Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LEC

Jeskla : des EU Masters au LEC

Les EU Masters ont donné une chance à de nombreux jeunes talents de prouver leur valeur au plus haut niveau. Aujourd'hui, nous rencontrons l'un deux.

L'Europe regorge de jeunes talents et ceux-ci peuvent s'exprimer et prouver leur valeur comme jamais auparavant grâce aux ligues régionales et aux EU Masters. 

Nous avons découvert de nombreux débutants durant cette saison du LEC. Ces jeunes pousses ont dû se faire les dents dans les ligues régionales avant de pouvoir rejoindre le plus haut niveau de compétition européen, de nombreux autres attendent leur chance de pouvoir éclater au grand jour par le biais des EU Masters d'été 2019 qui débuteront le mois prochain.

Mais il n'y a, pour le moment, aucun autre joueur qui a réussi à parcourir ce chemin aussi rapidement que le carry AD d'Excel Esports, Jesper « Jeskla » Strömberg. Le jeune Suédois a fait ses débuts dans le LEC à peine un an et demi après avoir rejoint sa toute première équipe compétitive en 2017, l'équipe allemande Attempting to Reconnect qui est maintenant défunte.

Jeskla a commencé à jouer à League of Legends au début de la quatrième saison. Il nous parle de ses débuts : « Un de mes amis avait commencé à jouer et je venais de me blesser en jouant au football. Je n'avais pas d'ordinateur, alors je jouais sur les ordinateurs de l'école et j'ai atteint le rang diamant comme ça. Au début, je jouais avec mes amis pour le plaisir, mais avec le temps je me suis beaucoup amélioré et j'ai voulu en faire plus, quoi que je fasse, j'ai toujours aimé m'améliorer. »

L'histoire de Jeskla est très similaire à celle de son compatriote, Martin « Rekkles » Larsson, qui lui aussi s'était blessé et ne pouvait plus jouer au football, exprimant à la place son besoin de compétition à travers League of Legends.

« C'était vraiment difficile au début, j'avais tellement à apprendre. Je n'étais qu'un joueur de file solo et je ne savais pas vraiment comment jouer en équipe. »

Jesper "Jeskla" Klarin Strömberg

Une fois une offre de MAD Lions reçue, Jeskla n'a pas dû attendre longtemps avant de troquer les ordinateurs de l'école pour un PC gamer, ses parents voulant l'aider dans sa quête pour devenir un joueur pro à plein temps. Le carry AD passa ensuite la majeure partie de l'année suivante en Espagne, une région réputée pour sa difficulté, afin de faire ses gammes.

Jeskla est passé des ordinateurs de son école à une place sur la scène du LEC.

Jeskla est passé des ordinateurs de son école à une place sur la scène du LEC.

Pour Jeskla, il s'agissait d'une année d'apprentissage, aussi bien dans le jeu qu'en dehors. « C'était vraiment difficile au début, j'avais tellement à apprendre. Je n'étais qu'un joueur de file solo et je ne savais pas vraiment comment jouer en équipe. Ça m'a pris environ un mois, j'avais aussi des difficultés avec les matchs officiels, j'étais super nerveux au début, mais ça s'est amélioré petit à petit. »

« Je ne savais pas trop à quoi m'attendre au début, mais c'était vraiment cool. J'aime vraiment la compétition. Grâce à MAD Lions, j'ai découvert ma première gaming house et j'ai eu du mal à m'adapter, c'était un peu au milieu de nul part. On était bloqué dans la maison, alors si l'entraînement ne s'était pas bien passé cela rendait l'atmosphère vraiment tendue après une défaite. » 

« Ensuite, j'ai rejoint Movistar Raiders et tout était vraiment différent. Il y avait beaucoup de joueurs suédois dans cette équipe, il y avait vraiment une bonne ambiance. J'ai appris toutes les bases et j'ai eu la chance de me concentrer un peu plus sur mon jeu, c'était génial, on avait environ 15 000 spectateurs à chaque partie. »

