Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS

Interview de Eika : « Je vais tout donner, je ne vais pas en NA pour les vacances. »

Véritable cador de la scène française, Jérémy « Eika » Valdenaire traverse l'océan pour la saison 10 en rejoignant les LCS aux côtés d'Immortals. Après des années de loyaux services au sein de Team-LDLC, il s'est confié à nous sur son choix de partir en Amérique du nord, ses objectifs et ses meilleurs souvenirs chez son ancienne équipe.

Tu avais déjà participé aux LCS EU en 2016 pendant un split. Qu'est-ce que ça te fait de finalement retourner en ligue majeure quelques années plus tard ?

Forcément, ça me fait « bizarre ». Clairement, j'ai tryhard la ligue nationale pendant 3-4 ans, donc ça me fait plaisir et ça me réconforte dans l'idée que j'ai joué dans le bon état d'esprit et que mes efforts sont récompensés.

Selon toi, qu'est-ce qui t'a empêché de retourner en ligue majeure plus tôt ?

Je pense que, du fait que j'avais déjà joué en LCS EU avant, il y avait peut-être une appréhension à me redonner une chance. Ça a dû jouer pas mal.

Tu ne rejoins pas le LEC mais les LCS. Est-ce que c'était ta volonté initiale d'aller jouer outre-atlantique ?

C'est plus un concours de circonstances honnêtement. Ce n'était pas mon choix numéro 1, mais Zaboutine est venu me parler, il m'a annoncé ce à quoi ressemblerait la line-up. sOAZ nous avait déjà aidé en scrim avec LDLC, donc je me suis dit « Pourquoi pas ? ». Je n'avais pas tant d'offres que ça en LEC, donc pourquoi ne pas tenter cette expérience.

 

« La meilleure équipe gagnera, mais je pense qu'on pourra faire des bonnes choses, ça va être à nous de travailler pour aller le plus loin possible. »

Eika

 

Comme tu le dis, tu auras l'occasion de jouer aux côtés de sOAZ et de Zaboutine chez Immortals. Est-ce que cette présence de deux français a joué sur ta décision ?

Le fait qu'il y ait des français n'a pas vraiment joué sur ma décision honnêtement, mais la présence de sOAZ beaucoup plus. Puis je connaissais déjà un peu Zaboutine, j'avais discuté avec lui quand il était chez O'Gaming, donc c'est sûr que c'est plus facile de parler avec la personne quand tu la connais. Ça a facilité mon choix, mais ce n'est pas la principale raison qui m'a poussé à rejoindre Immortals.

L'effectif d'Immortals a piqué la curiosité de nombreux fans, avec notamment la présence de deux légendes de LoL, sOAZ et Xmithie. Jusqu'où penses-tu que vous pouvez aller lors de cette saison 10 ?

Honnêtement, ça va être un peu cliché, mais on veut tous gagner. Après, je pense que, comme en Europe, il y a un top prédéfini : Team Liquid est forcément dans le top 2, donc je ne sais pas trop. Ça va dépendre vraiment de notre synergie, si on joue bien ensemble je pense qu'on pourra battre n'importe qui, surtout en BO1. On va prendre juste partie par partie jusqu'aux playoffs, et après pour les BO5 ça sera très différent, on pourra bien se préparer pour les équipes. La meilleure équipe gagnera, mais je pense qu'on pourra faire des bonnes choses, ça va être à nous de travailler pour aller le plus loin possible.

Et quels sont tes objectifs personnels ?

Mon objectif c'est toujours d'être le meilleur, forcément. Après, je sais que même en NA les midlaners sont clairement pas mauvais, la moitié vient d'Europe après tout. J'ai envie de me tester parce que j'ai jamais joué contre ces joueurs, à part Nisqy un peu lorsque l'on s'entraînait contre Cloud9 en 2019. Je ne sais pas comment les autres vont jouer : Froggen, Bjergsen, Jensen… Je ne saurais pas vraiment me placer, mais j'y vais pour être le meilleur en tout cas. Je sais que ça va être difficile, et ça va dépendre de nos performances en équipe. Je pense que si on s'entend bien et qu'on a une bonne synergie, ça va débloquer pas mal de situations.

