Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
LCS EU - 2017 - Spring Split - Semi finals
LCS

LCS EU : il ne peut en rester que 5 !

Après bien des péripéties, le segment de printemps des League Championship Series européennes arrive à sa conclusion. Ce weekend c'est la grande finale qui se déroule en Allemagne, à Hambourg. En guise d'entrée, Fnatic et Misfits vont se disputer la troisième marche du podium samedi, avant que G2 Esports et Unicorns of Love ne s'affrontent pour le titre et l'Histoire ce dimanche ! Accrochez-vous à vos sièges, la bataille a le potentiel pour être épique !

Vizicsacsi - UoL - LCS EU - 2017 - Spring Split - Semi finals

Un premier titre de champion d'Europe pour Vizicsacsi et UoL ?

Ce dimanche à 17h, après trois mois de luttes intenses, le segment de printemps des LCS EU va dévoiler sa conclusion. Dix semaines durant, autant d'équipes se sont affrontées, semaine après semaine, série après série, match après match, pour se qualifier en play-offs. Les six qualifiées pour l'après-saison s'entre-déchirent depuis début avril avec ce week-end en tête. Depuis la semaine dernière nous connaissons le nom des finalistes. Avant la fin de la semaine, cinq joueurs vont se préparer pour le Mid Season Invitational, tandis que cinq autres vont éprouver l'amertume de la défaite. Dans quelques jours, quelques heures, quelques minutes, l'Europe aura un nouveau champion.

Venus du groupe A, les champions en titre G2 Esports vont tenter de remporter rien de moins qu'un troisième titre continental de rang. Entre eux et le sacre se dressent Unicorns of Love, qualifiés via le groupe B et bien décidés à se parer pour la première fois du nom de champions d'Europe, deux ans presque jour pour jour après leur première et unique apparition en finale.

Si l'après-saison a débuté sous les auspices de la surprise et des renversements de situation, les meilleures équipes ont su imposer leur rythme et tout est rentré dans l'ordre. La logique a prévalu, les deux meilleures structures de la saison régulière se sont débarrassées, chacune en quatre manches, de leurs adversaires respectifs et se retrouvent cette semaine en finale. Ce respect de la hiérarchie, qui a presque été une surprise au regard du début des playoffs, s'avère parfaitement normal au regard de l'ensemble du segment.

L'importance d'être constant

L'affiche de ce dimanche est quelque part une mise en avant de la régularité et de la constance des meilleurs. Dans une compétition européenne très volatile, riche cette année en déceptions comme en séries de victoires inattendues, Unicorns of Love et surtout G2 Esports incarnent une certaine forme de stabilité. L'une comme l'autre a pris les rênes de son groupe dans les premières semaines de la saison régulière pour ne plus jamais les lâcher.

G2 Esports - LCS EU - 2017 - Spring Split - Semi finals - Ocelote

Ocelote a su créer une équipe conquérante et régulière.

Certes, la route vers la finale n'a été de tout repos pour aucune des deux. Unicorns of Love – dans un groupe sans doute plus relevé – a été sous la menace d'H2K pratiquement jusqu'au bout. Les licornes ont même montré des signes inquiétants de fébrilité lors des rencontres intergroupes. G2 Esports, de son côté, a semblé bien fragile fin mars, en particulier lors de la dixième semaine de compétition. Mais tout est à présent rentré dans l'ordre.

Les deux structures ont parfaitement mis à profit le temps de repos dont elles ont bénéficié avant les demi-finales pour se préparer comme il fallait. C'est en conquérantes qu'elles se sont présentées, respectivement contre Misfits et Fnatic, pour rappeler aux sceptiques qui se tient au sommet de l'Europe. Résultat, pour la première fois de l'histoire de la compétition européenne, deux structures qui ont déjà connu une finale régionale se préparent à en découdre. Une nouvelle preuve, sans doute, de l'importance de construire ses succès sur la durée.

G2 Esports en favoris

Aujourd'hui, roses et noirs se regardent en chiens de faïence. Du résultat de leur ultime série dépendent aussi bien le titre que la qualification au MSI ou le nombre de points accumulés en vue des prochains championnats du monde.