Niveau supérieur

C'est cette attention que Jeskla a toujours recherchée car il souhaitait montrer son talent au monde entier. Le Suédois a obtenu sa chance lors de ses premiers EU Masters l'année dernière pour lesquels il s'est qualifié avec ses équipiers de Movistar. Même si le tournoi ne s'est pas déroulé comme il l'aurait voulu, c'est un événement que le Suédois a beaucoup apprécié :

« C'était vraiment cool, c'était les tout premiers EU Masters, donc beaucoup de monde regardait. J'avais l'impression que c'était le genre de tournois que même les joueurs des LCS EU regardent, c'était l'occasion de se faire remarquer. Je pense qu'être remarqué par d'autres pros était la chose la plus importante pour moi, c'était vraiment important pour moi que d'autres pros voient que j'ai du potentiel. »

Jeskla a toujours voulu taper dans l'œil des joueurs pro.

Jeskla a toujours voulu taper dans l'œil des joueurs pro.

« Les équipes étaient vraiment meilleures. Il y avait les meilleures équipes de chaque région et ces équipes étaient largement supérieures aux équipes du milieu ou du bas de tableau de la LVP. J'avais quand même l'impression que nous étions plus forts que la plupart des autres équipes, c'était surtout une question de comment on jouait durant les matchs officiels. Nous n'arrivions pas à reproduire la manière dont nous jouions durant les matchs d'entraînements, c'était vraiment triste. »

Alors que le roster de fortune d'Origen faisait les gros titres avec des joueurs comme Konstantinos-Napoleon « FORG1VEN » Tzortziou ou Choi « inSec » In-seok, une nouvelle génération de talents se faisait un nom. Ce n'est pas pour rien que 11 compétiteurs des EU Masters ont depuis fait leurs débuts dans le LEC cette saison. Jeskla a été rejoint par Toni « Sacre » Sabalić, Oskar « Selfmade » Boderek et Juš « Crownshot » Marušič de SK Gaming, Tim « Nemesis » Lipovšek et Felix « Magifelix » Boström de Fnatic, Thomas « Kirei » Yuen et Matúš « Neon » Jakubčík de Misfits, Finn « Finn » Wiestål et Emil « Larssen » Larsson de Rogue, et sans oublier Joran « Special » Scheffer d'Excel.

Durant l'entre-saison, Jeskla s'est rendu en Corée pour continuer à s'améliorer tout en espérant obtenir une offre pour participer au LEC. À la surprise du Suédois, plusieurs équipes se sont renseignés pour obtenir ses services. Jeskla a finalement décidé de rejoindre les rangs d'Excel Esports afin de réaliser son rêve.

« C'était incroyable d'être sur la scène du LEC pour la première fois, je voulais jouer à ce niveau dès le début, » se souvient Jeskla : « Jouer sur une scène est un sentiment très spécial, c'est incroyable. Même si vous perdez, savoir que tant de gens vous regardent jouer live est vraiment quelque chose de génial. »

Le jeune de 18 ans a réussi à maintenir sa place de titulaire malgré une compétition acharnée de l'ancien demi-finaliste du Mondial, Petter « Hjarnan » Freyschuss. L'Europe est bel et bien une région regorgeant de talents n'attendant qu'à être découverts. 

Nous aurons bientôt la chance de découvrir d'autres futures superstars cherchant à prouver leur valeur durant la prochaine édition des EU Masters en septembre prochain. Les meilleures équipes des ligues régionales s'affronteront sur la Faille dans un tournoi qui promet d'être spectaculaire. Alors que la nouvelle génération continue d'émerger, nous sommes très excités de voir quels joueurs suivront les traces de Jeskla et valideront leurs tickets vers le plus haut niveau.

Y a-t-il des joueurs ou des équipes des ligues régionales qui vous ont tapé dans l'œil ? Dites-le-nous dans les commentaires ci-dessous !