Jump to Main ContentJump to Primary Navigation
SAV qui peut

Le côté rouge est-il désavantagé ?

Chaque semaine dans le « SAV qui peut », nous décryptons un élément de jeu ou autour du jeu qui fait débat. Après avoir parlé du calcul du score de vision ou encore de la rune Conquérant, nous nous attaquons cette semaine à la croyance populaire selon laquelle l'équipe située du côté rouge de la Faille de l'invocateur serait désavantagée par rapport à l'équipe placée du côté bleu.

De nombreuses légendes urbaines racontent que le côté rouge, celui à droite de la Faille de l’Invocateur, serait désavantagé par rapport à son homologue bleu, à gauche. Or, les pourcentages de victoire actuels des deux côtés sont presque identiques : 50,7% pour le bleu et 49,3% pour le rouge.

 
coté bleu et rouge

En dehors des gros changements tels que le patch de la nouvelle saison, les taux de victoire restent particulièrement équilibrés en SoloQ.

Ces chiffres sont issus de la SoloQ toutes régions et niveaux confondus. Ces résultats sont plutôt normaux, puisque l’aspect stratégique que ce soit en jeu ou lors de la sélection des champions est globalement moins important lors des parties en solo. La seule vraie différenciation que l’on retrouvera en partie classée est bien évidemment la lecture de la carte ainsi que des différentes informations de l’interface. De base, le côté bleu sera avantagé car les éléments seront visibles en tournant naturellement le regard vers la droite. Il est possible de configurer autrement l’affichage, mais la lecture restera plus accessible dans la configuration originale.

 

UNE QUESTION DE META

Tandis qu’en compétition, le choix du côté de la carte peut être déterminant, les deux proposent leurs avantages et leurs défauts. Dans le cas du rouge, il sera souvent contraint lors des phases de bannissements de retirer les champions surpuissants de la méta comme Swain dernièrement, ou Zoé plus tôt dans la saison. À l’inverse, il aura plus facilement l’opportunité de contrer les champions adverses puisqu’il dispose à deux reprises du "dernier pick" (en comptant le dernier choix avant la seconde phase de ban). La force du côté rouge dépendra donc beaucoup de la méta, qui peut lui offrir beaucoup de libertés tout comme le restreindre drastiquement.

 

En jeu, c’est la non-symétrie de la carte qui entrera en compte. Les routes de jungle seront grandement impactées par le côté sur lequel une équipe évolue, surtout en ce qui concerne les champions très manavores tel qu’Olaf ou Jarvan IV. Enfin, la gestion des objectifs neutres n’est pas la même puisque le côté rouge accédera plus facilement à l’antre du dragon, puisqu’il n’a pas de mur à traverser, et pourra aussi défendre le Baron Nashor en plaçant une balise de vision par-dessus son enclos.

red side blue side

En définitive, non, le côté rouge n’est pas désavantagé par rapport au côté bleu. La supériorité ou non d’un des côtés est plus une question de méta qu’un véritable déséquilibre entre les deux, même si du point de vue du joueur, il sera peut-être un peu plus facile d’appréhender le jeu du côté bleu que du rouge.

Les précédents SAV qui peut :

Et comme d'habitude, n'hésitez pas à nous soumettre dans les commentaires des sujets de SAV qui peut, nous essaierons d'y répondre dans les plus brefs délais !