Comme une évidence, G2 Esports s'avancent ce dimanche dans la peau des favoris. Non seulement ils ont confirmé tout le bien que nous avons dit d'eux, mais ils bénéficient également de l'avantage psychologique contre les licornes. C'est bien simple : les hommes de Joey « YoungBuck » Steltenpool n'ont jamais perdu face à ceux de Fabian « Sheepy » Mallant depuis leur arrivée en LCS. Pas une seule fois. En un an et demi, Kim « Trick » Gang-yun et compagnie en sont à six victoires consécutives contre leurs adversaires de dimanche. Ils les ont vaincu cinq fois en saison régulière et une fois en playoffs, en demi-finale du segment d'été des LCS EU 2016.

G2 Esports - LCS EU - 2017 - Spring Split - Semi finals

G2 Esports, jamais deux sans trois ?

Dans un jeu qui se joue beaucoup au mental, un passif pareil laisse forcément des traces. Les doubles champions en titre – en sus de la confiance en soi nécessaire à tout (e-)sportif professionnel – savent qu'ils peuvent vaincre leurs challengers du jour, puisqu'ils l'ont déjà fait à de multiples reprises.

G2 Esports - LCS EU - 2017 - Spring Split - Semi finals - Zven

Zven, le meilleur carry AD d'Europe, entend faire respecter la hiérarchie.

A ce tableau vient s'ajouter une inégalité probable de la voie du bas en faveur de Jesper « Zven » Svenningsen et Alfonso « Mithy » Aguirre Rodríguez. Samuel « Samux » Fernández Fort, le carry AD d'UoL, a montré tout au long de la saison qu'il a sa place en LCS et que sa marge de progression est énorme. Mais contre le meilleur duo d'Europe, il risque bien d'avoir du mal à tenir la distance. Et même si Ki « Expect » Dae-han ne devrait pas être un obstacle à la domination de Kiss « Vizicsacsi » Tamás, pas sûr que ce soit suffisant pour rétablir l'équilibre.

UoL, les chouchous du public

Gare pour autant à l'excès de confiance. L'armada rose ne se présente pas en poney à corne sacrificiel, bien au contraire. La série va se jouer au meilleur des cinq manches, sans considération pour l'histoire des deux structures ou les prédictions des analystes. Or, à son meilleur niveau, UoL a le talent pour non seulement surprendre ses adversaires, mais aussi les vaincre à la loyale.

Love Hurts Crew - LCS EU - 2017 - Spring Split - Week 10

Difficile de rater les fans d'Unicorns of Love !

Pour contrebalancer la pression psychologique exercée par leurs adversaires, ils peuvent en tout cas compter sur le public. Alors que G2 Esports assume volontiers son statut de « vilains » de l'Europe, Unicorns of Love est au contraire la structure aux fans les plus fidèles, les plus démonstratifs aussi. C'est même la seule équipe européenne qui bénéficie d'un fan-club officiel, « Love Hurts Crew » ! Nul doute que ceux-ci vont faire entendre leur voix parmi les spectateurs présents à Hambourg ce dimanche. Et, comme dans les sports traditionnels, on peut imaginer qu'un soutien aussi infaillible ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Les fans d'UoL peuvent offrir à leurs héros le surplus de confiance nécessaire pour tenir tête à leur Némésis et, peut-être, faire basculer la rencontre en leur faveur.

Alors, G2 Esports vont-ils continuer d'imposer leur marque à l'Europe ? Pourra-t-on bientôt dire des LCS EU « tout le monde bat tout le monde et à la fin, c'est G2 Esports qui gagne » ? Unicorns of Love vont-ils au contraire faire mentir les pronostics pour inscrire leur nom dans l'Histoire ? Seront-ils la quatrième structure à remporter au moins un titre de champion sur le vieux continent ? Réponse dimanche !

Si vous ne pouvez pas voir les matchs en direct, pas de panique, ils seront en replay sur LoL Esports ! N'hésitez pas d'ici là à nous laisser un commentaire pour nous donner VOS prédictions sur la finale des LCS EU !