 

« J'ai envie de jouer contre tous les joueurs, mais peut-être un peu plus contre Nisqy puisqu'il y a une petite rivalité entre nous. J'ai vraiment hâte de jouer contre lui, je pense que ça va être marrant. »

Eika

 

Pobelter et Damonte ont récemment annoncé qu'ils ne participeraient pas aux LCS en 2020, ce qui était plutôt surprenant pour la communauté nord-américaine. Puisque tu rejoins la ligue « à leur place », quel est ton avis sur cette situation ?

C'est un sujet assez compliqué à aborder. Je comprends ce qu'ils ont ressenti sur le moment. Après, certaines personnes me « blâment » pour avoir pris leur place, mais il faut qu'ils se rendent compte que ce n'est pas spécialement de ma faute. C'est le coaching staff qui a jugé que j'étais le meilleur choix par rapport à ce qu'ils recherchaient. Honnêtement, ça les met dans une position compliquée, mais je pense que c'est bien aussi pour eux, ça va peut-être leur mettre un coup de pied aux fesses. Peut-être qu'ils se disaient que puisqu'ils étaient américains, ils avaient un privilège pour négocier les contrats, ou qu'ils auraient forcément une place en LCS s'ils étaient décents parce qu'ils ne prenaient pas un slot d'import.

Y a-t-il certains joueurs que tu as hâte d'affronter en LCS ?

J'ai hâte d'affronter Bjergsen, c'est un joueur que j'ai toujours respecté et que je regardais déjà beaucoup avant quand il jouait en Europe. Après, j'ai envie de jouer contre tous les joueurs, mais peut-être un peu plus contre Nisqy puisqu'il y a une petite rivalité entre nous. J'ai vraiment hâte de jouer contre lui, je pense que ça va être marrant.

 

« J'y vais pour gagner en tout cas. Je sais que ça va être difficile, et ça va dépendre de nos performances en équipe. Je pense que si on s'entend bien et qu'on a une bonne synergie, ça va débloquer pas mal de situations. »

Eika

 

Tu as évolué au sein de Team-LDLC pendant plus de 3 ans. Avec cette équipe, tu as notamment fait une excellente saison 9 durant laquelle vous avez tout gagné en France. Quels sont les meilleurs souvenirs que tu gardes de ton épopée sur la scène française ?

Sur mes 3 ans, je me rappelle de chaque LAN qu'on a gagné, et surtout de la victoire de la Lyon e-Sport 2018. C'était un moment assez fort, et les parties étaient vraiment folles. Nous étions dans un grand amphithéâtre, c'était vraiment stylé. Sinon, cette année c'est notre première victoire de la LFL qui m'a le plus marqué. Les LAN, c'était assez compliqué : c'était la meilleure équipe sur le moment qui gagnait, ce qui ne récompensait pas vraiment les meilleures équipes sur le long terme. En LFL, on a joué pendant 8 semaines, et le fait de décrocher le titre de « champions de France » était vraiment un accomplissement. Sur les années précédentes, nos résultats c'était un peu des montagnes russes, alors qu'en 2019 on a tout gagné, c'est un de mes plus beaux souvenirs.

Plusieurs joueurs de la LFL rejoignent le LEC en 2020  : Dan Dan, Skeanz et Comp. Pour avoir joué avec chacun d'entre eux durant ces dernières années, est-ce que tu penses qu'ils vont réussir à se démarquer sur la scène européenne ?

Clairement. Il faut savoir que ces joueurs veulent tous rejoindre le LEC depuis super longtemps, je pense notamment à Comp et Skeanz qui sont très jeunes et pour qui c'est un rêve d'être en LEC. Ils vont tout faire pour y rester. On peut voir cette année qu'il y a plus de rookies que jamais : ce n'est pas comme en NA, les joueurs ne sont pas recyclés, si jamais il y en a un qui ne veut pas ou qui ne peut pas s'améliorer, les équipes n'hésitent pas à le remplacer. Je pense qu'une nouvelle génération est en train de se développer depuis 2018, avec notamment l'arrivée des anciens MAD Lions. Cette nouvelle génération arrive en puissance.

As-tu un dernier mot pour tes fans et tous ceux qui t'ont suivi durant tes années sur le circuit français ?

Merci beaucoup à tous ceux qui ont suivi mon parcours chez LDLC, ça m'a fait vraiment plaisir de recevoir des messages de soutien dans la défaite comme dans la victoire. J'espère que vous allez continuer de me suivre en LCS, même si les matchs seront difficiles à regarder pour vous en France. Je vais tout donner, je ne vais pas en NA pour les vacances.