Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
ACTUALITÉ

La vie en rose d'Exileh

Depuis son arrivée en LCS Europe au début de Summer Split 2016, Fabian « Exileh » Schubert n’a fait que de progresser. C’est au sein de l’explosive formation Unicorns of Love qu’il a su dompter la scène européenne, au sens propre comme au figuré. A mi-chemin du Spring Split de cette septième saison de LCS Europe, focus sur un midlaner dont on n'a pas fini de parler.

Un rookie prometteur

Exileh lors de son tout premier match en LCS EU, contre Schalke 04

Exileh lors de son tout premier match en LCS EU, contre Schalke 04

À l’aube du segment d'été 2016 des LCS Europe, les Unicorns of Love s’apprêtent à faire entrer sur scène le remplaçant de Hampus « Fox » Myhre au poste de midlaner. C’est sur Fabian « Exileh » Schubert, 19 ans à peine, ainsi que sur Kang « Move » Min-su en jungle et Kim « Veritas » Kyoung-min au poste de carry AD que la formation compte pour remonter la pente du segment de printemps précédent où Unicorns of Love termine sixième du classement. En tant que rookie, Exileh doit affronter des équipes expérimentées telles que H2K ou G2, et surmonter la pression des performances en public.

Malgré de belles performances et une progression notable de l’aisance d’Exileh sur scène, l’équipe ne parvient pas à se qualifier pour le Mondial et termine 4ème des play-offs.  Néanmoins, Exileh semble avoir trouvé sa place au sein de cette équipe : « Je pense que j’ai beaucoup progressé en tant que joueur. Au moment où UOL m’ont recruté, je perdais absolument tous les match-ups sur la voie du milieu avant le début des LCS, et je leur suis vraiment reconnaissant de ne pas m’avoir mis sur le banc de touche à ce moment-là. Tout le monde était derrière moi et je voulais vraiment progresser, notamment après notre première défaite contre Schalke 04, et leur montrer que les espoirs et le travail qu’ils avaient placés en moi n’étaient pas vains ». À l’aube du Mondial où ils seront absents, les Unicorns of Love se montrent soudés et Exileh se focalise sur l’amélioration de ses performances en compétition.

Le sacre d'Oakland et la fin du statut de rookie

En novembre, alors que le Championnats du monde a sacré pour la troisième fois les SK telecom T1, les Unicorns of Love s’apprêtent à disputer les IEM Oakland, après que l’équipe Splyce se soit retirée. Si la structure est déjà passée par cette compétition, c’est la première apparition sur la scène internationale d’Exileh. Annoncés comme des outsiders, les Unicorns of Love créent la surprise et montent sur la première marche du podium après avoir défait INTZ e-Sports, et même des mastodontes tels que Team SoloMid et Flash Wolves, respectivement en quarts de finale, demi-finales et enfin finale de ces IEM Oakland. D’ailleurs, c’est en quarts de finale qu’Exileh se fend d’une action que beaucoup se rappelleront : un Regard de la Méduse de sa Cassiopeia sur 4 joueurs de l’équipe INTZ e-Sports qui scellera le destin de cette dernière. Ce sacre international débarrasse indubitablement Exileh de son statut de rookie.

Le plus important pour moi aujourd'hui, c'est de bien m'entraîner et de battre les équipes restantes en LCS Europe.

Fabian "Exileh" Schubert

Une nouvelle saison pleine d'espoir

Alors que la septième saison des LCS Europe pointe le bout de son nez, Unicorns of Love recrute deux nouveaux joueurs : l’ancien jungler de l’équipe turque Dark Passage, Andrei « Xerxe » Dragomir, et Samuel « Samux » Fernández Fort, déjà passé par la formation espagnole GIANTS! Gaming. Malgré la présence de joueurs d’expérience comme Tamás « Vizicsacsi » Kiss et Zdravets « Hylissang » Galabov, l’équipe est une nouvelle fois perçue comme une formation de milieu de tableau. Mais une fois n'est pas coutume, Unicorns of Love déjoue les pronostics et anciens joueurs comme nouveaux arrivants galopent jusqu’en haut du classement.

