plutôt que sur la destination, c'est-à-dire les résultats.

CvMax

Le cerveau derrière l'ascension fulgurante de Griffin, cvMax.

Vous intéressez-vous à ce qui se passe dans les autres régions pour progresser ? Durant le dernier championnat du monde, les observateurs ont estimé que le style de jeu coréen traditionnel était obsolète, et Griffin avait déjà une approche plus agressive que la plupart des équipes des LCK. Qu'attendez-vous d'éventuelles rencontres contre les représentants d'autres régions ?

cvMax : De temps à autres, nous regardons effectivement des parties d'autres régions, dans l'espoir d'y observer des choix originaux. Personnellement, j'aimerais beaucoup affronter les quatre meilleures équipes de LPL ; cela nous permettrait d'acquérir de nouvelles données, et ces matches feraient sans doute germer des idées intéressantes.

Il est assez clair que Griffin sera prétendante à tous les titres en jeu cette année, à commencer par le segment printanier des LCK. Au-delà de vos objectifs en tant qu'équipe, avez-vous aussi établi des objectifs individuels ? 

Viper : Mon but personnel est le même que celui de l'équipe : la victoire. Pour cela, nous devons commencer par conquérir le titre contre SKT.

Lehends : Je n'ai pas d'objectif individuel. Le but de l'équipe est mon but, je serais donc très heureux si tout se déroule comme l'équipe l'espère.

Sword : L'objectif de l'équipe est, évidemment, de gagner. En ce qui me concerne, j'aimerais créer une méta pour les champions de type « passagers clandestins » (ndr : évoqués plus haut).

SwordChovy

Sword (gauche) et Chovy (droite), deux sololaners aux styles bien différents.

Tarzan : La victoire. L'équipe et moi-même avons ce seul objectif commun. 

Chovy : J'aimerais devenir un joueur sans défaut, et approcher la perfection. 

Pour finir, atteindre ce stade de « jouer à cinq, mais comme un seul homme » était une étape importante, mais il est sans doute encore plus difficile de maintenir cette synergie parfaite. Comment parvenez-vous à conserver une atmosphère stable et positive entre vous, en tant que joueurs mais aussi en tant que jeunes hommes ? 

Viper : Tout le monde fait des efforts pour que nous soyons sur un pied d'égalité lorsque nous jouons, ce qui permet à chacun de partager son avis librement. Nous avons réalisé que c'était un excellent moyen de mieux se comprendre, et donc de développer des relations positives sur un plan personnel.

Lehends : Rien de spécial à part d'être ami avec mes coéquipiers. On se taquine, on est attentifs aux pensées et aux préoccupations des autres, et on mange de délicieux repas ensemble.

Sword : Je pense que nous en sommes venus à vraiment faire attention aux autres. Bien sûr, il y a toujours des points à améliorer, mais si nous parvenons à maintenir cette bonne ambiance, notre synergie en jeu sera elle aussi excellente. 

Tarzan : Cela vient assez naturellement puisque nous sommes tous bons amis. 

Chovy : À mon avis, ce n'est même pas un processus conscient. Nous sommes simplement devenus amis naturellement, et nous passons de bons moments ensemble !

 

Merci infiniment à Griffin d'avoir accepté cette interview, et à Riot Corée de nous avoir permis de réaliser cet échange !

Nous leur souhaitons bonne chance pour la finale du segment printanier de la LCK. Rendez-vous samedi 13 à partir de 10h, heure française, pour suivre ce match au sommet entre Griffin et SKT ! 

 

Crédits photos : Riot Korea