Si Exileh confie qu’il se situe derrière des équipes comme H2K et Splyce,  il ne tremble pas face à ses adversaires et réussit même à remporter le duel des Fabian contre Fabian « Febiven » Diepstraten lors du match contre H2K. Un match en deux manches gagnantes où Exileh et son équipe ont su démontrer qu’Unicorns of Love est sans conteste une des équipes les plus solides et résistantes d’Europe. En temporisant l’avantage pris par leurs adversaires sur leurs erreurs, les Unicorns of Love ont pu rattraper pied à pied leur retard et s’imposer face à H2K. Après cette victoire Exileh déclare : « nous avons tous les outils et connaissances nécessaires pour devenir la meilleure équipe d'Europe, nous avons juste besoin de peaufiner notre jeu et cela passe par toujours plus de jeu en tant que collectif »

À propos de ses performances personnelles, Exileh se montre modeste et surtout, regarde l’avenir et ses matches à venir comme des occasions à saisir : « Beaucoup de gens semblent oublier que j’ai joué en compétition il y a deux saisons (avec Ninjas in Pyjamas en Challenger Series Europe, ndlr), et je n’ai pas été bon du tout. Quand je regarde ma carrière de midlaner de manière générale, je pense que je jouais plus à l’instinct à cette époque, ce qui est une horrible manière de jouer car tu ne fais jamais les bons choix. Avec le reste de l’équipe, nous avons beaucoup travaillé là-dessus. Et ils m’ont aidé à devenir un bon joueur. Désormais, le mérite leur revient aussi lorsque je joue bien ».

Malgré l'arrivée de nouveaux joueurs, UOL semble avoir conservé son ambiance bon enfant.

Malgré l'arrivée de nouveaux joueurs, UOL semble avoir conservé son ambiance bon enfant.

À quelques heures du début de cette cinquième semaine de LCS Europe Saison 7, Unicorns of Love est invaincu. Exileh précise que «jusqu’ici, nous avons été plus propres en entraînement que sur scène, mais dans l’ensemble, nous avons eu un jeu solide et nous nous améliorons en termes de confort sur scène, ce qui me motive à jouer encore plus de matches dans les semaines à venir ». La prochaine équipe à vaincre pour Exileh et ses équipiers n’est pas des moindres : ils rencontreront dès ce soir les G2, triple champions d’Europe, et eux aussi invaincus. Exileh y affrontera Luka «Perkz » Perkovic. Les deux midlaners des équipes invaincues des groupes A & B auront donc à cœur de déterminer qui pourra porter la couronne de meilleur midlaner d’Europe pour ce segment printanier. Une rencontre que les échos des entraînements relayés par nos confrère de The Score ne rendent que plus alléchante : « Même si nos drafts paraissent surprenantes, pour nous, ce n'est pas un défi, nous les pratiquons en scrims, donc ce n'est pas nouveau. [..] Mais à chaque fois que nous faisons des scrims contre G2, on voit quelque chose comme « c'est unique pour équipe de faire ça »,ils inventent de nouvelles choses quand ils scrimment, c'est très plaisant à voir ».

À l’instar de Perkz, Exileh peut compter sur de belles performances avec des picks meta tels que Ryze, avec un beau palmarès de cinq victoires pour cinq parties jouées. De même, comme pour prouver qu’il a sa place au sein de la flamboyante formation à la licorne, il est à ce jour le joueur ayant le plus de kills, avec pas moins de 61 victimes sur son tableau de chasse, presque le double de son homologue PerkZ, qui cumule 33 kills. Malgré cela, il accuse le coup de ses parties chaotiques avec un KDA de 7,5 qui l’emmène à la dixième place du classement. Mais Exileh le dit lui-même « Pour le moment je ne crois pas jouer très bien, comparé à mes performances aux IEM Oakland ou à la fin du dernier segment d'été, où j’avais une vision plus claire de la meta. Le plus important pour le moment c’est que je m’entraîne bien et que je batte le reste des équipes en LCS ».

Ce match contre G2 sera donc l’occasion de montrer le chemin parcouru depuis le début de cette saison 7. Tout comme celui des Unicorns of Love, le chemin d’Exileh est fait de hauts et de bas. Le jeune joueur allemand, qui fêtera ses 20 ans au mois d’avril, devrait donc en toute logique continuer de progresser. Il est fort probable que le jeune prodige aux couleurs chatoyantes d’Unicorns of Love parvienne au sommet tant sa motivation et son enthousiasme semblent inébranlables. À lui et ses équipiers désormais de prouver, dans la Faille, que l’explosivité et la fulgurance stratégique peuvent aller de pair avec des résultats constants. Une voie sur laquelle Exileh et les acclamés Unicorns of Love sont bien engagés.

Selon vous, quel est l'avenir d'Exileh en LCS Europe ? Le joueur a-t-il les épaules pour devenir le meilleur ?